Forum RPG Yuri / NC-16
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Esclandre Révélatrice [PV : Erelinn Guerin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akira Kiryu
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 73

Identité
Age: 23
Origine: Ecossaise/Japonaise
Métier: Tatoueuse

MessageSujet: Esclandre Révélatrice [PV : Erelinn Guerin]    Sam 20 Aoû 2016 - 4:07

Akira n’avait cessé de penser à la belle amazone. Après une rencontre furtive à la bibliothèque, elle avait pu profiter de sa présence toute une soirée. Un restaurant, un cinéma. Des choses qu’elle considérait comme futiles et qui pourtant avec l’amazone prenaient tout leur sens. Cette soirée avait été des plus plaisantes.

Erelinn lui avait fait part de son désir d’orner sa peau d’un nouveau tatouage. Un colibri en watercolor sur la cuisse. La louve avait tout de suite accepté. Comment lui refuser ? Durant tout le repas, elle n’avait pu quitter la jeune femme des yeux et durant le film, l’amazone avait posé sa tête sur son épaule tout en entrelaçant leurs doigts. La louve contrairement à son habitude était comme apaisée par ses gestes. Tant de tendresse.

Erelinn ne s’arrêtait pas là. A sa plus grande surprise celle-ci lui fit cadeau d’un pendentif. Une pierre noire entourée d’un entrelacement d’argent prenant la forme d’une espèce de croix. Il était maintenu par une fine chaine en argent que la parfumeuse s’empressa d’attacher autour de son cou. Etait-ce une façon de laisser sa marque sur elle ? Cette perspective avait fait sourire la louve.

Erelinn ne laisserait pas une autre femme l’approcher et au lieu d’en ressentir de l’énervement Akira en était heureuse. Elle n’avait d’ailleurs pas vu d’autres femmes depuis. Elle changeait. La louve avait d’ailleurs retiré tous ses colliers, ne gardant au cou que celui de la belle rousse. Erelinn ne manquait pas d’attentions et encore une fois durant la nuit, elle avait déposé un bento devant sa porte.

3 jours étaient passés depuis cette soirée. Erelinn devait passer au salon dans la semaine et Akira l’attendait avec grande impatience. Le dessin de son tatouage était déjà prêt. Elle avait travaillé dessus à peine rentrée. L’heure de la pause déjeuner était arrivée. Aujourd’hui ce serait au centre commercial qu’elle irait chercher sa pitance.

Un simple sandwich et une bière. C’était amplement suffisant. Elle se situait au second étage du bâtiment et devait donc prendre les escaliers afin de retourner au salon et déguster son repas. Elle ne prêtait aucune attention au monde qui l’entourait et encore moins aux femmes qui se retournaient à son passage.

Elle ne passait pas vraiment inaperçu. Ses lunettes noires posées sur son nez, la clope au bec et une chemise blanche ouverte sur un débardeur blanc qui laissait entrevoir ses tatouages. Sur celui-ci trônait son pendentif et bien sur elle portait un pantalon semi cuir noire tombant sur ses boots. Complétement ailleurs elle se fichait de tout.

Elle se ficha même du cri qui raisonna d’un seul coup à l’étage inférieur. Akira était sur le point de continuer sa route quand elle entendit un second cri. Cette voix, elle la reconnaitrait entre mille. S’approchant de la passerelle elle constata la scène. Erelinn ! Celle-ci était aux prises avec deux autres femmes qui ne semblaient pas lui vouloir le plus grand bien.

Sans hésiter une seule seconde Akira dévala les escaliers. Elle arriva en trombe et repoussa d’un coup l’une des femmes la faisant valser sur la seconde. Celles-ci s’écrasèrent 2 mètres plus loin. Les troubles fête étant sonnées la louve se retourna sur la rousse. Passant délicatement une main sur sa joue tout en la regardant au-dessus de ses lunettes.

"Tu n’as rien ?!"

Akira était en train de bouillir. Si Erelinn était blessée de quelque manière que ce soit, la louve déverserait sa fureur sur ses agresseurs. Elle se retourna vers les deux femmes qui étaient encore au sol. Menaçante son aura meurtrière était presque palpable. Le lycan d’argent ne laisserait pas un tel acte impuni.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Erelinn Guerin
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin
  • Non-Binaire

Age : 23
Messages : 40

Identité
Age: 23 ans
Origine: Japonaise, Espagnole, Française.
Métier: Créatrice de parfums / Photographe par passion

MessageSujet: Re: Esclandre Révélatrice [PV : Erelinn Guerin]    Lun 22 Aoû 2016 - 17:29

Après un rendez-vous mémorable avec Akira, Erelinn avait décidé qu'il était temps de se remettre sérieusement au travail. C'était comme si être amoureuse lui avait redonné toute sa volonté et son énergie. Elle remettait sa vie en ordre et surtout ; en marche. Le cadeau qu'elle avait offert à sa protégée était une pièce unique, car comme elle le pensait, quelqu'un d'aussi individualiste méritait un cadeau qui lui ressemble. Peu importe le prix, sa carrière suffisait amplement pour payer ses dépenses, même en stand by.

Ayant prit cette importante décision, elle s'était armée d'un grand sac de course en toile, se dirigeant au centre commercial. Elle portait une robe longue, blanche et vaporeuse, sublimée d'un serre-taille de cuir naturel mettant en valeur sa poitrine et sa taille de guêpe. Pour fêter sa reprise du travail, elle s'était donc faite belle, ses cheveux en anglaises retombant sur ses clavicules laiteuses. Ses chaussures steampunk comportaient un talon aiguille en colonne vertébrale argentée. Tout chez elle démontrait que c'était un jour important. Cherchant parmi les boutiques la bonne, elle se pressa dans les allées du mieux qu'elle pouvait. Quand, entre un bureau de tabac et un magasin d'art, elle trouva le commerce de fournitures professionnelles.

"Enfin !!" lâcha-t-elle alors en soupirant.

Le centre commercial était immense, si bien que trouver l'objet de son désir lui avait demandé un bon tour d'exploration. Dans les rayons, elle trouva l'équipement qui lui servirait à concocter ses parfums. Un dispositif en verre, haute qualité et très coûteux. Mais cela valait le coup. Alors après s'être dirigée en caisse elle paya et mit le paquet dans son sac. Elle portait à la main quelques fioles neuves aussi, et un ballon de verre. Sortant de la boutique elle se stoppa net. Deux filles lui faisait face.

"C'est toi la copine d'Akira hein ?!"

"Euh...nous..nous ne sommes pas ensemble. Du moins, je crois. Pourquoi ?!"
demanda-t-elle avec méfiance.

"Parce que t'as plus intérêt à t'approcher d'elle. Elle est à nous ! T'as compris petite c*nne ?!"

"PARDON ?!"
s'écria-t-elle soudainement. "Les gens ne sont pas des propriétés !! Et il n'est pas question que des filles aussi vulgaires que vous aient quoi que ce soit à faire avec elle !!"

S'en était trop, les filles en vinrent aux mains. Erelinn voulait se battre mais ses mains étaient prises et si son sac tombait, le matériel serait fichu. Elle voyait déjà le tableau. Personne ne se bougerait pour l'aider. Les passantes observeraient l'agression sans rien faire, comme toujours. Elle cria après s'être prit un coup dans la hanche qui la fit chanceler à cause de ses talons. Elle n'avait pas un très bon équilibre avec si peu de surface sous les pieds. La renarde avait donc échappé le ballon de verre et les fioles au sol en encaissant le choc. Le verre s'éclata dans un bruit significatif. Observant les morceaux éparpillés, elle ne savait pas si elle devait s'énerver plus encore ou pleurer. Mais quelqu'un intervint. En fait elle reconnu très vite sa sauveuse. Akira.

Cela devait être le destin pensa-t-elle. Cette dernière accouru, ses lunettes de soleil sur le nez, un peu paniquée. Elle était inquiète pour Erelinn. La parfumeuse se sentit en sécurité tout d'un coup. Cela lui réchauffait le coeur de savoir que sa louve préférée la protégeait et s'inquiétait pour elle. La yakuza avait fait valser les deux femmes dans le décor, sur deux mètres environ. Sans doute s'étaient-elles blessé avec quelques bouts de verre et c'était tant mieux. Un peu de réconfort envahissait soudainement la belle rousse.

"Non...elles ont juste bousillé mon matériel et mit un coup dans la hanche, ça ira..."

Seulement la tatoueuse sembla remontée. La colère semblait la ronger de l'intérieur. Face à la haine apparente dans les iris adamantium de son aimée, Erelinn s'opposa. Non pas qu'elle n'avait pas envie de se venger de ces deux pestes. Mais il n'était pas question qu'Akira se mette en tort pour elle. Il valait mieux ignorer ces trouble-fêtes. Erelinn posa donc sa main sur le buste de la belle musicienne, levant les yeux pour se plonger dans son regard noir. Puis, elle apposa ses deux mains de chaque côté du visage de son ange gardien, lui parlant tout bas.

"Ca va aller Akira, je vais bien, oublie ça, oublie-les. Regarde-moi...Je ne veux pas que tu ais d'ennuis. Je ne veux pas que tu te blesses non plus. Merci de m'avoir protégée."

Elle ponctua sa phrase d'un baiser des plus doux sur les lèvres d'Akira. Ses doigts caressaient en même temps ses joues blanches. C'était aussi une punition exquise qu'elle abattait par la même occasion sur ses agresseuses. Rompant le baiser, elle prit le temps de regarder dans le carton de son sac si son dispositif était encore fonctionnel. Malheureusement il y avait une fissure. La parfumeuse soupira.
Tant pis, elle rachèterait tout, il le fallait. Elle aurait pu traîner les filles jusqu'à la caisse pour qu'elles paient mais elle ne voulait pas d'argent de la part des groupies de la tatoueuse. Elle avait sa petite fierté intérieure qui lui refusait. Elle remarqua aussi une coupure sur son doigt. Rien de grave, le sang commençait tout juste à perler tellement la coupure était fine. La renarde mit le carton dans la poubelle d'à côté avant de se retourner. Son regard occultait totalement les deux crétines tombées plus tôt. Elles n'existaient plus. Il n'y avait qu'Akira. Cependant elle ne pouvait pas les laisser s'en tirer de la sorte. Ses pas se dirigèrent vers elles. Elle attrapa un des bouts de verre au sol et passa le débris sur la paume de sa main, le regard froid et menaçant droit sur les idiotes. Le sang coula alors le long de sa main, mais aucun signe ne trahissait la douleur sur son visage. Elle s'approcha dangereusement de celle qui l'avait frappée, pour étaler d'un coup son sang sur son visage.

"Un conseil petite sotte. Ne joue pas avec plus grand que toi. Ou la prochaine fois, ce ne sera pas mon sang, mais une disgrâce indélébile sur ton visage. A bon entendeur." ponctua-t-elle sur un ton glacial en menaçant du regard l'autre.

En quelques minutes, on avait pu observer une part d'ombre qui ne s'était jamais exprimée, autant chez la yakuza que chez l'aventurière.
Malgré cet épisode rageant, elle préféra sourire à son aimée, avant de s'adresser une nouvelle fois à elle, sur un ton chaleureux tout en bandant sa main avec un bout de jupon de sa robe. Cela ne se verrait pas. Et la coupure étant nette, elle s'arrêterait vite de couler.

"Je vais racheter le matériel, tant pis. J'ai de quoi faire des folies sur mon compte ne t'en fais pas. Dis, tu dois être en pause n'est-ce pas ? Et si on mangeait un bout ensuite ? Il y a plusieurs snacks ici. Je pensais me prendre une pasta box, un truc du genre...ça te dit ?"

Sa jalousie se taisait encore et toujours. Si toute cette histoire ne se réglait pas vite, elle aurait sans doute d'autres ennuis. Mais pas question de se faire surprendre une nouvelle fois. Habituellement, la renarde n'avait aucun souci pour se défendre. La situation l'en avait juste empêchée. Néanmoins il était agréable de se sentir défendue. Au moins, elle était certaine d'être importante aux yeux d'Akira. Entrelaçant ses doigts avec ceux de sa sauveuse, Erelinn se dirigea vers le magasin pour reprendre les mêmes articles, sous le regard un peu intrigué de la caissière. Celle-ci ne lui fit pourtant pas de geste commercial, mais peu importait. Le petit colibri était pressé de pouvoir déjeuner avec sa louve.
Revenir en haut Aller en bas
Akira Kiryu
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 73

Identité
Age: 23
Origine: Ecossaise/Japonaise
Métier: Tatoueuse

MessageSujet: Re: Esclandre Révélatrice [PV : Erelinn Guerin]    Lun 22 Aoû 2016 - 20:07

Fureur meurtrière commençant à naitre. Une odeur connue que trop bien. Un filet vermillon à peine perceptible. Filet s’échappant de la peau immaculée de l’amazone. Son regard s’assombrissait de plus en plus. Sa langue caressait doucement ses incisives. Le lycan sortait et sa folie destructrice avec.

Morceaux de cadavres en putréfactions, ordures consanguines suprême infection. Cris de terreurs, cris de souffrances. Arracher, écorcher, déchirer. Une pluie d’essence vitale. Le son des os se brisant, de la peau se déchirant. Sa soif de sang ne pouvait être assouvie. Akira laissait sa sauvagerie sortir. Les images de ses meurtres passés et futurs défilant dans sa tête. Elle visualisait déjà ce qu’elle ferait subir aux deux femmes.

Voyait déjà leur visage déformés par la torture, leur membres s’arracher un à un. Le désespoir s’installer dans leur yeux. La terreur extrême. La yakuza sentait déjà le gout du sang dans sa bouche. Tout autour s’assombrissait, l’environnement disparaissait. Ne restant que ses futures victimes. Personne à Eden ne savait ce qu’elle avait pu faire dans le passé. Quelle tueuse elle était en réalité. Son aura inspirait la crainte. Pas besoin de connaître son passé pour comprendre qu’elle était capable de tout.

Plus d’une fois elle avait fait couler le sang, plus d’une fois elle avait fait naître les cris et la terreur. Bourreau insensible dépourvu de la moindre compassion ou pitié. Elle n’entendait plus rien, n’écoutait plus rien. Seul comptait sa rage. Le futur des deux femmes devait se voir dans ses prunelles meurtrières car celles-ci étaient paralysées par la peur.

La louve avança d’un pas avant de se faire stopper. Une main, une main venait de se poser sur elle. Qui était-ce ? Quelle folie ! Elle allait réduire en cendre l’inconsciente. Elle ne voyait plus rien. Toutefois il y avait quelque chose de familier à ce contact qui l’empêcha de faire quoi que ce soit. Un autre contact, cette fois sur son visage. Un murmure lointain. Une voix familière. Cette fragrance.

Cette voix l’appelait, la sortant de sa transe assassine. Elle commença à distinguer le visage d’Erelinn. Jamais personne n’avait réussi un tel exploit. La belle parfumeuse venait de calmer la louve, d’empêcher sa fureur de se répandre. Sa rage était toujours présente bien sûr mais sa soif de sang disparaissait. Elle disparue totalement au baiser de la rousse. Akira ferma les yeux doucement pour l’apprécier.  

Elle les rouvrit, plus sereins mais toujours emplis de haine. Elle observait sans un mot. La rousse laissait sortir la walkyrie en elle. Akira ne pouvait s’empêcher de se laisser envouter encore plus. Qu’elle femme ! Elle n’avait d’yeux que pour elle et se sentait tellement bien à ses côtés.

"Je serais plus qu’heureuse de rester avec toi."

Se laissant emporter, elle ne pouvait pas ne pas ressentir de culpabilité. Si Erelinn avait été agressée de la sorte c’était à cause d’elle. Elle n’avait rien fait pour avoir autant de groupies et pourtant, voilà que la seule femme qui comptait pour elle en souffrait.

Pendant que celle-ci rangeait son matériel la louve fit signe à la caissière. Elle régla la totalité discrètement. Héritière, elle n’avait que faire des dépenses. Sans qu’Erelinn ait le temps de s’en rendre compte et de protester elle l’emmena à l’extérieur. Les deux femmes l’ayant agressé n’avaient pas bougé.

"Attend moi là" dit-elle doucement à la belle parfumeuse.

Akira s’avança vers elles, les talons en acier de ses boots claquant sur le sol. Menaçante, elle s’adressa à elles.

"Essayez encore une fois de la toucher ou ne serait-ce que la regarder de travers et je vous jure que même le ZEPHIRE ne pourra rien pour vous. Je ne laisserai personne s’en prendre à celle que… à elle. Je vous encourage à faire passer le message comme vous savez si bien le faire."

Elle avait été très claire. Ces énergumènes étant des commères, le message se répandrait très vite et Erelinn ne subirait plus d’attaques. La louve ne pouvait supporter l’idée qu’il lui arrive quoi que ce soit. Dans sa menace elle avait d’ailleurs failli trahir le fond de ses pensées, de ses sentiments. Elle sortit son téléphone en revenant vers la rousse.

"Ouai c’est moi, j’ai un empêchement tu peux décaler mes clientes ? Ok parfait, je te revaudrais ça. A demain."

Akira était très demandée en tant que tatoueuse et elle n’était jamais absente. Son coup de fil venait de surprendre sa collègue mais étant une chose très rare celle-ci n’avait pas posé de questions. Se tenant en face d’Erelinn elle caressa sa joue en lui souriant tendrement. Après ce qui venait de se passer il était hors de question de la laisser.

"Où veux-tu aller ? Je suis entièrement à toi."

Elle entrelaça délicatement leurs doigts les serrant un peu. Elle se sentait coupable, elle voulait la protéger et qu’elle comprenne à quel point elle comptait. Erelinn avait vraiment un effet étrange sur la louve. Peu à peu Akira prenait conscience qu’elle ne tenait pas simplement à elle, il y avait autre chose. Quelque chose de beaucoup plus fort, de beaucoup plus intense, quelque chose qu’elle n’avait jamais ressenti auparavant.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Esclandre Révélatrice [PV : Erelinn Guerin]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Esclandre Révélatrice [PV : Erelinn Guerin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une partie de cartes révélatrice
» Edward M. Cullen - Les pensées sont révélatrice. [fini]
» ANDROMAQUE ET PYRRHUS / Pierre GUERIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Etiopia, un village pour jeune fille, un petit coin de paradis. :: Hors Role Play :: Concerne Le Forum :: Archives :: Archives RP :: Abandonnés-
Sauter vers: