Forum RPG Yuri / NC-16
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Toujours en danger (PV : Joan ~)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Toujours en danger (PV : Joan ~)   Ven 19 Aoû 2016 - 0:42

Mena était sortie de l’hôpital depuis quelques semaines déjà. Son bras allait mieux mais ces côtes lui faisaient toujours souffrir le martyr, sans parler de sa blessure qui avait tendance à s’infecter une fois dans la semaine. Elle en avait marre, réellement marre et elle voulait juste penser à autre chose.

Elle s’était levée tôt ce matin. Il était à peine six heures et elle était déjà en route vers la forêt. Elle n’était pas très couverte, il faisait déjà assez chaud. Elle avait simplement décidé de mettre un short noir, des boots et son débardeur fétiche, un débardeur bordeaux laissant apparaitre ses côtes encore bandées. Elle s’en foutait, ce n’étaient pas les oiseaux qui allaient la juger de toute façon.
Malgré tout ça allait déjà mieux et elle pouvait enfin sortir et prendre ses affaires de peintures.

Elle emprunta un sentier qu’elle ne connaissait pas encore. Elle s’était fixée comme objectif de parcourir un maximum des terres connues de l’île et cela commençait par une partie de la foret qu’elle n’avait pas encore eu l’occasion de visiter.
Il faisait déjà jour et la nature commençait à se lever. C’était si agréable en vérité de pouvoir profiter du soleil levant, de la brise du matin sur son visage. La lumière était parfaite aujourd’hui, peindre serait un vrai plaisir.

Elle arriva à ce qui semblait être une clairière en haut d’une falaise donnant sur le rivage. L’herbe y était sèche et une belle couleur dorée se dégagée du sol. Elle trouva une bûche couchée près du rebord et la fit rouler en arrière avec son pied. Son banc était installé. Elle déplia son chevalet et le plaça face à elle de tel sorte à ce que son visage soit tourné vers la mer. Elle sortit ses pinceaux, son morceau de fusain et commença tant bien que mal à esquisser sa toile.
Tant bien que mal car il était difficile pour elle de laisser le bras levé trop longtemps ou de se pencher pour chercher son matériel. Mais elle y arrivait, elle y arrivait car son mental était bien plus fort que tout.

Elle avait reprit sa vie en main, elle avait fait de nouvelles connaissances, elle s’était remise à sortir, à voir des gens, à peindre. Tout allait presque bien aujourd’hui et elle avait besoin de s’exprimer à travers son art.

Elle s’éloigna un peu de sa toile pour voir le rendu couleur. Elle était magnifique, une vrai photo et Mena en était fière. Encore une qu’elle calerait entre le lit et son mur.

Elle se pencha pour poser son pinceau dans sa trousse et entendit du bruit tout près d’elle. Elle leva son visage et un petit marcassin la fixait alors. Mena sourit tendrement le voyant partir un peu plus loin.
Elle se redressa s’apprêtant à ranger ses affaires quand elle le vit. Le marcassin n’était pas seul évidemment. Un sanglier de 80 kilos se tenait là à quelques mètres d’elle. Il la fixait.

Mena regarda alors derrière elle et il n’y avait rien si ce n’est une chute de 30m, des rochers et les vagues s’écrasant dessus. Son regard se porta à nouveau sur l’animal en face d’elle. Mais c’est pas vrai !

Elle n’eut le temps de penser que la bête commençait déjà à lui foncer dessus.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Joan Crossman
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 33

Identité
Age: 23
Origine: Australienne
Métier: Eclaireuse

MessageSujet: Re: Toujours en danger (PV : Joan ~)   Ven 19 Aoû 2016 - 1:12

Une nouvelle journée dans ce nouveau monde. Depuis qu’elle était arrivée Joan c’était engagée dans le ZEPHIRE. Eclaireuse, un métier qui la comblait encore plus que la mécanique. Les expéditions étaient toujours passionnantes. Sa rêverie tant recherchée était plus que comblée. Mais Joan en voulait toujours plus.

Elle n’avait rien de prévu aujourd’hui. Elle n’allait pas rester à rien faire et en l’absence de missions, une petite virée était la meilleure des activités. Elle avait choisi la forêt comme destination cette fois. Allant toujours plus loin. Intrépide, sa vitesse de progression lui permettait de parcourir beaucoup de distance en peu de temps. De plus comme elle était seule, elle n’avait pas à attendre le reste du groupe.

S’engouffrant toujours plus loin elle appréciait le paysage qui s’offrait à elle. Se délectant des bruits de la nature. Il se dégageait une sorte de sérénité de ces lieux. Sérénité qui allait être rapidement perturbée.

Elle entendit d’un coup un cri. Un cri se perdant dans les feuillages. Un cri humain. Humain ? À cette distance de la civilisation ? Qui avait pu avoir la bêtise de s’aventurer ici ? Ce ne pouvait être une autre agent du ZEPHIRE. Elles étaient toutes formées aux situations dangereuses et peu d’entre elles s’aventuraient loin de la ville en dehors des expéditions.

Elle partit donc en courant dans la direction des cris. Elle aperçut une jeune femme aux prises avec un sanglier. Elle était à terre, l’animal l’avait surement chargé. Elle était recroquevillée sur elle-même et essayait de se protéger derrière un rocher. Joan ne pouvait la laisser ainsi. En situation de danger, il était du devoir des agents de porter secours aux personnes en difficultés.

Elle courut dans leur direction tout en sortant son arme. Tirant plusieurs coups de feu en l’air pour faire fuir l’animal. Lui tirer dessus il ne fallait pas y penser. La peau des sangliers étant très épaisse, un simple revolver ne suffirait pas. Elle n’attendit pas que celui-ci parte et se précipita sur la jeune femme.

Le sanglier ne fuirait peut-être pas et dans le doute il fallait la mettre en sécurité sans plus attendre. Joan avait beau être en armure, un face à face avec un tel adversaire ne l’enchantait pas. Elle attrapa la demoiselle et la hissa sur son épaule avant de courir vers l’arbre le plus solide qui était présent.

Sans lui demander son avis Joan grimpa rapidement dans celui-ci. Elles étaient à présent à plus de cinq mètres du sol. Déposant la blonde sur une des branches à côté d’elle, elle daigna enfin lui adresser la parole.

"Vous n’avez rien ça va ?"

Elle était visiblement indemne mais mieux valait demander. L’animal était resté en bas, il ne fuyait pas. Il était préférable d’attendre un peu mais si celui-ci ne partait pas, elle n’aurait pas le choix. Joan devrait s’en charger elle-même.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Toujours en danger (PV : Joan ~)   Sam 20 Aoû 2016 - 0:26

Il lui fonçait dessus, il lui fonçait carrément dessus et elle était totalement foutue. Mena essaya de courir un peu, faisant tomber ses affaires de peintures pour le ralentir, mais le sanglier les écrasa sans s’en soucier. Il allait vite, beaucoup plus vite que la bonde et elle finit par se faire percuter de plein fouet. La douleur fut extrême. Elle n’était toujours pas guérie de ses côtes, toujours pas guérie entièrement de son bras et cette situation n’arrangeait rien.
Elle avait mal, elle avait encore une fois super mal. Elle releva un peu la tête. L’animal ne bougeait plus mais la regardait toujours. Elle se déplaça alors tant bien que mal derrière un rocher se trouvant à quelques mètres d’elle. Le parcours était long et n’aurait du durer que quelques secondes, mais dans cet état là, il dura près de dix minutes. Dix minutes durant lesquelles Mena se tourna toutes les 20 secondes prête à subir une seconde secousse.
Elle se cala enfin derrière le rocher et s’assit quelques minutes, la main sur ses côtes. Tain’ mais c’est pas vrai quoi !

Elle était tellement en colère. Elle n’avait même plus peur, après tout elle était habituée à ce qui lui arrive tout et n’importe quoi ces derniers temps. D’abord la mort de Raisa, puis Akira qui lui avait fait tellement de mal, puis les bagarres, l’accident, les coupures, les brulures. Elle était habituée et n’en pouvait tout simplement plus.

Elle avait enfin trouvé quelque chose de stable, quelqu’un de bon dans sa vie, elle se soignait petit à petit. Mais non, elle devait avoir un Karma bien pourri pour souffrir autant.
Elle regarda à nouveau derrière elle et le sanglier s’était déplacé, prêt à la charger une nouvelle fois. Elle se recroquevilla alors sur elle, essayant de ne pas penser à ce qu’elle allait ressentir.

Mais elle ne sentit rien, elle entendit plutôt. Plusieurs coup de feu et des pas se dirigeant vers elle.
Elle se sentit alors soulevée avec un facilité déconcertante et n’eut à peine le temps de comprendre ce qui était en train de se passer qu’elle était déjà hissée dans un arbre.
Mena aurait pu être en état de choc, elle aurait du l’être d’ailleurs. Elle avait été piétinée par un sanglier, toutes ses affaires étaient à présent en miette et elle était là, à 50m du sol. Bon elle exagérait un peu, mais elle n’aimait pas l’altitude en général.
Elle reprenait à peine ses esprits, fixant le sanglier au pied de l’arbre, quand elle entendit quelques paroles.

Elle en avait presque oublié qu’elle n’était plus seule face au danger. Sa main serrait fermement le bras de la jeune femme et petit à petit son regard se déplaça vers le visage de celle qui venait de la sauver. BOUM. Son coeur rata un battement. BOUM, un deuxième. Et elle était belle, et charismatique et elle venait de lui sauver la vie. Ohnonnonnon elle connaissait ce sentiment et il était hors de question qu’elle le ressente maintenant. Elle s’éloigna alors violemment d’elle, la repoussant et ne manquant pas de la faire tomber. Elle se colla au tronc de l’arbre et ne la regarda pas. Il ne fallait pas qu’elle la regarde. Mais elle venait de la sauver, elle venait clairement de prendre des risques inconsidérés pour elle.

"Désolée.. et euh.. merci, oui ça va aller. "

Elle chuchota ces quelques mots se voulant être le plus loin possible physiquement et émotionnellement d’elle. Elle souffla un bon coup et se plongea quelques instants dans ses pensées. Elle revit alors une nouvelle fois Reika puis Aki et enfin Era. La situation actuelle n’avait pas besoin d’être plus compliquée que ça. Elle devait rester calme et arrêter de penser avec son coeur mais plus avec sa tête.
Elle se redressa alors un peu et sentit cette fois-ci la douleur sur ses côtés. Elle passa sa main sur ses bandages et grogna légèrement. Elle regarda une nouvelle fois l’animal et celui-ci ne semblait vouloir bouger.

"J’espère qu’il ne va pas rester là toute la nuit.."

Elle ne savait pas quoi lui dire, elle ne savait même pas comment elles allaient se sortir de cette situation.
Le temps passa un peu et le sanglier lui était toujours en bas, regardant le tronc d’arbre. Mena, elle, n’avait pas dis un mot, elle n’avait pas parlé, pas bougé si ce n’est pour se remettre dans une position plus agréable.

L’animal donc ne semblait vouloir partir, Joan par contre elle, était prête à bouger. Elle semblait s’impatienter, elle bouillonnait et la blonde comprit directement se qu’il se passait et il en était hors de question. Elle s’avança doucement vers elle, s’appuyant sur la branche comme elle le pouvait et posa sa main sur son épaule.

"Ne bougez-pas de là, ou c’est moi que vous aurez à craindre, pas le sanglier. "

Son regard azur était intense, et elle ne donnait pas le choix à la jeune femme aux cheveux bleus. Mena ne voulait pas qu’elle risque une nouvelle fois sa vie et elle s’était faite comprendre.

* * * * *

La nuit commençait déjà à tomber et Mena somnolait contre l’arbre. Son corps était ankylosé et elle priait pour que quelqu’un vienne les aider.
La demoiselle devant elle semblait en être capable, à vrai dire elle semblait capable de tout, elle semblait prête pour le combat, capable de se défendre contre n’importe qu’elle attaque.. Mais non, elle ne la voulait pas en bas, elle la voulait prêt d’elle, en sécurité.

Contre toute attendre le sanglier finit par partir de lui-même. Il était temps de redescendre.




● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Joan Crossman
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 33

Identité
Age: 23
Origine: Australienne
Métier: Eclaireuse

MessageSujet: Re: Toujours en danger (PV : Joan ~)   Sam 20 Aoû 2016 - 5:23

Un sursaut et voilà que la blonde enlaçait l’arbre. Elle devait être en état de choc ou quelque chose du genre pour réagir de la sorte. Elle avait repoussé Joan mais celle-ci n’avait pas bougé d’un pouce. L’éclaireuse ne comprenait pas vraiment et vu que celle-ci allait bien elle n’y prêta pas plus d’attention. Il y avait plus urgent.

"Mh… J’en sais rien mais j’ai pas l’intention de moisir ici."

Serrant le manche de son katana Joan était prête à bondir. Il aurait été préférable que l’animal fuit de lui-même mais la nuit ne tarderait pas à tomber. Elle devait agir et vite. La jeune femme à côté d’elle semblait aller bien mais elle était blessée. Joan ne pouvait attendre plus longtemps. Elle commença à se mettre en position mais fut stoppée net.

*What ? Elle à craindre ? Je suis censée rire ou comment ça se passe ?*

Joan ne craignait pas grand-chose ne portant pas beaucoup d’importance à sa propre existence, la menacer ainsi était donc inutile. Toutefois l’idée que cette demoiselle la tanne tout le trajet de retour avec des boniments ne l’enchantait guère. N’étant pas du genre à se prendre la tête, elle s’installa tranquillement dans les branches sans un mot. S’allumant une cigarette pour mieux patienter, elle regardait le ciel sereinement.  

La nuit s’avançait de plus en plus. Joan regardait le paysage en patientant. Son regard tomba alors sur la femme qu’elle venait de secourir. Il faut dire que dans le feu de l’action elle n’avait pas vraiment fais attention à elle. La blonde était plutôt mal en point et plutôt mignonne aussi. Elle portait des bandages surement d’une ancienne blessure. Celle-ci était en train de s’endormir contre l’arbre. En tournant les yeux elle vit enfin l’animal partir et se redressa.

"On va pouvoir y aller, vous pouvez marcher ?"

La jeune femme aurait surement beaucoup de mal à descendre et à se mouvoir. Consciente de cela Joan n’attendit pas, elle ne pouvait attendre plus longtemps. Elle amena la blonde contre elle pour l’aider à descendre. Il fallait vraiment qu’elles se pressent. Les lieux n’étaient pas sûrs à la nuit tombée. Une fois au sol Joan plaça la blonde sur son dos. Si elle devait marcher celle-ci ne ferait que la ralentir.

"Accrochez-vous, ça va aller."

A ses mots elle commença une course folle. Le terrain bien qu’escarpé semblait être une ligne droite pour elle. Malheureusement même si l’éclaireuse était rapide et que la demoiselle sur son dos était très légère, la nuit était bien plus rapide. Sentant qu’elles ne retrouveraient pas la civilisation avant qu’il ne fasse totalement noir elle s’arrêta.

Analysant l’environnement dans les moindres détails. Elle cherchait un endroit où monter un petit camp en toute sécurité. Elle repéra un renfoncement contre une paroi rocheuse recouverte de feuillages. Sans plus attendre elle y déposa la demoiselle.

"Bon n’ayez pas peur mais on va devoir passer la nuit ici. Je vais nous monter un camp après quoi je m’occuperais de vos blessures. Ne vous en faites pas je vous protégerais."

Se redressant elle escalada rapidement l’arbre le plus proche afin d’avoir une meilleure appréhension de l’endroit. Pas loin de là il y avait un coin d’eau, une chance. Elle devait faire vite. Il fallait récupérer du bois pour faire un feu, des feuillages secs pour concevoir une sorte de couchette et trouver de quoi manger. Elle redescendit vers la blonde.

"Je vais devoir m’absenter mais je resterai à portée de voix, si vous avez le moindre souci, criez."
Elle s’apprêta à partir mais se retourna de nouveau.
"Oh et je m’appelle Joan, Joan Crossman."

A ses mots, elle partit. Elle fit plusieurs aller-retour ramenant d’abord de l’eau par la suite du bois et enfin un lapin qui lui avait donné du mal. La blonde se montra plus utile qu’elle l’avait pensé. Celle-ci avait confectionné une couchette et avait fait le feu. C’était toujours ça de moins.
La nuit était à présent totalement tombée. Joan avait préparé le lapin qui trônait à présent au-dessus du feu. Maigre repas mais c’était mieux que rien et puis c’était pour une nuit seulement. Sortant son kit de secours l’éclaireuse attrapa quelques bandages et une flasque d’alcool.

"Il faut qu’on s’occupe de vos blessures, ce serait embêtant que ça s’infecte. Sérieusement qu’est-ce qui vous a pris de venir ici dans cet état ? Vous êtes suicidaire ou quoi ? Une chance que je vous ai entendu…"

Une chance oui et non. Une chance pour elle oui mais en ce qui concernait la femme aux cheveux lagon ce n’était pas vraiment ça. Elle qui avait prévu de simplement se faire une balade et de s’étaler dans sa chambre en fin de journée en sirotant une bière… Eh bien non ! La forêt c’est cool alors on va y dormir hein ?

Ça pourrait être pire, il pourrait pleuvoir, elle pourrait être dans un désert ou entourée de bestioles prêtes à les bouffer. Elle pourrait ne pas avoir trouvé à manger ou d’eau et surtout elle pourrait être en compagnie d’une fille horrible. La blonde ne jacassait pas, ne se plaignait pas, ne râlait pas et surtout elle était plutôt joli.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Toujours en danger (PV : Joan ~)   Sam 20 Aoû 2016 - 17:39

Les paroles de la jeune femme la sortirent de son demi sommeil. Mena acquiesça malgré le fait qu’elle ne savait pas réellement si elle pourrait se déplacer sans gène.  Dans un élan auquel elle ne s’attendait pas l’inconnue l’attrapa et la colla contre elle. Elles descendirent de l’arbre et la blonde essaya de se concentrer sur tout excepté sur ce contact qu’elle ne désirait pas. Mais elle ne faisait que l’aider après tout. Rien d’autre.
Elle n’eut pas le temps de reprendre ses esprits qu’une course effrénée commença.
Elle vit les arbres défiler devant elle, les rochers, les buissons, elle aperçut même quelques animaux au loin. Elle allait vite, très vite, et la brise faisait voler ses cheveux dans le visage de Mena. Elle sentait bon, elle sentait si bon. La blonde la serra machinalement un peu plus fort sans réellement s’en rendre compte. Elle se sentait en sécurité. Enfin.

Quelques instants plus tard elle été alors allongée sur le sol près d’une parois rocheuse. Quelques instants plus tard elle comprit que la nuit allait être longue.
La jeune femme la fixa alors et s’exprima de vive voix. À ces mots Mena ne put s’empêcher de rougir légèrement. Evidemment dormir à la belle étoile ne la dérangeait pas, elle avait l’habitude de trainer dehors de toute façon. Mais la forêt était un lieu dangereux la nuit tombée et cela ne l’enchantait pas vraiment. Mais ses dernières paroles l’apaisèrent. Ses dernières paroles lui firent ressentir une chose qu’elle n’avait pas ressentit depuis longtemps. Elle était saine et sauve, en sécurité. Et c’était grâce à elle.

Elle balbutia alors un léger "Merci." avant de baisser sa tête. Elle remarqua alors un peu de sang sur sa jambe en plus de la douleur de ses côtes et de son bras. Elle devait sans doute parler de ça quand elle à évoqué mes blessures.. Mes blessures.. Mena songea alors un instant à ce qu’elle venait de dire. Il en était hors de question, si il fallait qu’elles soient soignées, la blonde le ferait elle-même.

Elle la vit alors s’éloigner un peu et escalader un arbre. Quelle agilité. La blonde s’imagina faire la même chose. La vue devait être magnifique de là haut, bien différente du sol. Elle songea à la lumière, à la beauté de la nature, aux toiles qu’elle pourrait peindre.
L’éclaireuse la sortir alors de ses songes. Mh elle devait s’éloigner un peu. Très bien de toute façon Mena était une grande fille, elle pouvait rester seule un moment. Elle s’éloigna encore un peu, se retourna et se présenta.

Mena lui fit alors un grand sourire et s’exprima à son tour.

"Ne vous inquiétez pas pour moi, c’est gentil. Et je m’appelle Mena, Mena Holy."

Elle partit et revint plusieurs fois. Elle ne devait pas être la seule à préparer leur nuit. La blonde décida donc de s’y mettre aussi. Joan ramena un peu de bois ce qui aida Mena à confectionner un feu.
Elle avait l’habitude de faire de longue randonnée avec Reika, elle avait l’habitude d’être seule dans la nature et de devoir faire avec les moyens du bord. Par chance elle fumait un peu et son briquet était resté dans sa poche.
Le feu s’alluma vite et la réchauffa un peu. Après toutes ces aventures quelques frissons parcouraient encore son corps. Elle déplaça ensuite des tas de feuilles et brindilles et confectionna un grande couchette, rudimentaire certes mais cela suffirait pour la nuit.

Elle ramena un lapin. Mon dieu cette fille était réellement douée. Elle le prépara et elles mangèrent sans un mot. Une fois terminé Mena s’étira un peu et grimaça à là douleur de ses côtes. À ce moment là Joan se leva et sortit du matériel médical.
Hmm Mena n’aimait pas voir cet alcool, elle savait très bien maintenant que c’était ce qu’il y avait de pire à se faire mal.
Elle n’eut pas le temps de tendre la main que la belle aux yeux émeraudes était déjà en train de lui faire la morale. La morale ? Sérieux ? Comme si toute cette  histoire ne suffisait pas. Mena ne voulait pas se mettre en colère, elle ne voulait pas mal lui répondre, elle venait de la sauver après tout et elle faisait tout pour que cette soirée se passe bien.
Alors sur un ton neutre mais légèrement glacial - c’était le mieux qu’elle pouvait faire - elle s’exprima.

"Ce ne sont pas vos affaires et je peux m’occuper de mes blessures toute seule, merci."

Elle lui attrapa alors le flacon d’alcool et les quelques bandages qu’elle tenait dans sa main et se dirigea plus près de la parois. Elle examina son propre corps. Elle était blessée au mollet, son bandage s’était fait la malle et elle sentait des égratignures sur son visage. Elle commença par s’assoir sur le sol et par désinfecter sa jambe. Ce n’était pas profond, rien d’alarmant. Elle tâta ensuite son visage et sentit une petite griffure sur sa joue. Elle y passa un peu d’alcool, grimaça une nouvelle fois et posa tout ça à côté d’elle.
Elle se releva alors, une longue bande dans les mains. Il fallait qu’elle change la sienne, elle était tâché de boue et peut-être même un peu de sang.

Elle souleva légèrement son débardeur laissant apparaitre son ventre et ses reins. Le souleva encore jusqu’au niveau de sa poitrine. Elle l’attrapa avec ses dents et défit son bandage. Elle était encore bleu de sa chute à moto et on pouvait voir ses deux cicatrices de chaque côtés, une pour sa cote qui lui avait transpercé la peau et l’autre pour la branche qui en avait fait de même.
Elle se retourna alors, gênée de cette situation et essaya tant bien que mal d’attacher sa bande. C’était difficile, voir impossible, seule, de la serrer assez pour que ses côtes soient maintenues. Elle souffla un bon coup et lâcha son débardeur qui redescendit légèrement sur son ventre. Elle se retourna une nouvelle fois mais face à Joan cette fois-ci et s’approcha.

Timidement elle parla.

"Mh je sais que vous en avez déjà fait assez pour moi et que je.. enfin.. je.. voila. Mais pourriez-vous m’aider à l’attacher s’il vous plait ?"

Elle lui tendit alors la bande en évitant toujours aussi soigneusement de croiser son regard.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Joan Crossman
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 33

Identité
Age: 23
Origine: Australienne
Métier: Eclaireuse

MessageSujet: Re: Toujours en danger (PV : Joan ~)   Sam 20 Aoû 2016 - 22:26

Glacial et les mots semblaient agressifs. Qu’importe, ce n’était pas son problème. Joan laissa la jeune femme se débrouiller toute seule. Les bruits de la nuit les entouraient. L’éclaireuse semblait être dans son élément, sauvage. Ecoutant le crépitement des flammes sans se soucier du reste, elle fumait sa cigarette.

Elle releva les yeux à l’approche de la blonde. De l’aide hein ? Elle se leva sans un mot en prenant la bande que celle-ci lui tendait. Elle releva doucement le débardeur de Mena. Celle-ci le saisit pour lui laisser l’accès. Joan ne regardait pas vraiment, un peu ailleurs. Elle plaça les bandages et les serra d’un coup.

Elle ne faisait pas vraiment gaffe à sa force mais bon il fallait les serrer après tout. Cela faisait un moment qu’elle n’avait pas vu et touché la peau d’une femme. Elle préféra ne pas s’y attarder. Revenant s’asseoir, elle repartit dans ses rêveries.

Les heures passaient et la blonde c’était assoupie. Joan montait la garde, regardant quelques fois dans la direction de Mena. Elle grelottait dans son sommeil. Sortant la couverture de survie de son kit elle la plaça sur elle, la recouvrant. Mais alors qu’elle la regardait, un bruit retint son attention.  
Une nuit sans perturbation cela aurait été trop beau pour être vrai. Elle vit des yeux lumineux plus loin. Elle reconnaissait bien ces yeux. La bête ne lui était pas inconnue. Prenant soin de ne pas faire de geste brusque elle partit dans sa direction. Les prédateurs se reconnaissent parfaitement entre eux.

Le combat qui suivit fut intense. Non pas physiquement. C’était un combat se passant au-delà, bien au-delà. Leurs regards perçant s’affrontaient. Joan n’était plus qu’à quelques pas du loup. Il ne bougeait pas. Elle s’accroupit lentement face à l’animal tout en s’appuyant sur son bras. Prête à bondir. Mais ce n’était pas nécessaire.

Ils se reconnaissaient l’un l’autre. Joan était vraiment sauvage et ne craignait aucunement l’animal. Restant immobile le loup ne la quittait pas des yeux. Au moins, il se concentrait sur elle et non pas sur la blonde. Celle-ci avait saigné c’était surement cela qui l’avait attiré. Contre toute attente il s’approcha doucement de la femme aux cheveux lagons.

Il n’était pas hostile au contraire. Ils semblaient communiquer entre eux. Quel tableau étrange. Après quelques minutes Joan s’assit tout en regardant l’animal. Il ne tarderait pas à s’en aller et c’est ce qu’il fit. Tout redevint calme. Assez pour qu’elle puisse mettre un de ses écouteurs. Allant de nouveau se percher sur un arbre elle écoutait Johnny Cash.

Elle appréciait les endroits en hauteur, un vrai félin. Et écouter Hurt avec un pareil environnement était un délice. La nuit allait encore être longue mais cela n’avait pas beaucoup d’importance. Elles partiraient aux premières lueurs du jour. En attendant elle montait la garde s’évadant comme elle le pouvait.

Qu’adviendrait-il par la suite ? Joan était plutôt sociale d’apparence mais au fond ici ou sur Terre elle était seule. Ses rêveries et les expéditions étant son seul échappatoire. Au moins une chose qui changeait de la Terre. Mais combien de temps avant de de nouveau être envahi par l’ennui ?
Se souvenant des circonstances de son arrivée son regard se voila. C’était-elle vraiment échappée de cette vile tentation ou n’était-ce qu’une question de temps avant de replonger ? Toute cicatrice n’est pas forcément visible.

"N’y pense pas, tant qu’il y aura des missions ça devrait aller."


Elle essayait de se convaincre tant bien que mal. Elle n’y avait pas succombé même si ce n’était pas par volonté. Ce serait donc plus facile de ne pas s’y plonger que si elle y avait gouté. Mais peut-être serait-il bon de trouver un énième moyen de fuir l’ennui.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Toujours en danger (PV : Joan ~)   Dim 21 Aoû 2016 - 15:56


Sa poigne était forte, bien trop forte pour quelqu’un voulant l’aider. Hmm Ok elle devait lui en vouloir un peu. En même temps c’était normal, Joan avait passé la moitié de la journée à l’aider, la sauver pour finir par poireauter dans une arbre pendant des heures puis par dormir dans la forêt.
Et pourtant elle était encore là, à faire attention à elle et à monter la garde. C’était peut-être son job peut-être sa vocation mais rien ne l’y obligeait.

Mena s’installa donc sur sa couchette, elle y tassa un peu l’herbe et les brindilles puis s’allongea sur le côté, sa tête posée sur son bras. Elle ne dit plus un mot, ne voulant plus gêner Joan. Elle passa sa main sur ses côtes puis ferma les yeux.
Son sommeil fut de courte durée. Malgré le fait qu’il ne faisait pas si froid dehors, Mena était frigorifiée. Ses blessures peut-être ? La pression qui retombait ? Dans tous les cas elle avait froid et elle ne cessait machinalement de se recroqueviller sur elle-même de plus en plus. La nuit allait être longue. Elle se tourna et se retourna encore, toujours les yeux fermés quand elle sentit un poids sur elle. Elle ne bougea pas. Il faisait chaud à présent. Encore une fois Joan s’était montrée avenante avec elle, encore une fois elle se sentait en sécurité.
Elle s’emmitoufla dans sa couverture et essaya de retrouver le sommeil. Du moins pendant quelques minutes.

Elle la sentit s’éloigner doucement et la blonde ouvrit les yeux. Elle ne comprenait pas la situation, peut-être avait-elle entendu du bruit. Elle se leva à son tour, contourna le feu et la vit, accroupie au loin. Instinctivement elle se cacha. C’était stupide, mais au fond d’elle, elle ne voulait la déranger. Elle l’observa donc, appuyée dernière un arbre.
Et elle l’aperçut près d’elle, un majestueux loup, ne bougeant pas et la fixant. La scène était digne d’une film, digne d’une peinture. Elle essaya de mémoriser chaque détail qui se trouvait devant elle car il fallait qu’elle la dessine, il fallait que garde cette image là éternellement.
N’ayant plus ses affaires elle fut obligée de faire avec les moyens du bord, c’est à dire sa mémoire. Elle les fixa alors, encore et encore, essayant d’observer et de scruter les moindres détails devant elle.

Elle commença par le loup. Son pelage était gris, parsemé de brun, et ses yeux, ses yeux n’avait rien d’un regard froid que l’on pourrait habituellement leur associer. Il semblait nostalgique, comme lorsque l’on rencontre une vieille connaissance. Il passa sa langue sur ses babines et continua de la regarder, tendrement. Tendrement ? Quelle scène plus qu’étrange.

Le regard de la blonde se posa ensuite sur Joan, la charismatique Joan. Et mon dieu, qu’est ce qu’elle dégageait quelque chose. Une aura l’entourait. Ce n’était pas ce qu’elle avait pu voir chez les autres habitantes. Elle était mystérieuse, intrigante. Elle semblait connectée à ce lieu, connectée à ses habitants, connectée à tout à vrai dire.
Quelques instants plus tard, elle s’installa et le loup partit, tout simplement. Elle mit ses écouteurs et Mena retourna se coucher. Elle avait tout ce qu’elle souhaitait en mémoire, ce tableau serait magnifique. Elle s’endormit.

* * * * *

Un loup, un chien.. Quelle différence ? Elle la revoyait, cette simple journée ensoleillée et le canidé se baladant sur la route. Elle le revoyait de pas faire attention et rester là, elle la revoyait, la voiture de son père, dévier de sa route pour finir quelques mètres plus bas, en bas de la falaise. Elle le revoyait descendre sous terre et disparaitre.
Sa gorge se serra au même titre que ses poings. Elle chassa du mieux qu’elle put se rêve qui hantait ses pensées et se retrouva bien vite à la fac. Non. Tout sauf ça. Elle ne voulait pas revivre sa mort encore une fois, pas elle.
Et elle se débattait, elle se débattait pour ouvrir les yeux. Mais elle la vit elle aussi. Sa tendre Reika, son amour et tout ce qu’elle était. C’était son encre, la seule attache qui pouvait la faire rester elle-même, la seule, la seule, la seule. Et malgré tout ce qu’elle avait vécu ici, malgré tout l’amour qu’elle avait pu donner, son coeur était resté en partie près d’elle.
Alors elle la voyait dans ce couloir, marchant, son sac sur son épaule. Elle était si belle, si élégante. Mena lui sourit et Reika en fin de même, lui faisant un signe de la main. La blonde s’approcha et la prit dans ses bras. Elle sentit une chaleur entourée son corps. Elle était là, à sa place. Elle la serra fort, tellement fort qu’elle ne pouvait plus s’en détacher.
Alors elle l’entendit, un murmure au loin. Un Mena vaporeux, puis un autre et encore un autre qui se perdait dans la brume.

Peu à peu Reika s’éloigna et peu à peu Mena ouvrit lentement ses yeux, ses yeux plein de larmes. Ses bras étaient crispés et dans une position étrange. Son dos était légèrement soulevé du sol et sa tête était enfouie dans un cou habillé d’un tignasse bleue. Ce parfum, elle le connaissait, elle s’en souvenait. Elle écarquilla alors les yeux. Ce n’était plus Reika qu’elle serrait fort, mais Joan. Cette pauvre Joan qui à présent était dans une position très inconfortable, à moitié assise près d’elle, à moitié dans ses bras.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Joan Crossman
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 33

Identité
Age: 23
Origine: Australienne
Métier: Eclaireuse

MessageSujet: Re: Toujours en danger (PV : Joan ~)   Dim 21 Aoû 2016 - 23:05

Finalement le reste de la nuit avait été plutôt calme. Joan n’avait pas vraiment dormi mais ce n’était pas grave. Elle avait veillé, veillé sur le campement, veillé sur Mena. Ecoutant de la musique pour passer le temps, elle c’était même laissée aller à faire entendre sa voix. Il n’y avait personne et Mena dormait à point fermer alors pourquoi se priver. Après tout, dans son ancienne vie elle était chanteuse et plutôt appréciée.

Sa voix se perdait dans les feuillages. Tout comme l’aurore. L’aube était là. Une teinte rougeâtre ponctuée de jaune et d’orange. Joan l’admirait sans bruit. L’heure était venue de partir. Elle revint aux côtés de la jeune femme endormie. S’asseyant doucement près d’elle, elle passa sa main sur sa joue endormie. Mais la jolie blonde semblait être prisonnière d’un cauchemar. L’éclaireuse essaya de la réveiller en l’appelant par son prénom.

Tout à coup, une étreinte. Joan n’avait pas vraiment comprit ce qui venait de se passer. De l’eau, quelque chose coulait dans son cou. Ce devait être un horrible cauchemar pour que Mena pleure ainsi. Elle passa doucement ses bras autour de la demoiselle, passant une main dans sa chevelure d’or. Essayant de se faire la plus rassurante possible.

"Tout va bien… Tu as fait un mauvais rêve. C’est fini, calme toi. Tu ne crains rien, je suis là." lui chuchota-t-elle doucement à l’oreille.

Mena desserra légèrement sa prise sans pour autant la lâcher. Elle semblait plus calme mais pas totalement. Joan se redressa, se décollant un peu de la jeune femme afin de voir son visage. Elle passa sa main sur sa joue, lui relevant la tête. Son cauchemar l’avait vraiment perturbé. Du bout des doigts, Joan sécha ses larmes en plongeant ses iris dans celles qui lui faisaient face.

L’éclaireuse fut déstabilisée pendant une fraction de secondes. La nuit dernière elle avait remarqué que la jeune femme était plutôt jolie mais elle n’y avait pas prêté plus d’attention. Elle paraissait si fragile et pourtant l’azur devant elle semblait empli de force. Ses larmes n’entachaient en rien sa beauté.

Joan lui sourit, rassurante. Elles restèrent ainsi pendant un petit moment. Mena étant calmée, l’éclaireuse se leva.

"On peut reprendre la route maintenant, ça ne sera pas long. Si tu veux il y a une rivière en contre-bas, on peut s’y rafraichir avant de partir."
     
Elle lui tendit la main pour l’aider à se relever. Celle-ci ne se souvenait visiblement pas de sa blessure à la jambe et perdit l’équilibre se retrouvant une fois de plus contre la femme aux cheveux lagon. Il lui faudrait quelques minutes pour s’y habituer ensuite elle pourrait marcher tranquillement. Joan la tenait sans grand mal.

Elles se dirigèrent vers la dite rivière. L’air devint plus frais, plus humide. Une brise légère soufflait dans la crinière de l’éclaireuse répandant son parfum. Elle s’approcha de l’eau, s’accroupissant afin de pouvoir tremper ses mains. Qu’il était agréable de se passer de l’eau fraiche sur le visage. Même en se détendant elle restait sur ses gardes, analysant chaque son autour d’elles.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Toujours en danger (PV : Joan ~)   Lun 22 Aoû 2016 - 11:34

Une sensation de chaleur, c’était tout ce qu’elle pouvait ressentir à cet instant. Des bras chauds, des battements de coeur, un parfum agréable et une étreinte réconfortante. Il y avait à ce moment là, tout ce qu’on pouvait désirer dans une vie. Il y avait dans Joan tout le réconfort, toute la tendresse que l’on puisse espérer trouver après un mauvais moment, ou un cauchemar dans ce cas là.

Elle était bien dans ses bras et la jeune femme aux cheveux lagons était légèrement différente de la veille. Elle était plus douce, plus tendre avec elle. Elle passa sa main dans ses cheveux et Mena sentit un frisson la parcourir. Cela faisait longtemps que l’on n’avait pris soin d’elle à ce point, en même temps cela faisait longtemps qu’elle avait cessé de rêver de son père ou de Reika, et longtemps donc qu’elle n’avait eu besoin d’être réconfortée. Ou du moins elle avait changé de technique. Ces derniers temps ça allait, mais bien avant cela et juste après son histoire avec Akira, elle était sortie le soir, assez souvent d’ailleurs et n’avait pas fait attention à elle, du moins pas comme elle l’espérait. Mais ça l’avait apaisé pendant un temps.
Il n’y avait pas d’alcool ici, pas de filles soules, pas d’ambiance de fête, mais juste Joan et ses bras, et ça valait toutes les thérapies du monde.

Ses quelques mots lui décrochèrent un léger sourire. Oh elle le sentait au fond d’elle qu’elle était là, qu’elle prendrait soin d’elle et en une fraction de seconde elle la sentit.. cette connexion.
Dans un doux murmure elle lui souffla un vague "Merci." encore déboussolée par ces quelques souvenirs.
Joan se redressa doucement et Mena eut alors le reflex de serrer son tshirt entre ses doigts. Étrangement elle ne voulait plus se décoller d’elle. La jeune femme lui releva le visage et alors elle les vit à nouveau, ces grands yeux émeraudes. Mais cette fois elle ne détourna pas le regard, elle les fixa. Elle se perdit un instant. La belle avait l’air d’avoir vécu tant de chose et c’était intense. Cette intensité s’accentua lorsque Joan essuya ses larmes. Oh god.. Pourquoi n’avait-elle pas remarqué sa beauté ? Enfin si elle ne l’avait que trop bien remarqué. Et elle se rappela alors pourquoi elle avait évité de poser ses yeux sur elle.

Puis le temps d’un instant elle remarqua une nouvelle expression sur le visage de l’éclaireuse. Puis un sourire.. Oh elle avait le plus beau des sourires finalement. Mena le lui rendit avec toute la tendresse possible. Elle resta là quelques secondes à regarder chaque trait de son visage puis tourna la tête. Elle finit par se lever, l’idée de se rafraichir à la rivière étant plus qu’agréable. Mena la suivit, enfin essaya, et comme il fallait s’y attendre, dans sa grande maladresse, tomba.
Il ne fallut que quelques secondes pour qu’elle soit rattrapée, se retrouvant à nouveau dans ses bras. Ça va devenir une habitude, je le sens… Elle posa ses mains sur le devant de ses épaules et s’écarta de Joan, la tête toujours baissée vers le sol.

Quelques instants plus tard elles arrivèrent. C’était une jolie petite rivière, assez profonde par endroit et entourée de verdure. Il fallait qu’elle mémorise ce lieu, elle y reviendrait surement un jour.
Il faisait déjà bien chaud et finalement elle n’avait rien de plus à faire aujourd’hui si ce n’est peut-être aller acheter quelques fournitures de peintures. Après tout, la moitié de son matériel avait été piétiné par ce stupide sanglier, la veille.
Un sentiment de colère ou plutôt de frustration l’envahit alors, elle s’avança sur les galets et respira un bon coup. Elle voulait se calmer et pour ça, rien de mieux que de se sentir connectée à la nature.

Alors sans forcément réfléchir elle déboutonna son short et le fit tomber à ses chevilles. Elle enleva ensuite ses chaussures et les lança un peu plus loin. Elle retira son débardeur puis déscotcha ses bandes, les plia et les posa sur les galets à ses pieds. Elle était en sous-vêtements, mais peut-importe, là n’était pas la question. Une rivière se présentait devant elle et elle n’avait pas le choix, la baignade était de rigueur. Elle entra doucement dans l’eau ne faisant pas attention à Joan qui semblait occupée ailleurs, ou pensive, elle ne savait pas trop.
La rivière était froide et ses jambes le sentirent directement. Une petite douleur remonta de ses chevilles jusqu’à ses cuisses. Mais elle ne s’arrêta pas, elle avança encore et encore jusqu’à ce que l’eau lui arrive au niveau de la poitrine.
Là, elle se mit sur le dos et se laissa flotter, regardant le magnifique ciel bleu qui s’offrait à elle. Et elle ferma les yeux, profitant de ce doux moment.





● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Joan Crossman
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 24
Messages : 33

Identité
Age: 23
Origine: Australienne
Métier: Eclaireuse

MessageSujet: Re: Toujours en danger (PV : Joan ~)   Lun 22 Aoû 2016 - 18:32

Tout était si rafraichissant. Joan surveillait les environs quand elle vit la blonde s’engouffrer dans la rivière. C’est vrai que plonger dans l’eau était tentant. Vérifiant qu’il n’y avait aucun danger, elle regardait la demoiselle se détendre. Après tout pourquoi pas. Il était tôt, il n’y avait aucun danger à l’horizon alors autant en profiter comme il se doit.

L’éclaireuse décida d’imiter Mena, retirant son armure, ses armes et ses vêtements. Elle portait un ensemble noir, un boxer féminin simple ainsi qu’un soutien-gorge tout aussi simple. Nul besoin de complexité pour souligner ses formes. De plus, pendant ses escapades nul besoin de porter sa lingerie raffinée et de prendre le risque de l’abimer.  Elle garda cependant accroché à sa cuisse un grand couteau de chasse et à sa cheville un plus petit. Joan était femme à toujours être alerte.

Elle plongea directement dans la rivière. Cela faisait un bien fou. Elle ne c’était pas détendue ainsi depuis longtemps. Revenant à la surface, elle tira sa chevelure en arrière. Elle se fondait complétement dans le décor. L’eau perlait sur son visage. Mena c’était rapprochée d’elle et Joan lui adressa un sourire serein.

La blonde semblait être d’humeur joueuse. Elle arrosa l’éclaireuse, une vraie enfant mais cela avait un certain charme. Joan se prit au jeu l’arrosant à son tour. De vrais gosses. Elles chahutaient dans l’eau avec insouciance. Joan la souleva pour la jeter dans l’eau. Celle-ci s’empressa de revenir à la charge essayant tant bien que mal de la couler.

L’éclaireuse était un adversaire coriace, elle ne se laissait pas faire et coula la blonde sans problème. Cela faisait du bien de s’amuser simplement sans se prendre la tête. Elle n’en avait pas eu l’occasion depuis son arrivée en ce monde. Elles restèrent dans l’eau un long moment continuant de s’amuser. Il  fallait toutefois faire attention au temps qui passait. Une nuit en forêt suffisait, pas besoin d’en faire une autre.

Elle sortit de l’eau, les gouttes coulaient le long de sa peau. Sa musculature, ses formes et ses tatouages ressortaient. Elle essora ses cheveux puis les plaqua en arrière avant de se tourner vers Mena.

"Aller, fini de s’amuser il ne faudrait qu’on passe une nouvelle fois la nuit ici."

Tout en se rhabillant elle réfléchissait. Il était encore tôt et elle se rappela que la demoiselle avait dû abandonner ses affaires à cause du sanglier. Revenant à ses côtés elle lui souriait.

"Si tu veux je pense qu’on a le temps d’aller récupérer tes affaires avant de rentrer."

Mena avait acquiescé. Elles partirent alors en direction du lieu de l’incident. Après un moment de marche, elles y arrivèrent. Joan inspectait les lieux pendant que la blonde récupérait ce qu’elle pouvait. Ses affaires avaient souffert. Il y avait des dessins éparpillés un peu partout. Des dessins de femmes dont certains des modèles étaient récurant.

Surement était-ce des sortes de muse pour la dessinatrice, peut-être même étaient-elles ses amantes. Joan ne dit rien, ce n’était pas ses affaires et elle s’en fichait un peu. Elle n’était pas du genre à se mêler de la vie des autres, elle avait suffisamment à faire avec la sienne. Ce que pouvait ou ne pouvait pas faire la jeune femme ne la regardait absolument pas.

Chacun est libre de faire ce qu’il veut dans sa vie privé. L’éclaireuse ne jugeait pas, se foutant totalement de la vie d’autrui. Elle avait toujours était ainsi pourquoi changerait-elle ? Elle attendait sans bouger que Mena ait fini.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Revenir en haut Aller en bas
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Toujours en danger (PV : Joan ~)   Mar 23 Aoû 2016 - 10:48

Elle se laissait bercer par le courant, par la brise qui venait rafraichir son visage. Ses yeux étaient toujours fermés quand elle entendit l’eau remuer un peu plus loin. Machinalement elle ouvrit les yeux. Joan l’avait rejoint. D’ailleurs à la voir ainsi sortir de l’eau, elle retrouvait en elle cette connexion qui la liait à la nature. Elle était dans son élément, c’était son terrain de vie et cela se voyait.

Mena s’approcha d’elle ; après tout, à profiter de cette journée, autant en profiter à deux. Puis leur relation était devenue assez cordiale finalement depuis le réveil, il n’y avait plus aucune raison de l’ignorer. Au contraire, Joan semblait être quelqu’un de bien. Elle s’approcha encore, debout dans l’eau, celle-ci à hauteur de bouche et en prit une gorgée. Elle n’avala pas et arrosa directement son amie. Elle regretta vite son geste. Mena fut à son tour arrosée et encore arrosée, puis elle se sentit soulevée. Hein.. Quoi ? Elle n’eut le temps de comprendre quoi que ce soit que son corps fut jeté quelques mètres plus loin. Elle but la tasse, remonta à la surface et éclata de rire. Qu’il était bon de juste vivre ainsi, sans insouciance, sans se poser aucune question, juste s’amuser un peu.

Elles sortirent ensuite de l’eau. Il était temps d’avancer un peu, il passait vite finalement. Elle posa rapidement ses yeux sur l’éclaireuse. Elle avait un corps parfait et de magnifiques tatouages. Mh.. Elle avait du goût c’était certain et Mena se perdit légèrement sur chaque oeuvres présentes sur son corps. Elle se perdit assez longtemps pour se rendre compte que finalement, elle était déjà sèche. Elle tourna la tête, ramassa ses affaires et les enfila.
Par la même occasion Joan lui proposa une nouvelle fois son aide. Aller retrouver ses affaires de dessins.

Mena n’eut à réfléchir bien longtemps avant de prendre une décision. Après tout, elle aurait pu laisser son chevalet et son matériel, c’était facilement récupérable, mais ses carnets, eux, étaient irremplaçables. Elle lui fit un grand sourire en guise de remerciements et elles avancèrent à travers la forêt. Il ne leur fallut pas longtemps pour retrouver les lieux. Cet endroit était toujours aussi magnifique que la veille et a vrai dire, si elle y avait été seule, elle serait surement restée encore une fois, quitte à de nouveau se confronter au sanglier. Après tout elle vivait pour son art, elle était prête à prendre des risques. Mais de là à mettre la vie des autres en danger, non, c’était hors de question.

Elle arriva alors près de son matériel. Tout ce qui était imposant avait finalement souffert. Son chevalet était irrécupérable, ainsi que sa boite de transport. Mais ses dessins, malgré le fait qu’ils soient par endroit, chiffonnés, eux, étaient entier.
Elle se précipita sur eux et commença à les rassembler. Ils étaient tous importants, mais certains plus que d’autres. Elle les dépoussiéra avec minutie et les rangea dans son grand sac. Elle fit de même avec ses pinceaux et son petit matériel encore en état.
Elle se releva et observa alors Joan qui semblait intriguée. On lui avait déjà fait ce regard et Mena comprit une nouvelle fois que son carnet était au centre de ses questionnements. Mais elle ne dit rien. Il représentait encore une partie de sa vie privée qu’elle n’était pas prête de partager avec Joan, malgré toute la confiance qu’elle pouvait lui accorder après cette folle journée.  


Le trajet de retour dura, au final, une bonne heure. Les deux amies échangèrent quelques mots, quelques rires, partageant quelques souvenirs passés sur l’île. Mena lui raconta son accident de moto et à quel point elle avait hâte de partir à la découverte d’Étiopia. Joan sembla alors captivée par ses paroles. Un peu d’aventure lui semblait la bienvenue et la blonde le comprit directement.
Alors elle lui raconta les différentes excursions qu’elles avaient mené elle et Reika lorsqu’elles étaient encore sur "Terre". Malgré leur âge, elles avaient eu l’occasion de visiter pas mal d’endroit et Mena se plaisait alors à tout raconter dans les moindres détails. Joan savait écouter et c’était agréable de partager ce moment avec elle.

Elles arrivèrent devant la résidence. L’éclaireuse s’arrêta devant et regarda Mena quelques instants. Celle-ci ne comprit pas de suite puis tout lui vint en tête. Joan ne faisait pas partie de la résidence, ses quartiers se trouvaient un peu plus bas, dans les quartiers du Z.E.P.H.I.R.E. Le blonde lui sourit alors.

- "Merci de m’avoir raccompagné. Et merci pour tout en réalité, sans toi, je ne sais pas où je serai aujourd’hui".


Elle s’approcha d’elle et instinctivement la prit dans ses bras. Cela ne dura que quelques secondes puis elle se redressa. Elle s’écarta un peu d’elle et la fixa à nouveau.

- "Passe une bonne fin de journée Joan, et si tu passes dans le coin, tu peux venir boire un café quand tu veux, ma chambre est la numéro 37."

Elle lui sourit à nouveau et se dirigea vers sa chambre.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
 
Toujours en danger (PV : Joan ~)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La femme sera toujours le danger de tous les paradis [feat Savatie]
» Le palais Sans-souci en Danger
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Grippe Porcine: Attention Danger!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Etiopia, un village pour jeune fille, un petit coin de paradis. :: La Campagne :: La Forêt-
Sauter vers: