Forum RPG Yuri / NC-16
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellen Wayne
•◦ Fraîchement Arrivée ◦•
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 21
Messages : 28

Identité
Age: 24 ans.
Origine: Anglaise.
Métier: Patronne d'un live-café.

MessageSujet: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Sam 27 Aoû 2016 - 2:17

J’étais arrivée sur ces nouvelles terres depuis un moment. Au fur et à mesure que les jours passaient, je commençais petit à petit à me familiariser avec cette nouvelle vie qui m’avait été offerte. Je me laissais vivre au jour le jour, je cherchais après un endroit où mettre mon live-café et puis, j’étais tellement occupée, qu’au soir, j’étais beaucoup trop fatiguée que pour penser à mes problèmes. Dans un sens, ce n’était pas plus mal… Surtout après la cuite que je m’étais pris avant d’arriver ici. J’essayais de ne plus trop toucher à l’alcool d’ailleurs… Je préférais éviter de me sentir mal comme je l’avais été à mon arrivée.

Enfin… Ce soir, je voulais quitter mon train-train quotidien. Je voulais aller dans un endroit qui m’emplirait de bons souvenirs. En effet, lors de mes trajets dans les rues de cette ville, j’avais aperçu une salle d’arcade. Un lieu qui, pour certains, accueillent des gamins qui ont besoin de se défouler ou qui se sont fait punir par leurs parents, mais pour d’autres, celui-ci représentait beaucoup plus… C’était un temple sacré et pour ma part, il renfermait certaines reliques de mon passé. Pour l’espace d’une soirée, je voulais m’y perdre, retomber dans mes songes, rêver d’elle, de moi, de nous.

J’étais couchée dans mon lit, plongée dans l’obscurité, les lumières étaient éteintes. J’observais le plafond, ne pouvant en deviner que certains aspects à cause de la luminosité environnante. Je me retournais pour regarder ma table de nuit, j’y avais posé une photo de Blaire et moi. Je l’attrapais avant de la serrer contre ma poitrine…
« Pas aujourd’hui… », me dis-je alors que ma gorge commençait à se nouer. Alors, je me levais d’un bond de là où je me trouvais et m’étirais longuement. Non, je voulais vraiment y aller. Alors, j’attrapais des vêtements avant de me diriger vers la salle de bain. J’enlevais mon t-shirt de pyjama, je glissais mon pantalon le long de mes jambes et je restais un moment devant la glace, m’observant, remettant mes cheveux en place. J’avais mauvaise mine, j’espérais que cette douche allait se montrer ravigorante. Enfin, je me dévêtis complètement. Je soupirais longuement, avant de rentrer dans la baignoire pour me laver.

Une fois propre et habillée, les cheveux séchés et coiffés comme je le faisais d’habitude, je sortais de la salle de bain. J’avais mis un débardeur blanc dont les bretelles de mon soutien-gorge noir dépassaient légèrement, celui-ci était surmonté d’un pull bleu marine qui laissait entrevoir mes épaules, il était fin et je préférais le mettre malgré qu’il faisait plutôt chaud, nous ne sommes jamais à l’abri du mauvais temps. Ensuite, je portais un pantalon en jean bleu clair, sans oublier mon bracelet porte bonheur noir. J’étais prête à sortir, j’enfilais une paire de converses bleues marines, j’attrapais mes clés et mon porte-feuille, j’étais partie.

J’avançais dans les rues, je savais très bien où j’allais. Il y avait une légère brise qui soufflait et quand elle venait caresser mon visage pour enfin s’engouffrer dans mes cheveux, j’en sortais des sensations des plus agréables. Le ciel était tapissé d’étoiles. J’observais la lune qui était alors pleine. J’arborais un petit sourire sur mes lèvres, mes traits étaient détendus et sur mon visage, on pouvait voir que j’étais sereine. J’arrivais enfin à destination. J’entrais dans la salle d’arcade et là, je restais dans l’entrée un moment, je regardais tout autour de moi, il y avait des lumières qui clignotaient de tous les côtés. Les personnes qui se trouvaient là, étaient plongées dans leurs parties, à terrasser des boss pour certains et de l’autre côté, on pouvait apercevoir d'autres joueurs occupés sur des jeux musicaux.

Je respirais profondément et décidais de m’avancer dans les allées remplies de bornes d’arcades, il y en avait pour tous les goûts ! En partant des jeux de plateformes, jusqu’aux jeux de combats. Je me baladais un moment, je ne savais pas quoi choisir… Alors, je décidais de me poser au fond de la salle, il y avait des tables et des chaises avec notamment un billard non loin de là. Deux personnes étaient en train de jouer, je les observais. D’abord, il y avait une femme plutôt forte qui faisait la moue, elle n’avait pas l’air très contente. Elle resserrait son poing sur la queue qu’elle tenait, alors que l’autre joueuse tapait du bout de la sienne sur la boule blanche avant que celle-c,i n’en percute une colorée qui rentrait à toute vitesse dans l’un des six trous disposés sur les contours de la table.

J’aimais bien regarder des personnes jouer au billard. Je n’étais pas très forte quand je devais passer à mon tour dans le camp des joueuses, mais je trouvais relaxant le fait d’en détailler une partie. Je décidais de me lever afin de me rapprocher un peu plus de la table, enfin pas trop près non plus, je ne voulais pas les déranger, alors, les bras croisés en dessous de ma poitrine et adossée à un mur non loin, je les observais. La jeune femme dont la chevelure était teintée d’un bleu azure était plutôt habile, j’étais étonnée par la précision de ces coups, l’autre femme quant à elle, était beaucoup plus maladroite, elle ne prenait pas le temps de jouer. Enfin, mon regard se dirigeait vers des billets qui étaient posés sur la table d’à côté… Jouaient-elles pour de l’argent… ? Si c’était le cas, je comprenais mieux pourquoi la seconde joueuse ne semblait pas ravie… Enfin, je restais là, absorbée par ce spectacle qui m’était offert.




● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



Dernière édition par Ellen Wayne le Lun 29 Aoû 2016 - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joan Crossman
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 33

Identité
Age: 23
Origine: Australienne
Métier: Eclaireuse

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Sam 27 Aoû 2016 - 4:49

Encore une journée bien remplie, encore une mission dans les lointaines contrées d’Eden. Cette fois heureusement aucun accident, aucune blessée à ramener aux pas de courses. Joan était revenue tranquillement et avait pu se poser dans ses quartiers au ZEPHIRE. Il n’était pas tard et sortir pourrait être distrayant.

Elle se décida enfin. Retirant son armure afin de se vêtir d’une manière plus confortable. Elle enfila rapidement un baggy en jean sombre, un débardeur noir et mit ses Dc shoes noires. Elle était en civil mais même quand elles n’étaient pas en service véritable les agents du ZEPHIRE se devaient de représenter l’ordre. Elle attrapa alors sa veste en cuir noir sur lequel était brodé l’emblème du ZEPHIRE et des éclaireuses.

Elle parcourue les allées, se demandant où la mènerait sa quête. Les bars défilaient. Elle arriva devant la salle d’arcade. Pourquoi pas, après tout elle aimait les jeux de toute sorte. Après nombres de parties sur les bornes la soif la prit. Commandant une demi peinte elle vit au loin la table de billard. Elle s’en approcha, regardant la partie qui se jouait alors.

Une femme assez forte ridiculisait une autre. Elle semblait vraiment pédante. Lui donner une petite leçon serait si délectable. Joan n’attendue pas longtemps, s’approchant alors l’autre l’invita directement. Mh ? Un défi ? La femme semblait sûre d’elle, sa défaite n’en serait que meilleure. L’éclaireuse augmenta alors l’enjeu du défi. Autant gagner de l’argent en prime.

C’était si facile, plus elle enchainait les coups plus l’autre se liquéfiait. Sa colère était tellement perceptible presque palpable. Joan s’en amusait grandement. Au bout d’un moment elle sentit un regard sur elle. Une jeune femme venait de s’approcher. Sans vraiment y faire attention elle continua de ridiculiser son adversaire. Elle venait de finir de rentrer toutes ses boules. Il ne restait que la noire. Elle réalisa alors une bande en 3 avant de faire rentrer la noire.

Elle venait de gagner, ramassant alors le pactole. La femme ne tarda pas à faire exploser sa colère. Elle commença à partir et remarqua la demoiselle qui était venue observer la partie. Celle-ci voyant que la brune n’était pas vraiment un grand adversaire pour elle voulu déverser sa colère sur elle.

"Qu’est-ce que tu regardes toi ?!"

Elle s’apprêta à lui porter un coup. Quelle sotte. Joan arriva d’un seul coup lui attrapant le bras avant de faire revenir celui-ci dans son dos et de la plaquer au mur. Elle venait de l’immobiliser sans grande peine. La femme rageait d’autant plus. Elle n’avait pas remarqué la veste de l’éclaireuse et celle-ci lui rappela rapidement.

"Es-tu sûre de vouloir agresser une femme devant un agent du ZEPHIRE ? Si ton souhait est de visiter nos cellules je me ferais une joie de l’exaucer."


A ses mots la femme se ravisa. S’excusant sans relâche. Pitoyable. Joan la relâcha avant de lui donner un avertissement, son regard empli d’éclairs. La sotte fuit sans plus attendre. Vérifiant qu’elle ne s’en prenne à personne sur son chemin la femme à la chevelure lagon se retourna vers la brune qui n’avait pas bougée. Lui adressant un sourire rassurant elle s’approcha d’elle.

"Vous n’avez rien ? Les mauvaises perdantes sont vraiment des plaies."
 
La jeune femme était plutôt petite par rapport à elle. Joan plongea son regard émeraude dans l’azur qui lui faisait face. Elle ne l’avait encore jamais vu. Mais bon étant souvent en expédition elle ne faisait pas vraiment attention aux gens. Elle était surement un peu déstabilisée d’avoir était agressée de la sorte. Aussi peut-être que quelque chose à boire la détendrait. Joan venait de remporter une coquette somme alors autant en profiter.

"Un verre vous ferait-il plaisir ? C’est une bien maigre consolation après cette espèce d’agression mais bon. Quand dite vous ?"

L’éclaireuse se voulait chaleureuse et rassurante. La brune n’avait rien demandé après tout, elle était juste venue regarder. Joan tendit le bras vers le bar en signe d’invitation. Qu’importe ce que prendrait la demoiselle ça n’avait pas beaucoup d’importance, du moment qu’elle se sente mieux.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Ellen Wayne
•◦ Fraîchement Arrivée ◦•
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 21
Messages : 28

Identité
Age: 24 ans.
Origine: Anglaise.
Métier: Patronne d'un live-café.

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Sam 27 Aoû 2016 - 12:23

Je me lassais bercer par le brouhaha ambiant qui était créé par les rires et discussions des clients qui s’acharnaient sur les diverses bornes d’arcade, ainsi que les bruits des boules qui s’entrechoquaient, qui rebondissaient sur les bords de la table de billard et qui finissaient par choir dans les cavités qui bordaient celle-ci. Et alors que mon regard restait figée sur cette partie de billard, mon esprit commençait à vagabonder, je me perdais un moment dans mes pensées. Et les lumières qui clignotaient sur les machines, me rendaient presque euphorique.

Je me souvenais de ce fameux jour où Blaire m’avait emmenée pour la première fois dans une salle comme celle-ci. Il faut dire qu’elle était plutôt joueuse, elle pouvait y passer des heures quand elle en avait le temps et elle m’avait prié de la suivre. Dans ma famille, c’était plutôt mal vu de s’adonner à ce genre de divertissements infantiles, si bien que nos parents ne nous avaient jamais introduit à de tels activités. Alors, quand j’ai mis les pieds pour la première dans un endroit pareil, j’étais retombée enfance, je découvrais un nouveau monde ! Blaire rigolait quand elle me voyait courir comme une gamine dans les allées de cette immense salle de jeu. Je voulais tout essayer, j’avais soif de découverte. Si bien que nous étions restées toute l’après-midi dans ces lieux, à faire le tour des jeux. Je l’avais même étonnée par mon skill démesuré…
« Pas mal pour une débutante ! », m’avait-elle dit avec son petit air taquin qu’elle aimait prendre pour m’embarrasser. Elle savait comment si prendre et aussitôt je fuyais son regard et elle m’enlaçait dans ses bras, faisant mine de s’excuser alors qu’elle n’avait rien fait de mal.

Sans le savoir, toujours plongée dans mes plus profondes pensées, je souriais légèrement et mon regard détaillant les moindres faits et gestes des deux femmes, mais j’étais partie beaucoup trop loin que pour en comprendre la signification. Je finis par me mordiller la lèvre inférieure quand la boule noire tombait finalement. D’une main, je faisais tournoyer frénétiquement mon bracelet autour de mon poignet.

Ah, le billard… Je soupirais profondément. Blaire ne pouvait s’empêcher de rigoler de moi à chaque fois qu’elle se débarrassait de cet ultime sphère. Quand je voyais la jeune femme dont les yeux étaient teintés d’un vert profond et brillant me rappelant deux cristaux qui luisaient, je ne pouvais m’empêcher de penser à la femme qui avait partagé ma vie pendant ces dernières années. Elle semblait sûre d’elle et elle était sortie grande gagnante de cette partie. Et alors qu’elle prenait l’argent qui se trouvait sur le bord de la table, j’étais sortie de mes rêveries par la seconde joueuse qui venait s’adresser à moi, je ne l’écoutais que d’une oreille, elle était énervée.

Je décidais de retourner mon visage vers la sien pour mieux comprendre où elle voulait en venir. Soudain, je reculais d’un pas. Je voyais ce poing qui se rapprochait dangereusement de mon visage. Je ne comprenais pas. J’étais comme paralysée. Alors, par peur je fermais mes yeux et puis… Rien… ? Je commençais à ouvrir un œil et c’est avec étonnement que je voyais l’autre jeune femme maitriser mon agresseur. Un petit sourire d’incompréhension se dessinait sur mon visage, j’étais interloquée et dire que je me voyais déjà voler avant de m’écraser sur le sol. J’entendais déjà les cloches qui annonçaient que j’avais été mise hors-jeu.

Je n’osais rien dire, je la voyais s’excuser, apeurée et elle finit par partir la queue entre les jambes. Je passais ma main nerveusement dans mes cheveux, comme pour les recoiffer alors qu’ils n’avaient pas bougé d’un poil. Et quand le regard de l’autre femme vint se déposer sur moi, j’avalais ma salive. Elle venait de me sauver, je ne savais pas vraiment comment me comporter, alors après avoir respiré profondément, je décidais d’enfin répondre.


« - Euh… Je… Sans votre intervention, je crois que je me serais retrouvée au tapis… Mais du coup, je vais bien… Merci ! »

Mon sourire se transformait une drôle de grimace, j’étais nerveuse quand elle plongeait son regard dans le mien et ma main venait faire tournoyer encore plus rapidement mon bracelet. « Bon sang ! Reprend toi Ellen, tu n’es plus une gamine ! », me dis-je. C’est vrai quoi, il fallait que je reprenne mes esprits où alors je serais dévorée par une gêne maladive. Je respirais longuement et les traits de mon visage semblaient s’être apaisés. Elle était grande, heureusement que je ne faisais pas un complexe de taille, sinon je me serais retrouvée à genoux devant celle-ci. Et quand elle m’invitait à boire un verre, ma main se resserrait sur mon poignet.

J’acceptais sa requête et nous nous dirigions vers le bar, j’ouvrais la marche et je finis par m’appuyer sur le comptoir, les bras croisés, comme peuvent le faire les enfants quand ils veulent inspecter dans les moindres détails les boissons qui sont présentes. Il y avait une ribambelle d’alcool, mais aussi un petit frigo qui renfermait des softs. Je réfléchissais longuement, si je ne prenais pas d’alcool, ou quoi, j’avais peur qu’elle ne prenne pas au sérieux, mais bon… Je m’étais promis de ne plus toucher à ce genre de breuvage pour le moment… Quand la serveuse s’approchait de nous, je lui commandais un verre d’eau… Enfin, je me retournais vers la jeune femme qui m’accompagnait.


« - Par contre, j’aimerais bien payer… Enfin… Vous venez de me sauver en quelques sortes et j’aimerais bien vous offrir au moins ce premier verre, si vous le voulez bien. »

Peu importe le prix qu’il pouvait bien coûter, cela me tenait vraiment à cœur. C’était une manière de la remercier, alors j’attendais sa réponse, finissant par m’installer sur l’un des tabourets qui longeait le bar. J’étais un peu stressée, j’avais l’impression que cela faisait une éternité que je n’avais pas bue de cette manière en compagnie d’une autre femme, même si ce n’était qu’un verre d’eau, j’avais l’impression de retourner à mes années d’université. Enfin… Je finis par me présenter, je ne voulais pas non plus me montrer mal polie, je n’hésitais pas non plus à indiquer à la jeune femme qu’elle pouvait me tutoyer si elle le souhaitait.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



Dernière édition par Ellen Wayne le Dim 28 Aoû 2016 - 0:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joan Crossman
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 33

Identité
Age: 23
Origine: Australienne
Métier: Eclaireuse

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Sam 27 Aoû 2016 - 13:45

La jeune femme semblait vraiment nerveuse. Le choc de sa potentielle agression surement. Celle-ci venait d’accepter l’invitation de l’éclaireuse. Joan la suivit d’un pas tranquille au comptoir. Elle sourit en voyant la demoiselle se pencher sur le bar, elle était plutôt mignonne. Elle fut un peu étonnée quant au choix de sa boisson mais qu’importe, elle était libre de prendre ce qu’elle souhaitait.

Mh ? Elle souhaitait lui offrir ce verre, ce premier verre. Faisait-elle miroiter l’idée qu’il y en aurait d’autres ? Pourquoi pas, elle ne semblait pas être de mauvaise compagnie. La brune s’installa tranquillement sur un des tabourets tandis que Joan l’imitait. Elle retira sa veste laissant entrevoir les œuvres recouvrant sa peau. La brune semblait quelque peu stressée tout en se présentant.

"Soit, je t’offrirais le second. Je m’appelle Joan, Joan Crossman éclaireuse du ZEPHIRE. Tu n’as pas à me remercier ça fais partit de mon travail de veiller à la sécurité des habitantes."

Elle lui souriait doucement tout en recommandant une demi peinte. Joan était quelque peu intriguée par la demoiselle. Celle-ci essayait de se détendre tant bien que mal, le choc avait-il était si perturbant ? L’espace d’un instant Joan pensa que peut-être la brune pouvait être déstabilisée par elle-même. Ce ne serait pas la première. L’éclaireuse était une femme de caractère et son statut au sein du ZEPHIRE pouvait intimider. De plus son apparence intimidait également.

Peu de femme sur Etiopia avait un style semblable. Mais bon qu’importe. Joan se tourna vers la salle, inspectant les environs. Même quand elle n’était pas en service elle ne pouvait s’empêcher de veiller. Mais après sa maitrise de l’autre mal polie et sa veste mise en évidence, les femmes de la salle n’osaient pas faire quoi que ce soit de répréhensible. Elle se retourna alors vers Ellen.

"En tout cas enchantée Ellen. Tu es arrivée depuis longtemps ? Étant la plupart du temps en expédition je ne côtoie pas souvent la population donc ne me rend pas compte de qui est nouvelle ou non."


Joan avait certes depuis le temps quelques connaissances mais en dehors du ZEPHIRE on ne pouvait pas dire qu’elle connaissait grand monde. Rien à voir avec sa vie d’avant où elle connaissait pratiquement toutes les personnes de son quartier et de son bar favoris. A Etiopia elle avait plus emmené des femmes aux urgences que fait leur connaissance. Elle détaillait la demoiselle à côté d’elle.

Au moins Ellen était plutôt jolie. La plupart des étiopiennes étaient jolie mais la brune avait un petit je ne sais quoi en plus. Il était agréable de boire un verre tranquillement en sa compagnie. Chose que l’éclaireuse n’avait pas fait depuis un moment. Le simple fait de boire un verre semblait si lointain. Elle repensa alors au passé. Quand elle se produisait avec son groupe avant de finir la soirée à rire entre eux.

La partie groupie ne lui manquait pas tant que ça mais rire avec ses amis, parler de tout et de rien. Ça, ça lui manquait un peu. Mais bon elle ne pouvait retourner en arrière. Chassant ses pensées elle concentra son attention sur Ellen. Elle semblait tellement timide s’en était adorable. Joan essaya de la détendre comme elle le pouvait en se montrant amicale. Sortant son paquet de cigarette elle le tendit à la jeune femme avant d’allumer la sienne.

Joan était détendue, sereine. Elle écoutait la musique et les bruits environnant tout en écoutant Ellen. Elle espérait que celle-ci se détende un peu. De plus la brune était en sa compagnie donc elle ne risquait absolument rien. L’éclaireuse portait toujours son arme de service et celle-ci était bien visible étant rangée dans l’étui qu’elle portait sur son débardeur. Peut-être était-ce cela qui intimidait Ellen. En y pensant elle s’en inquiéta.

"C’est que je sois armée qui te stresse ? Tu sais ce n’est que pour assurer la sécurité de la population tu n’as pas à t’inquiéter. Même si je ne suis pas en service je me dois tout de même de la porter au cas où. Tu ne crans rien avec moi."

En entendant leur conversation la barmaid acquiesça renchérissant tout en indiquant à Ellen qu’elle avait de la chance d’être en présence d’un agent. Il est vrai que d’être avec les membres du ZEPHIRE était un plus pour les habitantes. De plus Joan ne rendait pas les demoiselles indifférentes. Beaucoup semblaient envier la place de la brune surtout que l’éclaireuse ne portait son attention que sur elle. Elle ignorait complétement les regards des autres femmes présentent. Elle lui demanda alors quelle était sa profession, ce n’était pas grand-chose mais une conversation banale aidait souvent à apaiser les gens.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Ellen Wayne
•◦ Fraîchement Arrivée ◦•
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 21
Messages : 28

Identité
Age: 24 ans.
Origine: Anglaise.
Métier: Patronne d'un live-café.

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Dim 28 Aoû 2016 - 2:14

Je n’arrivais pas à me calmer complètement, je ne sais pas ce qu’il m’arrivait… Je buvais une gorgée de mon verre d’eau, il était frais et c’était assez agréable… Surtout qu’il faisait quand même chaud dans la salle et la climatisation n’était pas assez puissante que pour rafraîchir l’entièreté du bâtiment. Je tournais mon visage vers la jeune femme qui m’accompagnait, elle avait retiré sa veste, dévoilant un tatouage. Je le détaillais, il partait de sa nuque et descendais le long du cou de celle-ci, je ne savais pas vraiment où il s’arrêtait à cause de sa posture, mais cela, ne m’empêchais pas d’en apprécier la vue. Ça lui allait bien. Je crois que… J’aimais bien son style, les cheveux colorés, des piercings, des tatouages… Elle avait ce côté rock que je n’avais pas. Je me disais même que je la voyais bien dans un groupe de musique avec sa dégaine et sa manière d’être.

Enfin, quand elle prit la parole, je sursautais légèrement, baissant ma tête pour observer mon verre avant d’en boire une gorgée. Elle acceptait que je paye le premier verre, mais voulais tout de même m’offrir le second, chose que je ne refusais pas, même si je devais avoir l’air pitoyable avec mon verre d’eau. Enfin, elle se présentait. Joan était une éclaireuse du ZEPHIRE… J’avais vaguement entendu parler de ce groupe depuis mon arrivée, enfin tout ce que je savais, c’est que c’était des personnes chargées de notre sécurité pour la plupart.

Je l’écoutais attentivement. Sa voix me faisait légèrement frissonner, vous savez, elle avait ce timbre que vous pouviez écouter pendant des heures sans vous lasser… Elle était légèrement grave et veloutée, laissant transparaître, par moment, une certaine sensualité qui ne me laissait pas de marbre …. Bon sang, à quoi étais-je en train de penser ? Non, je ne comprenais vraiment pas ce qu’il m’arrivait… J’avais l’impression de devenir folle et alors que je sentais mon cœur qui commençait à s’emballer, je finis mon verre d’une traite histoire de me changer les idées.

Il fallait vraiment que je me calme ou bien Joan allait s’inquiéter ou penser qu’elle me gênait, chose que je ne voulais absolument pas. J’appréciais sa compagnie, comparée à tout à l’heure, elle semblait beaucoup plus chaleureuse et j’avais compris qu’elle essayait de détendre un peu l’atmosphère... Hum… Alors, je regardais à nouveau les boissons qui étaient proposées… Je… Je voulais prendre un petit verre d’alcool… Je pensais aussi tôt que cela pourrait m’aider à me relaxer. Alors, un peu nerveusement, je commandais la même chose de Joan.
« Un seul verre. », me dis-je, il fallait que je n’en prenne pas plus ou sinon j’avais peur de retomber dans l’excès, comme je l’avais déjà fait auparavant. Enfin, je finis par lui répondre, buvant une gorgée du breuvage que la serveuse venait de me donner :

« - Hum, je t’avoue que je ne sais pas vraiment depuis combien de temps je suis arrivée ici… Peut-être une semaine ou deux ! Je t’avoue que j’étais assez perdue à mon arrivée, mais bon, il a bien fallu que je m’habitue à cette nouvelle vie. »

Je tentais de sourire légèrement, mais Joan devait surement avoir compris que j’étais gênée… J’espérais au plus profond de moi qu’elle ne le prenait pas mal ou alors qu’elle ne s’en inquiétait pas… Surtout que je voyais ce que j’allais bien pouvoir lui répondre si elle abordait le sujet… C’est vrai quoi… Je crois que je la trouvais attirante en quelques sortes… Et le simple fait de penser à cela, enclenchait en moi un drôle de sensation dans le bas du ventre… Il fallait vraiment que je me calme moi, alors je finis mon verre de bière d’une traite.

Enfin, j’étais plutôt intriguée par son boulot, je me demandais comment cela pouvait-il bien se passer… Et alors que j’allais lui demander, elle prenait la parole, elle semblait inquiète, elle s’interrogeait à propose de mon stresse, me demandant s’il était causé par son arme à feu qu’elle se devait de garder sur elle, même si elle n’était plus en service.
« Oh non… Pitié… Ne m’oblige pas à… », j’étais interrompue dans mes pensées alors que celle-ci reprenais, me disant que je n’avais rien à craindre et que je ne devais pas m’inquiéter pour cela…. Si elle savait… J’inspirais profondément avant de me retourner vers elle… Je ne pouvais pas la laisser sans réponse et alors que j’allais me lancer, la femme qui ‘était occupée à nettoyer les verres derrière le bar, insistait sur le fait que j’avais de la chance d’être accompagnée de la jeune femme aux cheveux lagon, sans oublier d’acquiescer avec les paroles que Joan avait dit plus tôt.

Je voyais bien qu’elles essayaient toutes les deux de me détendre… Mais du coup, j’avais été coupée dans mon élan. Je faisais tourner mon siège pour regarder les personnes qui nous entouraient alors, je n’osais plus répondre. Tous les regards étaient posés sur nous… Ou du moins, certaines détaillaient Joan, tandis que d’autres fronçaient les sourcils en regardant dans ma direction… je commençais à sentir monter des sueurs froides… Et s’est soulagée que j’entendais la question de Joan par rapport à ma profession, cela allait pouvoir me permettre de changer un peu de sujet, même si j’étais triste de ne pas avoir pu lui répondre à sa question précédente.


« - Et bien, pour l’instant, je suis à la recherche d’un local afin d’ouvrir un petit café dans lequel les clients pourraient apprécier les diverses performances artistiques qui se donneront sur une scénette. Je pense notamment à de la musique, ou bien des danseurs… Ce genre de choses. C’est un projet qui me tient énormément à cœur, alors j’espère pouvoir m’installer assez rapidement ! »

Enfin, je me retournais vers elle, inconsciemment, mon regard la détaillant une fois de plus. Je ne m’en rendais pas compte. Le fait d’avoir parlé de mon projet m’avait un peu calmé, bien que je la trouve toujours aussi attirante… Je voulais encore entendre sa voix… Alors, je finis par lui demander si elle était musicienne… Espérant au plus profond de mon être qu’elle ne parle plus de ma gêne ou sinon… J’allais craquer, déjà que mon cœur avait manqué d’exploser quelques minutes auparavant quand elle avait évoqué le sujet... Alors si elle persistait à vouloir obtenir une réponse de ma personne… Enfin, j’essayais de ne pas trop y penser... Qu'est-ce qu'il faisait chaud... Je finis par remonter une bretelle de mon soutien gorge qui avait glissé de son emplacement, avant de remonter mes manches.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Joan Crossman
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 33

Identité
Age: 23
Origine: Australienne
Métier: Eclaireuse

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Dim 28 Aoû 2016 - 3:31

C’était donc bien une nouvelle, l’éclaireuse ne c’était pas trompée. La brune avait semblé vouloir répondre quant à la source de son stresse mais n’en avait pas eu le temps, sa nervosité était palpable. Surtout quand elle but d’un coup sa bière fraichement commandée. Elle avait de la décente ça c’était sûre. Joan l’imita tout en se recommandant un verre. Elle y était habituée et il lui en fallait beaucoup pour ressentir un quelconque effet.

Un local pour un café ? C’était là une riche idée. L’éclaireuse repensa immédiatement au bar où elle se produisait à l’époque. Elle appréciait ce genre d’endroit, l’ambiance y était vraiment conviviale. Personne ne venait pour juger mais pour apprécier les différentes prestations des artistes. C’est dans ce genre d’univers qu’elle laissait sortir cette partie d’elle. Se laissant complétement aller à faire entendre sa voix.

"Eh bien c’est intéressant, je suis sûre que ça marchera très bien ici et tu peux d’ores et déjà me compter dans ta clientèle."


Joan était vraiment sincère et quand l’établissement de la demoiselle ouvrirait, elle tiendrait parole. Peut-être même viendrait-elle si produire en souvenir du passé. Elle remarqua le regard d’Ellen sur elle ainsi que son geste délicat pour remonter sa bretelle. En la voyant faire, Joan ne put retenir un petit sourire en coin. Elle passa furtivement son regard sur son cou ainsi que sa clavicule avant de revenir à ses yeux.

"En effet, dans ma vie passé j’étais membre d’un groupe. Ça se voit tant que ça ?"
Dit-elle en riant.

Son look rock la trahissait surement. Cela faisait un moment qu’elle n’avait pas tâté une guitare et même si dans les moments où elle était seule elle faisait entendre sa voix ce n’était pas pareil. Se produire sur une scène était une chose bien particulière qui faisait naitre des sentiments tout aussi particuliers. L’adrénaline, le sentiment de liberté, la joie. Peut-être reprendrait-elle. Au fond ça lui manquait un peu.

La barmaid n’avait décidément pas décidée de les laisser seules et méta encore une fois son grain de sel. Celle-ci encouragea Ellen avant de se tourner vers l’éclaireuse. Elle lui indiqua que si elle le désirait il y avait une scène au fond, destinée habituellement au karaoké mais qu’il était toujours possible de s’y produire. Celle-ci semblait avoir prise Ellen en sympathie et essayait d’être de son côté. Joan le remarqua d’autant plus en la voyant fusiller du regard certaines clientes. La brune venait visiblement de se faire une alliée. Elle leur offrit même 2 shooters.    

Pourquoi pas, c’était offert si gentiment. Joan en saisit un avant de le tendre vers la jeune femme pour trinquer avant de l’engloutir d’un seul coup. Cela faisait du bien. L’éclaireuse se sentit alors d’humeur. Elle saisit la main de la petite brune pour l’entrainer avec elle vers cette fameuse scène sous les yeux bienveillants de la barmaid.

"Je veux bien te faire une petite démonstration mais bon garde en tête que ça fait un moment que je n’ai pas fait cela."


Elle alla alors s’installer sur un petit tabouret sur la scène tout en se saisissant d’une guitare électrique. Vérifiant qu’elle était bien accordée elle alluma l’ampli ainsi que le micro. Après quelques clics sur l’ordinateur elle trouva quelque chose qui l’intéressait. Elle fit alors courir ses doigts le long de l’instrument avant de faire entendre sa voix. Elle commença une petite reprise de Björk sous les yeux d’Ellen.

Au son qui se produisait alors, plusieurs spectatrices firent leur apparition. Du coin de l’œil Joan surveillait la brune et vit la barmaid s’approcher d’elle. Tandis qu’elle déposait deux verres sur la table qu’avait choisie la demoiselle elle lui murmura quelque chose à l’oreille. Mh ? Que pouvait-elle bien lui dire ? Cette femme avait regardé en direction de la scène avant d’adresser un petit clin d’œil à Ellen. Curieux. L’éclaireuse se demanda vraiment ce qu’elle avait pu lui glisser. Une chose était sûre ça la concernait.

Dans sa lancée Joan enchaina avec un morceau de Carla Azar. Elle était vraiment bien, sereine. Retrouvant un peu sa vie d’antan. Le charme semblait opérer sur le publique. Après tout, souvent certains musiciens dégageaient beaucoup plus de charme une fois en action. L’éclaireuse en dégageait déjà au naturel alors là. Elle ne put s’empêcher de plonger ses yeux dans le regard azur d’Ellen. Lui adressant un petit sourire tout en se produisant. Cela n’échappa pas à certaines spectatrices mais qu’importe. Elles n’oseraient certainement pas importuner la jeune femme.

Après plusieurs autres morceaux Joan était rassasiée. Elle finit donc avec un morceau beaucoup plus doux de Pvris. Sous une standing ovation elle retourna auprès de la brune. Saisissant l’un des deux verres pour prendre une grande gorgée avant de lui adresser une nouvelle fois un sourire. Quelle serait l’opinion de celle-ci quant à sa prestation ? Elle s’assit près d’elle en s’allumant une cigarette.

"Alors ? Pas trop chaotique ?"


Joan ne la lâchait plus des yeux, laissant son regard se perdre quelque fois dans son cou avant de se poser sur ses lèvres et de revenir à ses yeux. La gêne d’Ellen était assez craquante. Au moins elle n’était pas comme toutes ces hystériques qui avaient essayé de lui sauter dessus en concert.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Ellen Wayne
•◦ Fraîchement Arrivée ◦•
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 21
Messages : 28

Identité
Age: 24 ans.
Origine: Anglaise.
Métier: Patronne d'un live-café.

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Dim 28 Aoû 2016 - 7:36

Je voyais Joan qui terminaient sa bière d’une traite comme je l’avais fait. Je souriais légèrement. J’étais tellement heureuse d’apprendre que l’idée du live-café lui plaisait. Il fallait dire que j’en avais parlé avec peu de personnes. En fait, je n’aimais pas beaucoup parler de mes projets, les seules personnes qui étaient au courant me semblaient suffisantes. Mais là, je ne sais pas, j’avais envie de partager cette chose avec Joan… A ce moment-là, je me sentais bien. Je ne pouvais m’empêcher d’avaler ma salive quand celle-ci me souriait. Mon regard s’attarda nerveusement sur les lèvres de la jeune femme, mais très rapidement, je reprenais le contrôle. J’avais un peu de mal à le dompter…

Enfin, je crois qu’un grand sourire s’était dessiné sur mon visage quand celle-ci m’informait qu’elle avait été membre d’un groupe ! Craquant complètement au passage en entendant son rire. Une musicienne… Je vous ai déjà dit que j’aime la musique plus que tout… ? Et alors que la barmaid indiquait à Joan la scène de karaoké, j’espérais au plus profond de mon être que celle-ci allait prendre la décision de s’y produire. Non vraiment, j’avais vraiment envie de découvrir cette facette de la jeune femme.

Alors, la serveuse nous servait deux verres. Bon sang, je voulais m’arrêter à un seul verre d’alcool.. Mais je ne pouvais pas refuser ce verre offert par la maison, en plus, la femme qui tenait le bar était assez sympathique. Alors, je trinquais avec Joan et le son qui s’échappait de l’entrechoquement me remplissait d’une certaine joie. En effet, je me disais que c’était tellement mieux de boire quand on était accompagné. Je l’observais ne faire qu’une gorgée de son breuvage. J’hésitais encore un peu à me lancer, mais rapidement, Joan me sortait de mes pensées, elle m’attrapait par la main. Mon cœur s’emballait et commençait cette course endiablée qui ne voulait pas se stopper. J’avais l’impression qu’il allait exploser. Si seulement Joan savait l’effet qu’elle me faisait… Et alors que j’étais tirée vers le fond de la salle, je me retournais vers la serveuse qui semblait satisfaite de ce qu’elle avait fait. Je buvais mon verre à mon tour, j’en avais besoin et puis, si je ne le faisais pas, j’allais en renverser le contenu. J’étais quelque peu interloquée, je ne comprenais pas ce qu’il se passait.

Enfin, alors que Joan me laissait au pied de la scénette, je souriais grandement quand celle-ci m’indiquait qu’elle voulait bien me faire une petite démonstration. J’étais heureuse ! J’avais tellement envie de l’écouter, c’était ce que je voulais le plus sur le moment. Je n’en avais rien à faire que cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas joué ! Je voulais simplement l’écouter. J’avais toujours été intriguée par ces personnes qui avaient reçu ce don pour la musique… Mon cœur ne semblait pas vouloir se calmer. J’étais dans un état… J’avais besoin de m’asseoir, je savais que si je ne le faisais pas, j’allais fondre sur place, mais jambes étaient en cotons, je savais que je pouvais perdre pied à tout moment. Alors, l’idée de m’installer à une table à côté de la scène me semblait plutôt sage.

Joan avait toute mon attention, je l’observais s’installer, elle prenait une guitare… Cet instrument qui m’avait tellement fait rêver quand j’étais enfant. J’avais toujours voulu apprendre à en jouer… Et comme je n’en avais pas eu l’occasion à cause de mes parents, j’avais tendance à éprouver une certaine joie quand je rencontrais enfin quelqu’un qui savait en pratiquer. Je la regardais longuement, elle était un peu garçon manquée sur les bords, mais cela ne me dérangeait pas… Au contraire, je ne pouvais m’empêcher de me dire, gênée, qu’elle était simplement magnifique. Je la voyais chercher une musique, j’étais impatiente ! Enfin, quand les premières notes arrivaient à mes oreilles, je m’enfonçais dans mon siège. J’étais toute émue et j’avais l’impression de ne pas avoir ressentis les sensations qui parcouraient mon corps depuis des siècles.

La jeune femme qui se produisait alors sur scène, avait cette manière de jouer et de mouvoir ses doigts que je trouvais des plus exquises. Je ne pouvais pas la quitter des yeux et mon corps vibrait à chaque fois que celle-ci venait pincer les cordes de sa guitare pour en faire sortir divers accords. Et je ne vous parle même pas de sa voix qui m’avait complètement envoûtée, faisant frissonner l’entièreté de mon corps. Le pire, c’est qu’elle jouait cette musique de Björk qui ne me laissait pas indifférente.

Je crois que j’étais dans un état second, je ne remarquais même pas les femmes qui étaient venues se joindre à ce petit live privé improvisé. Parce que oui, de mon point de vue, il était privé. Au fond de moi, j’avais ce sentiment que nous étions les deux seules actrices de cette scène. Et mon regard ne pouvait se détacher de ses sublimes lèvres qui faisaient sortir cette voix puissante et vibrante qui ne me laissait pas de marbre. Je pensais sincèrement que nous étions les deux seules à ressentir les mêmes vibrations dans cette salle. Enfin, la serveuse me sortait de mon état d’extase, apportant deux nouveaux shoots. Celle-ci me soufflait ces quelques mots à l’oreille :


« - Tu ne devrais pas hésiter ma grande. Je pense sincèrement que ce sentiment d’attirance est partagé. Je ne suis pas aveugle, j’ai bien vu les regards que vous vous échangiez… Alors… Fonce ! »

Je me retournais vers la serveuse qui m’adressait un grand sourire. J’étais gênée, je crois que j’avais senti mes joues rougir en entendant ses paroles. Je n’arrivais pas à répondre quoi que ce soit et elle, elle se redressait enfin avant de retourner à ses occupations derrières le bar. Je ne buvais pas encore mon verre, je voulais attendre Joan pour cela. Alors, mon regard venait se reposer à nouveau sur la jeune femme aux yeux verts qui me faisait tant rêver. Elle démarrait une autre chanson, du Carla Azar… ? Très bon choix. Et bon sang… Joan… Elle me troublait à un point. Je rougissais alors que j’imaginais les doigts si habiles et délicats de la jeune femme se poser sur mon corps… MAIS A QUOI POUVAIS-JE BIEN PENSER ?! Et mon cœur ratait un battement alors que Joan plongeait son regard dans le mien. Inconsciemment, je me mordillais la lèvre inférieure. Elle me rendait complètement dingue alors que les regards des autres femmes qui étaient présentes se dirigeaient sur moi, elle devait me haïr, mais je n’y prêtais pas plus d’attention.

Ainsi, Joan enchaînaient les morceaux avec un certain professionnalisme, ça se voyait bien qu’elle avait joué dans un groupe avant de devenir agent du ZEPHIRE. Et à chaque fois, un festival d’émotion parcourait l’entièreté de mon corps. Je ne faisais pas qu’écouter sa musique, non, je la ressentais, elle traversait de ses ondes enivrantes mon corps, s’imprégnant dans les moindres coins et recoins de mon être.

Enfin, quand Joan passait à une reprise de PVRIS, je tentais de calmer mes ardeurs et pourtant… Je n’y parvenais pas… Une sorte de tension s’était installée, comme si le désir s’emparait de mon corps et de mon esprit. Parfois, je me retournais vers la serveuse qui observait la scène d’un air bienveillant, elle m’adressait des sourires qui se voulaient rassurants. En même temps, elle devait avoir compris que je réagissais de la sorte parce que j’avais besoin d’un soutien morale.

Une fois la musique finie, Joan me rejoignait à table. Les groupies étaient hystériques, elles restaient non loin de notre table, observant le moindre de nos mouvements. Joan ne semblait pas leur prêter une grande attention, elle devait être habituée après tout… Elle buvait son verre, action que je mimais, j’en avais besoin, en le déposant, je le faisais claquer sur la table, j’étais nerveuse de par la proximité de nos corps, elle était assise là, à côté de moi, s’allumant une cigarette. Enfin, elle me demandait si sa prestation n’avait pas été trop « chaotique », ce à quoi je me pressais de répondre par ceci :


« - Non pas du tout ! C’était parfait !! Je… Je ne sais pas comment dire ça, mais… Tu m’as vraiment fait voyager, j’étais complètement scotchée et tu joues vraiment bien de la guitare ! T-Tu… Tu étais parfait vraiment ! »

J’affichais un grand sourire avant de redescendre de mon petit nuage, rougissant de plus belle. Elle allait me prendre pour une folle ou penser que j’étais ivre, alors que ce n’était pas le cas… C’est ce que je pensais, en tout cas… Mais rapidement, je sentais le regard de Joan se déposer sur moi. Elle me dévorait du regard en quelques sortes et moi, je craquais complètement. Quand son regard magnifique venait se plonger dans le mien, je sentais mon cœur fondre… Et cette tension que je décrivais tout à l’heure, devenait insoutenable. Je ne pouvais m’empêcher de faire sortir d’une petite voix étouffée ces quelques mots :

« - Il fait… Chaud, tu ne trouves pas… ? »

Je frottais mes jambes frénétiquement dans un mouvement de va-et-vient, j’avais les mains moites. Je n’osais plus parler, alors que je me laissais happer par le regard de Joan. Elle me mettait dans tous mes états… J’espérais sincèrement qu’elle l’avait remarqué… Je voulais qu’elle le sache, mais j’étais complètement ailleurs. Je me mordillais la lèvre inférieure nerveusement. RAAAAH ! J’avais envie de crier pour extérioriser tous mes sentiments, mais je n’en fis rien.
Enfin, la barmaid revenait vers nous, elle nous parlait, mais je ne l’entendais pas, j’étais complètement perdues dans mes pensées, toute mon attention était portée sur Joan.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Joan Crossman
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 33

Identité
Age: 23
Origine: Australienne
Métier: Eclaireuse

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Dim 28 Aoû 2016 - 9:17

La jeune femme semblait apprécier le talent de l’éclaireuse. Joan avait bien vu l’effet qu’elle lui faisait. Ses rougissements, ce mordillement de lèvre délicieux. Même en étant sur scène elle sentait parfaitement les émotions d’Ellen. Elle n’avait pas choisi ces morceaux innocemment, bien au contraire. Elle savait parfaitement l’effet que cela pouvait produire et voir que la brune y était plus que réceptive était vraiment délectables.

Ses compliments étaient sincères et Joan n’y était pas insensible. Elle lui souriait tendrement. La nervosité d’Ellen était vraiment craquante et le sourire qu’elle affichait l’était plus encore. Elle l’avait trouvé parfaite, pas juste bien non, parfaite. Elle avait réussi à la toucher avec son art. Elle l’avait fait voyager et pas que. Toutes les émotions qui se bousculaient en la brune étaient palpables. C’était un vrai délice.

"Tu me flatte avec cette pluie de compliment. Je suis heureuse que ça t’ai plus. Tu aimes la guitare ?"

Ellen rougissait de plus en plus. Cette teinte la rendait encore plus désirable. Elle le fut plus encore en indiquant une hausse de température. Joan ne put empêcher un autre sourire en coin. La température des lieux n’avait en rien changé. C’était le corps de la jeune femme qui bouillonnait. L’éclaireuse n’avait pas oublié l’intervention de la barmaid. Qu’avait-elle dit à la demoiselle ? Elle était curieuse de le savoir.

"Mh ? Peut-être bien que la température a augmenté, mais je ne crois pas qu’il s’agisse de celle de la pièce. Que t’as dit la serveuse tout à l’heure ?"

En lui posant la question elle fit exprès de se rapprocher légèrement. Le mordillement de lèvre d’Ellen invita celui de l’éclaireuse. Joan était joueuse, quelle serait la réaction de la jeune femme face à son mordillement à elle ? Elle n’eut pas le temps d’avoir la réponse à sa question, la barmaid revenant vers elles.

Celle-ci complimentait Joan tout en la remerciant, sa prestation lui avait apporté plus de clientes. Elle blagua gentiment en lui demandant de le refaire dans le futur. Pourquoi pas, se pourrait être agréable. En tout cas en attendant qu’Ellen ouvre son établissement. La barmaid était tellement heureuse de sa recette du soir qu’elle leur offrait toutes leurs consommations précédentes ainsi que les futures. Ça avait du bon d’avoir une belle gueule et un don pour la musique. Celle-ci s’éloigna vers la scène afin de lancer une playlist. Il se faisait tard l’ambiance se réchauffait quelque peu et très vite le lieu se transforma en piste de danse.

Les rires des danseuses se mêlaient aux rires des joueuses non loin de là. Cela ressemblait beaucoup aux boites de nuits japonaises qui mêlaient jeux vidéo et danse. Comment ne pas saisir une occasion pareille ? Jusqu’où irait Joan ? Ellen était visiblement déjà sous son charme mais ça ne lui suffisait pas. Séductrice dans l’âme elle n’avait pas encore déployé toutes ses armes. Cette soirée qui s’annonçait banale devenait de plus en plus intéressante. En sortant, l’éclaireuse n’avait pas prévu de tomber sur une demoiselle qui éveillerait son intérêt. Depuis son arrivée elle n’avait accordé son attention véritable à aucune. Pas de cette manière en tout cas.

Ellen éveillait en elle un certain désir, elle ne la rendait pas du tout indifférente. Son côté charmeur ressortait de plus en plus. Elle consumait sa cigarette lentement, la retirant délicatement de ses lèvres à chaque bouffée. Son regard se faisait perçant, intense. Elle se rapprocha encore de la brune pour lui murmurer doucement.    

"Tu danse ? L’ambiance est là autant en profiter non ?"


Finissant sa cigarette avant de s’emparer une nouvelle fois de la main d’Ellen. Joan était plutôt bonne danseuse étant une adepte de break dance. Elle était bien décidée à faire succomber la brune. Elle l’emmena au milieu des autres danseuses, la ramenant contre elle. Se laissant bercer par la musique elle entrainait Ellen avec elle. Son corps se mouvant au rythme du son, elle descendit une de ses mains sur la hanche de sa partenaire de danse. Elle la fit tourner, se retrouvant dans son dos. Sa main entrainant le déhanché de la brune tandis qu’elle se penchait sur elle. Son souffle frôlant la nuque de celle-ci. Au loin elle pouvait voir la barmaid sourire, ce qu’elle avait chuchoté à Ellen plus tôt la concernait, là il n’y avait plus de doute.

Avec une telle proximité, Joan sentait parfaitement la température de leurs corps augmenter. Température des plus tentante, elle ne résista pas à faire passer sa main légèrement en dessous du haut de la jeune femme. Entrant en contact direct avec sa peau. Elle était douce et surtout brulante. Surement qu’en faisant cela elle augmentait plus encore la nervosité d’Ellen mais elle augmentait également son propre désir. Joan ! Sage ! Pas de bêtises ! mh… Maybe, maybe not. L’éclaireuse n’était pas le genre à se prendre la tête, profitant simplement de l’instant.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Ellen Wayne
•◦ Fraîchement Arrivée ◦•
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 21
Messages : 28

Identité
Age: 24 ans.
Origine: Anglaise.
Métier: Patronne d'un live-café.

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Dim 28 Aoû 2016 - 13:58

« - Si j’aime la guitare… ? Oh ça, oui… J’ai toujours voulu apprendre à en jouer, malheureusement, mes parents ont préféré m’inscrire dans un cours de natation. Ils n’ont jamais été très férus d’art et de musique. D’ailleurs, je suis plus qu’heureuse de ne pas avoir finis comme eux… »

Après avoir dit ces quelques mots,  je ne pouvais m’empêcher de penser qu’effectivement, ma vie aurait été bien triste… Mon esprit se mit alors à imaginer toutes les éventualités que cela aurait pu soulever. Ma colocation à l’université n’aurait pas été si agréable… Je n’aurais surement pas apprécié Blaire et je ne serais pas tombée éperdument amoureuse d’elle. De plus, j’aurais peut-être été une hétéro tirée à quatre épingles… J’en avais des nausées… Enfin, je ne serais peut-être jamais venue ici… Et actuellement, je serais sans doute coincée dans un petit bureau miteux, travaillant dans la même société que ma mère… Au lieu de m’extasier devant Joan, cette beauté sauvage qui réveillait mes instincts les plus primaires… Bon sang, je devenais folle.

Enfin, elle se rapprochait légèrement de moi, j’étais paralysée, je ne savais pas à quoi m’attendre. Mon cœur battait toujours aussi fort, son regard était si… Si envoutant… Et il fallut qu’elle m’achève avec cette phrase… Le pire, c’est que je savais qu’elle avait raison, ce n’était pas la pièce qui avait soudainement chauffé, non, c’était mon corps qui était pris de cette chaleur ardente provoquée par mes désirs, par cette envie de la posséder et d’être possédée par Joan. Enfin, elle me demandait ce que la serveuse pouvait bien m’avoir demandé… Je… J’étais figée. Ma gorge se nouait et j’en avais des sueurs froides… Enfin, elle se mordait les lèvres… Je serrais mes poings, ma respiration ce faisant légèrement saccadée… Bon sang, mon cœur allait exploser ! C’était beaucoup trop moi, j’avais envie de lui sauter dessus, mais je n’en fis rien, j’étais beaucoup trop rongée par la timidité.

Mais comme vous le savez, la barmaid arrivait. Joan discutait un moment avec elle et moi, je tentais de calmer enfin mes ardeurs.
« Ça suffit !! », me dis-je. Mais mon imagination ne cessait de me faire penser à tous un tas de choses. À chaque ouverture, je la voyais se diriger vers moi et m’embrasser avec fougue… Mais rien, il ne se passait rien et cela avait tendance à augmenter ma frustration. En temps normal, je crois que j’aurais pu prendre les devants, mais j’étais tellement partie loin sur mon petit nuage que j’étais figée là, devant elle, incapable de me mouvoir, entièrement à sa merci. Si elle l’avait voulu, elle aurait pu m’emmener dans les toilettes et me faire l’amour sauvagement… RAAAAAH !! Mais pourquoi devais-je penser à cela !? Je voulais cacher mon visage, il devait être tellement rouge et cette sensation dans le bas de mon ventre… J’allais perdre pied.

Enfin, la serveuse nous quittait pour aller mettre de la musique sur l’ordinateur qui avait servis à Joan tout à l’heure de trouver ses musiques pour son petit live. Alors, certaines femmes commençaient à danser. C’est dingue, en un instant, l’ambiance avait complètement changée, mélangeant jeu et danse, presque plus personne ne nous regardait, les groupies de Joan étant partie vaquer à leurs occupations. Je regardais la jeune femme consumer petit à petit sa cigarette… Elle avait cette manière de fumer… Avec des gestes amples et délicats, dénotant une certaine classe chez elle. J’inspirais profondément, elle me mettait dans tous mes états et je commençais à avoir un peu de mal à respirer. Saleté de timidité.

Alors, Joan se penchait vers moi, elle avait fini sa cigarette. Je passais mes mains sur mes joues qui étaient brulantes et je l’écoutais attentivement. Elle voulait danser avec moi… ? Je n’avais pas le temps de répondre, que celle-ci m’entraînait déjà sur la piste. Elle tenait encore une fois ma main qui était alors moite. Je n’osais plus croiser son regard, je savais très bien que cela aurait pu m’être fatal, mais je ne savais pas ce que Joan avait prévu pour moi. Nos corps étaient si proches… Mon bassin contre le sien… Du haut de mon un mètre soixante-sept, mon front faisait face à ses lèvres, tandis que mes yeux détaillaient une fois de plus son tatouage. De là où j’étais, je pouvais en voir les détails, les finitions, il était magnifique et je me demandais bien quelle était la signification cachée derrière celui-ci. Enfin, c'était une vrai œuvre d’art qui venait sublimer la nuque de la jeune femme. Je voulais y enfuir mon visage, mais à la place de ça, je me laissais guider par celle-ci.

Elle dansait bien, je n’avais pas besoin de réfléchir mon corps suivait les mouvements du sien et la sensation dans mon bas ventre, était amplifiée quand celle-ci venait poser l’une de ses mains sur mes hanches. Bientôt, je me retrouvais dos à elle, mes omoplates venaient alors se plaquer contre sa poitrine et je me retrouvais à découvert, ne pouvant pas prévoir  ses prochains assauts. J’étais vulnérable et mon corps brûlait de ce désir ardent que la jeune femme avait allumé en moi. Son souffle venait caresser mon cou. Ma respiration se faisait irrégulière… Mais celle-ci m’achevait alors que ses doigts délicats venaient frôler l’épiderme de ma peau blanche. Mes jambes commençaient à avoir du mal à suivre le rythme de cette danse des plus excitantes.

Alors, je décidais de me retourner, à nouveau pour faire face à la jeune femme. J’étais comme essoufflée, mon regard était trouble. Je regardais la bouche de Joan avec envie… Je voulais vraiment recueillir ses lèvres des miennes… Mais je finis par me raviser… Et si elle ne le voulait pas… ? Si depuis tout à l’heure, elle ne faisait que jouer avec moi… Je ne savais pas quoi penser et pourtant mon envie était belle et bien là… J’étais faible et rapidement, je venais me plonger dans ses bras, engouffrant ma tête dans sa nuque comme pour la cacher. Mes bras l’enlaçaient tendrement, mais aussi avec force. Je savais que si je n’avais pas fait ça, j’allais choir et me retrouver à terre. Je n’avais plus aucune force dans les jambes et j’avais besoin de soutien… De ma bouche sortait un souffle chaud. J’étais dingue d’elle et ma frustration était grande, je… Je voulais tant de choses… Mais, je n’osais pas lui faire face… Quelle femme excitante. J’avais complètement craqué.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Joan Crossman
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 33

Identité
Age: 23
Origine: Australienne
Métier: Eclaireuse

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Dim 28 Aoû 2016 - 15:59

La demoiselle était donc désireuse d’apprendre la guitare, Joan pourrait éventuellement lui apprendre. Après tout elle ne faisait pas grand-chose pendant son temps libre et pour une fois passer du temps avec quelqu’un était une idée séduisante. Passer des heures avec Ellen était une idée séduisante. Elle se ferait un plaisir de lui apprendre cet instrument mais inévitablement son esprit vain imaginer ce qui pourrait se produire durant ses longues heures d’apprentissages.

Joan l’observait et voir la brune bouillonner comme ça lui donnait encore plus envie d’elle. Sa respiration était saccadée et elle semblait se battre contre elle-même. Elle était de plus en plus rougissante, de plus en plus désirable. En l’entrainant sur la piste son but fut très vite atteint. Ellen était visiblement totalement en train de succomber. Joan aurait pu s’emparer d’elle sur le champ, elle préférait toutefois attendre encore un peu. Patience est mère de vertu. Enfin, vertu là il n’y en avait plus vraiment. L’éclaireuse avait en tête des pensées très loin d’être vertueuses et ce devait être de même pour la jolie brune.

Celle-ci se retourna de nouveau sur Joan. Même si elle était des plus perturbée, la demoiselle se laissait porter par la musique et il fallait dire qu’elle était très sexy. Sentant que celle-ci perdait pied Joan la recueillit dans ses bras. Avec un sourire bienveillant aux lèvres elle profita de la fin d’une musique pour raccompagner la jeune femme à la table la plus proche. C’était une table en hauteur, Ellen assise sur un des tabourets était donc à hauteur de la musicienne. Joan se fit rassurante une fois de plus.

"Pffou ça fatigue hein ? Je vais te chercher un verre d’eau."

Arrivée au bar elle commanda un verre d’eau ainsi qu’une autre bière pour elle. La barmaid la servit avant de lui glisser quelques mots. Lui demandant combien de temps Joan allait mettre avant d’enfin franchir le pas. L’éclaireuse avait souri, joueuse, tout en lui indiquant que tout arrivait en temps et en heure avant de revenir auprès de la belle brune. Elle déposa les verres sur la table mais elle ne s’assit pas. Non, cette fois elle profita de la hauteur du tabouret pour rester debout. Faisant face à la jeune femme, elle n’était qu’à quelques centimètres d’elle.

"En tout cas, si tu veux je pourrais t’apprendre la guitare ça ne me pose pas de problème bien au contraire."


Elle buvait tranquillement son verre sans la quitter des yeux. Une de ses mains c’était d’ailleurs posée sur le tabouret, juste à côté de la cuisse de la demoiselle. Ellen était vraiment dans un état extrême. Son regard sur les lèvres de Joan ne passait pas du tout inaperçu. De plus, elle ne cessait de se mordre la lèvre inférieure. Il serait cruel de la laisser ainsi encore longtemps non ? Joan se pencha alors sur elle, approchant dangereusement son visage du sien. Elle était vraiment très prêt. Lui murmurant alors chaudement.

"Je serais même ravie de t’apprendre."

A ses mots elle se décida enfin. Elle était à présent contre elle, entre ses jambes qui pendaient du tabouret. Elle emprisonna doucement les lèvres de la brune des siennes. Son envie explosa, ce baiser qui se voulait doux se transforma immédiatement, se faisant intense. Elle laissa alors sa main caresser la cuisse de la jeune femme tandis que l’autre venait se placer sur sa cambrure. Elle sentait parfaitement l’envie de la brune et ça ne faisait qu’empirer la sienne.

Les lèvres de la jeune femme étaient douces et pulpeuses. Joan ne résista pas longtemps avant de de nouveau transformer le baiser. Le faisant devenir des plus langoureux. Caressant la langue d’Ellen de la sienne, leur désir grimpait en flèche. Maintenant qu’elle y avait gouté l’éclaireuse ne pouvait plus s’en passer. Elle ne la lâchait pas, resserrant son étreinte sur elle. Cela faisait un moment qu’elle n’avait pas embrassé une femme ou touché sa peau. Joan c’était enfermée dans le travail. Elle n’avait pas ressenti d’envie particulière envers les habitantes d’Etiopia. Mais là, face à cette belle brune son envie explosait. Son désir semblait être plus que partagé ce qui n’arrangeait rien.

Ellen semblait même vouloir totalement se laisser aller. Le désir charnel était une chose assez peu contrôlable une fois qu’il explosait. Étonnement pour une fois Joan ne désirait pas faire de cette femme une simple femme d’une nuit. Il y avait quelque chose chez elle qui l’attirait. Elles avaient tout le temps pour se sauter dessus en temps voulu. Pas besoin de précipiter les choses même si c’était plus que tentant. L’éclaireuse rompit doucement le baiser.

"Désolée, j’ai pas pu résister." Dit-elle le sourire aux lèvres.

Elle venait à peine de rompre ce baiser qu’elle avait de nouveau envie de l’embrasser. Cela se voyait parfaitement, Joan se mordait légèrement la lèvre se trahissant complétement. De toute façon elle n’avait nullement l’intention de dissimuler son désir. Ellen lui faisait de l’effet, il était inutil de le cacher ou de le nier.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Ellen Wayne
•◦ Fraîchement Arrivée ◦•
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 21
Messages : 28

Identité
Age: 24 ans.
Origine: Anglaise.
Métier: Patronne d'un live-café.

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Dim 28 Aoû 2016 - 21:25

J’aimais bien être comme ça, logée dans les bras de cette éclaireuse aux cheveux teinté de ce bleu caractéristique, qui me faisait penser aux étendues d’eau qui bordaient les îles exotiques, perdues en plein de milieu de l’océan pacifique. À ce moment-là, on pouvait me comparer à ce petit bout de terre dont les plages étaient recouvertes de ce sable si caractéristique, d’un blanc presque envoutant et qui était brulant à cause du soleil qui dominait les cieux, nous réchauffant de cette chaleur presque étouffante, mais qui n’en restait pas moins agréable. Joan était à la fois cet astre de feu qui me faisait bouillonner, mais elle était aussi cette force de la nature qu’était la mer que j’attendais inlassablement, je voulais qu’elle me recouvre de sa marée, je voulais qu’elle inonde mes villes et qu’elle prenne possession de l’entièreté de mon territoire, ou du moins… De l’entièreté de mon être.

Enfin, dans un autre sens, je voulais rester collée à elle de cette manière et ce, aussi longtemps que possible, j’étais alors emplie d’un sentiment de bonheur immense et intense, j’étais vraiment bien avec Joan. Et ce n’était pas si déplaisant de jouer avec cette fine barrière qui séparait amour et désire, mais aussi, possession et abandon. En effet, je désirais cette femme dont les yeux verts, me donnait l’envie de m’abandonner complètement dans les vastes prairies dont son regard faisait référence, mais, alors que je vous parle, elle n’était pas uniquement propriétaire de mes désirs les plus fous, non… Elle avait su se frayer un chemin à l’intérieur de mon cœur. Elle avait réussi à entrer dans cet endroit que je ne voulais plus jamais ouvrir à personne. Et elle pouvait presque palper du bout des doigts cet amour qui se montrait grandissant envers cette jeune femme. Depuis que Blaire était décédée, je m’étais renfermée sur moi-même, je ne voulais plus avoir quelqu’un d’autre dans ma vie et pourtant, Joan était là, me serrant contre elle et ravivant cette flamme que je pensais éteinte à jamais.

La musique était terminée et Joan m’aidait à m’installer à une table haute non loin de là. J’étais encore dans tous mes états… Enfin, mon regard était alors à la hauteur de celui de cette beauté, je me perdais une fois de plus dans la profondeur de ses yeux. Elle avait cet air rassurant qui m’apaisait dans un certain sens et je devais être en train de sourire nerveusement à la jeune femme. Alors, elle me quittait pour aller me chercher un verre d’eau, il est vrai que j’en avais besoin, je devais m’hydrater et étancher ma soif… Enfin… Au moins cette soif-ci, pour les autres, j’attendais de régler cela avec Joan. Alors qu’elle s’éloignait, je ne pouvais m’empêcher de détailler son corps et ses courbes si appétissantes… Sans oublier cette dégaine qu’elle prenait pour se déplacer, confiante et sûr d’elle. Le spectacle qu’elle m’offrait alors, était des plus délectables, elle me faisait tant d’effet…

Joan revenait vers moi avec deux boissons à la main, elle déposait les verres sur la table. Alors que ma main se dirigeait vers l’eau qu’elle m’avait ramenée, celle-ci se plaçait devant moi. Elle était si proche… Et à chaque fois qu’elle se rapprochait nos corps de la sorte, je ne pouvais m’empêcher de rougir. Cette proximité entre nous, faisait battre mon cœur d’un rythme endiablé. Et là, elle me proposait de m’apprendre à jouer de la guitare… Bon sang… Qu’est-ce que j’aimerais bien, enfin je savais déjà que j’étais plutôt mauvaise élève, à chaque fois que Blaire essayait de m’enseigner les bases pour jouer de cet instrument, il se passait toujours quelques choses qui écourtaient nos leçons… Ce n’était pas vraiment de ma faute, ni de la sienne, mais nous n’arrivions pas à résister aux tentations qui s’emparaient de nous.

Je buvais une gorgée de ce breuvage frais, j’étais tellement nerveuse que l’on pouvait me voir trembler par moment. Surtout que mon état ne s’arrangeait pas alors que la main de Joan était placée sur le tabouret, frôlant l’une de mes cuisses de ses divines mains qui me vendaient tellement de rêves. Bon sang, j’avais envie de l’embrasser ou alors qu’elle m’embrasse, ce désir-là était profondément ancré en moi. Bientôt, mes dents recommençaient leurs séances de mordillements sur cette pauvre lèvre inférieure qui n’avait rien demandée.

Et mon cœur ratait un battement quand celle-ci se penchait vers moi, diminuant la proximité entre nos visages… Mes yeux étaient grands ouvert, je ne m’y attendais pas. Je venais de déposer mon verre sur la table et elle, elle me soufflait de sa voix envoutante, quelques mots qui venaient rendre sa proposition de m’apprendre la guitare encore plus alléchante. Et la tension qui avait pris part à cette scène devenait des plus insoutenables. Je n’en pouvais plus et je me sentais comme une enfant qui voulait absolument avoir ces choses qui semblaient inaccessibles, mais qui révélait chez elle un désir de possession immense.

Et là, sans crier gare, alors qu’elle se rapprochait dangereusement de moi, placée entre mes jambes… Elle répondait à mes attentes, comme si elle avait entendu cette petite voix qui faisait écho au fond de moi et qui appelait sans arrêt ses lèvres divines et onctueuses. Elle était en train de m’embrasser et un feu d’artifice s’enclenchait alors de mon bas ventre. Bon sang que c’était bon, j’avais tellement attendu ce moment que je poussais un long soupire d’aise, fermant mes yeux, alors que nos lèvres se livraient à cette ultime confrontation. Et ce baiser qui voulait se montrer chaste dans un premier temps devenait assez rapidement fougueux, j’étais touchée par l’envie que Joan avait de vouloir s’occuper de la sorte de mes propres lèvres. Mon cœur battait de plus en plus fort, alors que j’atteignais l’extase, jouissant intérieurement de cette délicieuse conquête que la jeune femme avait entreprise.

Je voulais que cet échange dur une éternité, je ne voulais pas que nos lèvres se séparent alors qu’elle entretenait mon désir charnel par le passage de sa main sur ma cuisse, capturant mon corps de son autre main qui était jusqu’à présent libre. De mon côté, je plaçais mes mains à la naissance des hanches de la jeune femme et je venais resserrer mon étreinte en enroulant mes jambes autour des siennes. Cet échange langoureux ne faisait que m’exciter, mon corps en demandait plus, même s’il ne voulait pas quitter ce contacte que nous avions alors entamé. Nos langues se caressaient et dansaient dans nos bouches. Je me délectais de chaque seconde qui passait, alors que nous ne semblions pas vouloir en finir.

Quand le baiser prenait fin, alors que j’ouvrais petit à petit mes yeux pour à nouveau les plonger dans ceux de Joan, celle-ci s’excusait avec un sourire aux lèvres, elle savait qu’elle me faisait un effet monstre et qu’elle n’avait pas besoin de demander pardon et pourtant, elle le faisait. Je détournais mon regard du sien pendant un moment. J’étais toute émoustillée alors que celle-ci se mordait les lèvres. Elle était incroyablement attirante et le contacte de ses lèvres me manquait déjà et je voyais très bien que c’était réciproque. Je m’écartais légèrement pour mieux me replonger sur son visage. L’une de mes mains venait se placer dans le creux de son dos, tandis que l’autre se frayait un chemin entre nos deux corps brûlant de toutes sortes de désirs et d’envies. Au passage, je frôlais sa poitrine, c’était inconscient et sur le coup, je ne m’en rendais pas compte et enfin, ma main atteignait son ultime destination, se déposant sur la joue de la jeune femme, la caressant doucement du bout de mon pouce. Mes lèvres venaient à nouveau s’écraser sur celle de Joan.

Parfois, pendant ce nouvel échange, je venais mordiller sa lèvre inférieure, m’écartant légèrement de sa bouche, afin de mieux revenir à la chasse de sa langue fougueuse qui était alors décorée d’un piercing. Je trouvais cela encore plus excitant, me disant alors que cela apportait des sensations nouvelles qu’elle n’avait jamais encore connu. Enfin, mon corps ondulait par moment, montrant clairement mes envies. Mais, je ne voulais pas non plus que notre histoire ne se résume qu’à un soir. Je voulais qu’elle dure une éternité, je ne voulais déjà plus la lâcher alors que je venais à peine de la rencontrer.

Après de longues minutes passées à s’embrasser de la sorte. Je me reculais doucement de Joan, je la regardais dans les yeux, un peu gênée, faisant comprendre que cet échange m’avait plu par des petits grognements de satisfaction qui sortaient sans que je ne puisse les retenir. Je respirais profondément et je décidais enfin de l’enlacer, plaçant mes mains dans son dos, les laissant vagabonder sur sa colonne vertébrale qui était encore couverte de son débardeur…
« Quel dommage.. », me dis-je en rigolant intérieurement. Mais, je ne voulais pas encore la déshabiller. J’étais vraiment bien et je posais ma tête sur l’une de ses épaules, face tournée faire son cou, laissant ma respiration s’engouffrer entre nos deux corps. Enfin, je parvenais à lui murmurer ces quelques mots de ma voix encore troublée par ses échanges qui s’étaient montrés si excitants et si enivrants :

« - Je… Si tu savais à quel point je serais heureuse que tu viennes m’apprendre à jouer de la guitare… »



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Joan Crossman
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 33

Identité
Age: 23
Origine: Australienne
Métier: Eclaireuse

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Dim 28 Aoû 2016 - 23:40

Ce baiser était si délectable. La brune soupirait doucement à ce contact avant de l’enlacer à son tour. Les mains de la demoiselle, posées sur les hanches de l’éclaireuse l’encourageaient d’autant plus. Mais ce fut au contact de ses jambes qui s’enroulaient autour d’elle que Joan explosa. Elle avait envie de s’emparer totalement de la jeune femme. Si elles avaient été en toute intimité l’éclaireuse aurait surement succombé à ce désir. Elle lui aurait fait l’amour intensément sur le champ. Il fallait toutefois qu’elle se retienne.

Joan sentait parfaitement qu’Ellen la désirait tout autant. Celle-ci posa une main dans son dos avant de déposer l’autre sur sa joue. Elle était tellement belle, emplit de désir de la sorte. Comment résister ? Elle venait de frôler sa poitrine, jetant encore plus d’essence sur le feu qui brulait en elle. Ellen l’embrassa de nouveau. Ses morsures étaient tellement excitantes provoquant un bond dans sa poitrine.

L’éclaireuse se laissait envouter, plus encore en sentant la langue de la demoiselle venir chercher la sienne. Joan prit un malin plaisir à faire jouer son piercing sur celle-ci. Visiblement cela avait son effet. Ellen ondulait doucement, la faire onduler plus encore était si tentant. La main de Joan remontait dangereusement sur la cuisse de la jeune femme tandis que l’autre remontait dans sa chevelure. Quel délice, Joan en voulait encore plus. Elle fut attendrit quand Ellen déposa sa tête doucement dans le creux de son cou. Son souffle était plus qu’ardent. Elle était tellement désirable.

"Ce sera un véritable plaisir pour moi. Je viendrais quand tu le souhaiteras et aussi souvent que tu le souhaiteras."

Elle caressait tendrement ses cheveux se faisant protectrice. Elle ne voulait plus la lâcher, elle désirait la garder contre elle. Déposant alors un baiser dans le creux de son cou. Elle ne put s’empêcher de remonter ses baisers. Sa peau était si douce, délicieuse. Parcourir le reste de son épiderme serait un tel régal. Une nouvelle fois, la tentation était trop grande, elle l’embrassa. Sa main passant sous le haut de la jeune femme pour caresser sa cambrure. Ellen cambra aussitôt. Joan sentait les mains de celle-ci se crisper dans son dos.

"Tu vas me rendre dingue à m’embrasser comme ça, si tu continues je n’arriverais vraiment plus à me contenir."


En effet, Joan était prête à l’emmener sur le champ dans un lieu beaucoup plus intime pour succomber à leur désir. Mais serait-ce une bonne idée ? Elle ne voulait vraiment pas que la belle brune ne soit qu’une histoire d’une nuit. En détournant le regard, Joan croisa celui de la barmaid. Celle-ci affichait en grand sourire et s’approchait d’elles. Elle remplaça le verre vide d’Ellen par un nouveau en adressant à celle-ci un petit clin d’œil. Les heures passèrent.

Les deux femmes discutèrent longuement tout en s’embrassant ardemment. Il commençait à se faire tard, les clientes s’en allaient les unes après les autres. Aussi Joan, invita la belle aux yeux azur à rentrer également. Remettant sa veste elle lui tendit la main pour la passer dans son dos. Elles se dirigèrent vers la sortie. L’éclaireuse allait la raccompagner jusqu’à sa chambre, hors de question de la laisser rentrer seule. Elles continuèrent à discuter sur le chemin parlant de tout et de rien.

En posant une nouvelle fois son regard sur la demoiselle Joan put admirer son sourire. Ses lèvres l’appelaient encore et encore. N’y tenant plus, elle la plaqua contre le mur adjacent. L’embrassant fougueusement tandis que sa main droite venait caresser sa cuisse, remontant sur celle-ci. Il n’était vraiment pas sage d’agir de la sorte. A ce train-là l’éclaireuse ne tiendrait plus. Ellen avait vraiment beaucoup d’effet sur elle. Il fallait qu’elle calme ses ardeurs surtout que la chambre de la jeune femme n’était plus très loin.

L’y accompagner, la défaire de ses vêtements, s’emparer de tout son être. Joan résisterait-elle à cette sublime tentation ? Elle se recula légèrement, le souffle court. Son regard criant à quel point elle la voulait.

"Décidément, je ne suis pas très douée pour te résister."

Elle lui souriait, Ellen comprendrait surement le combat qui se livrait dans son esprit. Que choisirait-elle ? La brune l’inviterait-elle à continuer cette nuit dans sa chambre ou choisirait-elle d’attendre ? Elles avaient tout le temps pour ça. Elles succomberaient bien assez tôt. Cette nuit ? Joan laissait cette décision à Ellen. N’étant pas femme à trop réfléchir elle lui laissait le choix. Quelle que soit sa décision se serait quelque chose de réfléchi. Une décision prise entre adultes consentantes.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Ellen Wayne
•◦ Fraîchement Arrivée ◦•
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 21
Messages : 28

Identité
Age: 24 ans.
Origine: Anglaise.
Métier: Patronne d'un live-café.

MessageSujet: Re: Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]   Lun 29 Aoû 2016 - 16:24

Et dire qu’au début de cette soirée, je me demandais encore à quelle borne d’arcade j’allais bien pouvoir jouer… Jamais je ne m’étais imaginé passer une soirée pareille ! Qui aurait pu savoir qu’une simple partie de billard pouvait nous emmener si loin… ? Pas moi en tout cas… Les événements s’étaient enchaînés à une vitesse considérable et maintenant, j’étais là, dans le creux des bras de Joan.  Elle me caressait la chevelure ce qui avait tendance à me faire frissonner. Je fermais mes yeux un moment, bercée par sa voix qui me disait qu’elle adorerait me donner ces fameux cours de guitare, ce à quoi je souris légèrement. Je ne lui répondais pas et elle, elle m’embrassait dans le cou.

Mon corps était encore bouillant, Joan avait ce petit truc vous savez… Elle parvenait à garder mon excitation à son apogée sans que jamais, celle-ci ne daigne décroître. Je la désirais au plus haut point et je voulais savoir tout d’elle. Ces lèvres me manquaient déjà. Alors, nous nous embrassions, sans retenue. Bon sang et ses mains baladeuses passaient sous mon t-shirt ! Joan… Si elle savait à quel point j’avais envie que ses mains pressent ma poitrine à ce moment-là… Si seulement nous étions dans un endroit à l’abri des regards… Je resserrais mes poings sur son débardeur. Elle me rendait folle vous dis-je.

Un léger sourire se dessinait sur mes lèvres quand celle-ci m’indiquait que j’allais la rendre dingue si nous continuons de nous embrasser de cette manière, ce qui me donnait immédiatement envie de l’embrasser une nouvelle fois avec fougue. Mais quand la barmaid arrivait une fois de plus à notre table, j’étais coupée dans mon élan. Je rougissais légèrement et la serveuse me faisait un clin d’œil en changeant nos verres. Elle était vraiment sympathique et je ne serais pas parvenue à prendre mon courage à deux mains pour enlacer Joan sur la piste de danse, si elle ne m’avait pas dit de foncer… Enfin, je n’aurais surement rien fais de tout ce que nous avions fait jusqu’à maintenant.

Je venais de passer une excellente soirée en compagnie de Joan, nous avions parlé de ce que nous avions fait avant d’arriver ici. Je lui avais expliqué en partie mon histoire, néanmoins, je n’avais jamais mentionné Blaire… A chaque fois que j’allais en venir à parler d’elle, j’avais une sorte de blocage, je n’y parvenais pas… Peut-être avais-je peur de la réaction de Joan. Enfin, je n’aimais pas trop parler de cette partie de ma vie, j’avais toujours un peu de mal avec ce sujet. D’ailleurs, quand elle me demandait si j’étais déjà sortie avec quelqu’un avant, je lui avais souri, affirmant que j’étais déjà sortie avec quelques « nanas ». Pourtant, Blaire était la seule personne que j'avais aimé jusqu'à maintenant. Mais... Je ne voulais pas inquiéter Joan ou quoi que ce soit d’autre… Et puis, cela n'avait pas grande importance à ce moment-là.

Enfin ! Mis à part ça, nous nous embrassions, c’était tellement agréable d’être ainsi accompagnée par l’éclaireuse. Je comprenais pourquoi la barmaid avait insisté sur le fait que beaucoup de femmes voulaient être à ma place à cet instant précis. Et quand je regardais autour de nous, je voyais que certaines d’entre elles s’adonnaient aux messes basses, surement devaient-elles parler de Joan, ou de moi… Mais peut-être de nous deux, qui sait ? Cela avait tendance à me faire sourire légèrement, je n’avais pas l’habitude que des femmes me jalousent… Ce n’était jamais arrivé d’ailleurs ! Mais bon, Joan était une sacrée beauté et j’étais heureuse d’être sa partenaire pendant cette soirée…

Je voulais que ces échanges ne s’arrêtent jamais… Et pourtant, il était l’heure pour nous de quitter cet endroit qui allait fermer. Je ne sais pas quelle heure il pouvait bien être, cela n’avait pas d’importance. Jaon et moi allions devoir nous séparer… ? Non et d’ailleurs, j’étais soulagée de l’entendre me dire qu’elle voulait me raccompagner ! J’en étais même ravie.

Une fois arrivée devant ma chambre, je me retrouvais devant un dilemme… Je pouvais la faire rentrer… Ou alors, mettre fin à notre soirée… Et alors que j’étais plongée dans mes pensées, sans que je ne vois arriver quoi que ce soit, Joan me plaquait contre le mur, m‘embrassant avec fougue et passion, son désir se faisait ressentir et le mien aussi. Ma respiration se faisait saccadée et quand sa main remontait dangereusement sur ma cuisse, j’avais l’impression que j’allais exploser. D’ailleurs, quand celle-ci m’indiquait qu’elle avait du mal à me résister, je sentais que je perdais pied. Je me mordillais la lèvre inférieure, je voulais qu’elle me prenne ! Je voulais abandonner mon corps au sien, je nous voyais nous adonner à ces parties de jambes en l’air qui nous donnaient envie depuis tout à l’heure. Mon esprit nous imaginait dans la cuisine, la salle de bain, le salon et ce, sans oublier ma chambre.

J’étais dans un état frénétique et c’était bien là mon problème… J’avais peur que cela ne soit qu’un coup de foudre… Et je n’avais pas envie que notre histoire s’arrête après cette soirée  qui s’était montrée des plus agréables… Mais, je n’osais pas imaginer la réaction de Joan si je lui refusais d’assouvir nos désirs de chair ce soir… Je la regardais gênée, son visage était si proche du mien et sa main qui parcourait mon corps me rendait folle…
« Calme-toi Ellen… », me dis-je. Je respirais profondément. Alors, je baissais mon regard avant de le replonger dans celui de l’éclaireuse qui attendait que je me décide. Je plaçais mes mains sur ses joues afin de rapprocher son visage du mien, je l’embrassais plus sagement cette fois-ci. Ensuite, je me penchais vers son oreille :

« - Je peux venir demain soir chez toi… ? J’apporterai de quoi assouvir notre faim, du coup, tu n’auras pas à cuisiner… Et, ce serait l’occasion pour toi de m’apprendre à jouer de la guitare… D’accord… ? »

Je sentais que mes joues brûlaient. Je voulais que Joan comprenne que je la désirais à un tel point, que je préférais attendre. Et puis, cela nous permettrait de réfléchir chacune de notre côté. Pour ma part, j’étais certaine que je l’aimais et j’espérais au plus profond de moi que c’était le cas aussi pour l’éclaireuse. Enfin, elle ne semblait pas l’avoir pris mal, c’était déjà ça. Elle avait même accepté ma proposition d’un air joyeux. Nous nous embrassions une dernière fois avant de nous quitter.

Bon sang, qu’elle m’avait donné chaud… Ce soir-là, je ne pus m’empêcher de me toucher en pensant à Joan, j’avais l’impression de retomber dans mes années d’université… Je retenais mon souffle et mes soupires de plaisirs, je ne voulais pas faire trop de bruit pour mes colocataires… C’était plutôt frustrant. Dans un sens, j’avais tellement envie de partager mon lit avec elle… Mais, j’avais besoin de m’assurer que nos sentiments étaient belles et bien partagés. Enfin… Demain, nous pourrons en discuter… En attendant, j’atteignais la jouissance, ma tête plaquée contre mon oreiller et après un long moment à me remémorer cette soirée qui avait été fantastique, je tombais endormie.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
 
Billard, femme et verre d'eau! [Terminé~]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Murasaki Kuroichi Une petite femme au sang chaud [terminé]
» Autour d'un verre
» [Terminé] Au boulot, femme ! ✮ feat. Lee Hope
» Viens boire un verre (davis)
» Hé mais je ne suis pas une souris à croquer ! [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Etiopia, un village pour jeune fille, un petit coin de paradis. :: Le Quartier des Loisirs :: La Salle D'Arcade-
Sauter vers: