Forum RPG Yuri / NC-16
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Soins particuliers [Pv Mena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Soins particuliers [Pv Mena]   Jeu 18 Aoû 2016 - 1:49

Elle était là, devant la porte. Elle la regardait pensive ; il était peut-être un peu tard. Elle avait vérifié plusieurs fois le nom sur la petite plaque, comme si ce dernier avait pu changer. Elle sera un peu plus sa main autour de la poignée de sa sacoche, passa une main dans ses cheveux. Elle l’avait voulu. Elle avait sa veste blanche sous le bras, par principe elle l’avait prise mais il faisait bien trop chaud ce soir-là. Elle soupira. Elle frappa.

L’infirmière allait enfin revoir Mena, aujourd’hui. Elle ne savait pas si elle était impatiente ou inquiète. Leur première encontre avait été particulière et celle qui s’annonçait l’inquiétait un peu ; elle avait toujours en mémoire cet au revoir. Quelques jours s’étaient écoulés depuis, et elle devait lui changer son pansement. La jeune femme avait ainsi pu réfléchir, se questionner, ne trouver aucune réponse.

Il était tard. La soirée venait de commencer et l’infirmière avait juste le temps pour s’occuper de ce travail, avant de retourner à sa paperasse et son autre patiente. Sauter le dîner ne la dérangeait pas ; elle avait l’habitude ces derniers jours. Même si elle avait prévenu la blonde de sa venue tardive, elle espérait que cette dernière ne soit pas occupée. Et le couloir jusqu’à sa porte lui parut relativement long. Finalement, elle ne savait toujours pas quoi penser de la blonde attirante. Peut-être pourrait-elle en apprendre un peu plus sur elle durant cette entrevue. Peut-être allait-elle faire comme si de rien n’était.

Lorsqu’elle frappa, Era n’osa pas entrer et préféra attendre dans le couloir de la résidence. Cette attente dura un peu, et lorsqu’elle se décida à retenter sa chance, la porte s’ouvrit enfin. Presque son visage lui avait manqué.

« Salut » Commença-t-elle alors qu’elle posait son regard sur elle. Elle lui sourit, quelque peu gênée et reprit : « J’espère que je ne te dérange pas. »

Il était tard, après tout, mais l’infirmière n’avait pas pu se libérer avant. Du moins, elle voulait lui prévoir un temps assez long, peut-être un peu plus long que pour changer un simple pansement et vérifier que tout allait bien.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



« You're not going through it. It's going through you.
And once it's all gone, you'll become the new you, with a different perspective from the same point of view.
Fully unaffected by the old truth you once knew. »
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Jeu 18 Aoû 2016 - 19:08


Era devait passer dans la soirée mais elle ne savait pas vraiment à quelle heure. Mena décida donc ne pas changer ses plans et de faire en fonction de l’arrivée de l’infirmière.
Elle décida de prendre une douche. Une simple douche qui se transforma rapidement en un séance beauté. Il était hors de question de montrer à la belle infirmière son mode "sur le canapé toute la journée". Non il fallait qu’elle soit resplendissante. Mena voulait lui plaire, elle voulait réellement être un régal pour ses yeux. Elle passa une heure à trouver la tenue adéquate, tenue qu’Era ne regarderait surement pas. Mais ce n’était pas grave, elle choisit avec soin une robe d’été noire et légèrement moulante. Bon ok c’était peut-être un peu trop, mais valait mieux trop que pas assez.
Elle se maquilla et se posa sur son canapé. Elle attendit une heure, une heure et demi et son ventre se mit à gargouiller. Bon elle s’était promis de passer sa soirée comme elle l’entendait, ce qui signifiait se nourrir un minimum.

Elle décida donc de commencer à cuisiner. Elle avait de la chance ce soir, ses colocs n’étaient pas là. Erelinn devait surement passer sa soirée avec Aki et Rachel, bah.. Rachel n’était pas souvent là tout court. Elle pouvait donc ne cuisiner que pour elle-même et c’était moins de chichi et beaucoup plus simple.
Elle sortit deux merguez du congélateur et quelques petites tomates grappes.
Elle se retourna et saisit son tablier qui se trouvait accroché au mur. Elle le plaça derrière ses hanches et tapota le devant.

Elle s’installa devant le plan de travail, éplucha les tomates avec tout le mal possible, les coupa en deux et les mis au fond de son plat. Elle y ajouta de l’huile, du sel, du thym, du romarin et de l’ail. Elle finit par y déposer ses merguez et quelques pois chiches et enfourna tout ça au four.

Elle entendit alors frapper. Enfin. Elle s’approcha de la porte et enleva son tablier dans cet élan. Elle resta quelques secondes derrière essayant de respirer du mieux possible et regarda dans son petit miroir collé au mur, elle était parfaite.
Elle ouvrit alors la porte et Era se tenait là, devant elle, plus belle que jamais.
Mena déglutit, elles étaient gênées, elles étaient clairement gênées. Elle lui répondit alors d’une faible voix.

- "Hey.. "

Elle respira un moment essayant de cacher son stress. Car oui elle stressait, tremblait légèrement et ses joues étaient en feu.

- "Non bien sur, évidemment que non, je t’attendais. "

Elle se recula alors afin de la laisser entrer. Bon dieu qu’elle était belle. Mena ne pouvait s’empêcher de se le dire encore et encore. Elle ferma la porte, ferma les yeux et les rouvrit quelques instants après s’être un peu calmée.

- "Je suis désolée pour le désordre.. Ne fait pas attention, je n’ai pas eu le temps de ranger. "

En effet, on pouvait voir sur son bureau des tonnes et des tonnes d’esquisses, de dessins en tout genre. Son lit n’était pas fait et des tableaux étaient entreposés entre celui-ci et le mur. Il y en avait partout et on pouvait facilement deviner de quel côté Mena dormait.
La cuisine par contre elle était en ordre. Les filles la maintenaient le mieux rangée possible, après tout c’était un espace commun, elles ne pouvaient pas s’y étaler non plus.

Mena invita l’infirmière à poser ses affaires ou elle le voulait, le pouvait en réalité, et se dirigea vers la cuisine.
Elle essayait encore de se calmer, évitant de poser ses yeux sur Era. Il ne fallait pas, il ne le fallait vraiment pas.
Elle ouvrit alors le frigo, se pencha légèrement et en sortit deux bières. Elle en tendit une machinalement à la belle sans penser une seule seconde qu’elle était là pour la soigner et non pour boire un coup.

- "Tiens. J’ai autre chose si tu veux."

Elle ne lui laissait pas vraiment le choix et Era ne bougeait pas. Mena ne comprenait pas vraiment la situation. Elle laissa la bouteille sur la table et ouvrit le four. Tout était prêt.

- "Hmm c'est pas grand chose, mais si tu veux manger un morceau, j’ai cuisiné deux trois trucs. "

Elle se retourna et la regarda, une expression étrange ornait son beau visage.  Elle prit alors le plat dans ses mains, le souleva mais au même moment une douleur traversa son bras et elle le lâcha. Il s’éclata sur le plan de travail puis sur le sol.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Jeu 18 Aoû 2016 - 21:37


Elle était belle. C’était l’impression qu’elle lui avait laissée et cela revint violemment en cet instant. Cela en était presque gênant. Era ne pouvait s’empêcher de la regarder, de se dire que ce rendez-vous commençait plutôt mal. Elle était gênée, bien plus que pour l’heure tardive à laquelle elle était venue frapper à sa porte. Elle passa une main dans ses cheveux, jetant un bref coup d’œil de haut en bas, sourit finement à Mena. Mena lui avait répondu qu’elle l’attendait et cela se voyait. Etait-elle gênée, elle aussi ? Elle était maquillée, bien habillée. Era ne pouvait pas réellement faire le poids face à elle, en cet instant ; elle n’avait pas pensé à faire d’effort particulier sur sa tenue ou son physique, bien qu’elle fût légèrement maquillée, comme à son habitude. Elle travaillait, après tout.

Elle était gênée. L’infirmière le remarqua lorsqu’elle passa le pas de la porte, lorsqu’elle passa devant elle. Essayant de ne pas se focaliser uniquement sur sa personne, Era porta son regard sur la pièce, souriant lorsqu’elle lui précisa de ne pas faire attention au désordre. Elle aperçut le bureau submergé de dessin qui semblait lui appartenir. Etait-elle artiste ? Elle était bien différente d’elle. Elle n’osa pas s’approcher de celui-ci pour le moment, posant simplement ses affaires dans un coin. Elle observa un moment sa blouse et la laissa là ; elle était inutile après tout.

Et elle était belle. Era n’avait pas dit un mot depuis, légèrement intimidée. Décidément, la blonde était réellement déstabilisante. Ce rendez-vous n’était pas que professionnel pour les deux femmes. Elle était là, les yeux posés sur Mena qui lui tournait le dos, allant vers la cuisine. Elle détourna bien vite le regard pour ne pas qu’il se perde alors qu’elle se penchait, qu’elle perdre son objectif de vue. Elle songea d’ailleurs que cette belle robe noire devrait être enlevée à un moment ou un autre afin d’accéder au pansement.

Une odeur particulière se dégageait de la cuisine, lui donnant un peu faim. Après tout, la jeune femme n’avait pas encore mangé, et elle s’était invitée chez Mena à l’heure du dîner. Cette dernière lui avait sorti une bière. Elle l’accepta par politesse, même si elle n’était pas réellement venue pour cela. De toute façon, elle avait l’impression de n’être venue que pour voir la belle blonde, en cet instant. De toute façon, elle ne voulait pas d’une ambiance gênante ; Era s’intéressait à elle.

« Merci. » Finit-elle tout de même par dire, se décontractant peu à peu.

Elle s’approcha un peu de Mena. Elle qui était une piètre cuisinière, elle s’intéressa à ce qu’elle avait préparé. Elle lui avait d’ailleurs proposé de le partager, ce qui la fit sourire un peu plus. Lisait-elle dans ses pensées ? Elle était simplement charmante avec elle. Il aurait été presque difficile d’imaginer qu’elle lui avait crié dessus, la dernière fois, même si son caractère particulier ne pouvait se nier. Alors qu’elle allait reprendre la parole, un grand bruit qui la fit sursauter la coupa. Un silence.
Le plat qu’elle avait préparé s’était fracasser au sol, des bouts de verre ayant volé un peu partout. La question de manger ou non était réglée, au moins. « Ça va ? » Era se rapprocha de sa blonde, constatant les dégâts. « Attends, je vais t’aider. » Lâcha-t-elle, alors que Mena commençait déjà à ramasser les bouts de verre. Elle songerait plus tard à cette nouvelle proximité, à ces mains qui se touchaient parfois. Elle s’était simplement baissée, en train de l’aider. Elles avaient bientôt fini, de toute façon.

Une goutte de sang s’écrasa sur le sol. Ses prunelles se posèrent dessus, remontant en premier vers les mains de Mena, puis les siennes. Du sang coulait doucement de la paume de l’une d’elle. A cette vue, Era fit une petite moue ; elle n’aimait pas se couper et avait déjà une cicatrice. Era se redressa, les yeux fixés sur sa coupure qui lui faisait légèrement mal. Elle n’était pas profonde, mais elle saignait un peu. C’était assez idiot de se faire mal ainsi, surtout en tant qu’infirmière. Elle resta un instant à la regarde puis, de son autre main, elle appuya un peu sur l’endroit pour arrêter le saignement. Elle releva un regard gêné vers Mena.

« Je... C’est assez idiot. Tu peux m’aider ? Il y a tout là, dans mon sac. » Elle pointait du doigt son sac qu'elle avait posé auparavant. Sa coupure se trouvait sur sa main droite, cela lui était donc plus facile d'agir avec précision, et il était de façon plus générale mieux de se faire aider. « Désolée... » Reprit-elle timidement.

Era ne savait plus vraiment où se mettre, en cet instant. De plus, elle espérait que Mena ne fouillerait pas trop dans son sac ; il y avait tout un tas de futilités dedans, comme un paquet de bonbon, ce qui ne faisait pas tellement sérieux pour un sac destiné au travail.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



« You're not going through it. It's going through you.
And once it's all gone, you'll become the new you, with a different perspective from the same point of view.
Fully unaffected by the old truth you once knew. »
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Ven 19 Aoû 2016 - 18:17


Mena se précipita au sol, essayant de rassembler tous les morceaux. Entre son repas et le plat, il y en avait partout. Era lui vint alors en aide. Ce n’était pas nécéssaire, elle n’était pas là pour ça, elle ne devait pas, à peine arrivée, ramasser les erreurs de la blonde. Et elle s’en voulait, c’était son invitée après tout.
Machinalement l’infirmière vint à sa hauteur, ramassant les bouts de verre comme elle le pouvait. Mena leva légèrement la tête apercevant son beau visage à quelques centimètres d’elle. Il était d’une pureté incroyable mais rougissait de plus en plus. Jusqu’à que celui-ci se redresse un peu et que leur regard se croise.
La blonde baissa directement les yeux, d’un coup, et essaya de se concentrer sur son but. Malgré ça, quelques mots sortirent de sa belle bouche. "Je suis désolée, vraiment.. tu n’as pas à faire ça." Murmura t-elle tandis que la belle aux beaux yeux l’aidait du mieux possible.
Celle-ci ne broncha pas et continua tant bien que mal à nettoyer tout ça. Un contact, puis deux, un troisième et un énième encore. Leurs mains n’arrêtaient pas de se frôler encore et encore et la situation devenaient presque grotesque. Elles avaient du mal à se concentrer et ce qui devait arriver, arriva. Era se coupa.

Instinctivement Mena arrêta son action pour se porter uniquement sur l’infirmière. Elle la regarda, inquiète, très inquiète. Celle-ci semblait souffrir un peu et semblait gênée par la même occasion. Comme à son habitude à vrai dire. Elle était loin du docteur qu’elle avait rencontré le premier jour, confiante et intimidante. Devant-elle se trouvait à présent une magnifique jeune femme, douce et quelque peu fragile. Et c’était charmant, plus que charmant d’ailleurs.
Mais ses instincts reprirent le dessus et celle-ci fit une légère compression sur sa blessure tout en demandant de l’aide à Mena et en s’excusant. S’excuser pourquoi ?
Après tout c’était à la blonde de s’en vouloir, c’était elle la maladroite qui au final l’avait blessé.

Mena se précipita sur le sac de la jeune femme tout en essayant de balbutier ses propres excuses.

- "Non, non, mais ne t’excuse pas ! C’est moi, Tain’, j’suis désolée, ça va aller ?"

Elle fouilla alors dans le sac d’Era et il y avait de tout dedans. Mena se surprit à penser à son propre bureau et un sourire se déposa sur ses lèvres. Elles avaient au moins un point en commun. Sa passion comme celle du docteur monopolisaient tout leur temps et tout leur espace. Elle remarqua un paquet de bonbon dans le fond du sac, elle le saisit, ainsi que quelques compresses et du désinfectant. Elle attrapa également le ruban adhésif et retourna près de la blessée. Son attèle la gênait et elle l’enleva doucement, la posant sur le plan de travail.

Elle se mit près d’elle et la souleva légèrement. Elle s’était simplement coupée mais instinctivement Mena voulait prendre soin d’elle, instinctivement elle en faisait trop, comme à son habitude.
Elle l’accompagna sur son lit et l’y assit. Elle se posa ensuite à côté d’elle et lui tendit alors le paquet de bonbon.

- "Tiens, mange ça, ça t’apportera du sucre."

La blonde lui attrapa la main, paume en l’air. "Laisse moi voir ça" lui dit-elle sans aucune chance de rétorquer. Elle prit une première compresse pour éponger un peu le sang et la déposa sur le sol. Elle prit ensuite le désinfectant et regarda Era quelques instants dans les yeux. "Ça risque de piquer un peu..enfin tu sais." 
Bon sang pourquoi n’arrivait-elle jamais à la fixer plus de quelques secondes. C’était pénible d’être obligée de se concentrer sur tout excepté sur ce que l'on désire.
Elle désinfecta la plaie soigneusement et vint à son tour faire compression délicatement. Elle resta là quelques minutes, sa main dans la sienne, s’empêchant de lever les yeux, s’empêchant de la regarder. Elle fixa alors sa main, puis ses poignets. Son regard remonta doucement sur ses avants bras, elle se forçait à ne pas aller plus haut. Alors elle resta la tête baissée, sentant le souffle d’Era près d’elle, sentant la pulsation de son coeur entre ses doigts. Puis son regard se perdit une nouvelle fois sur sa blessure, puis sur ses jambes se trouvant juste au dessous. C’était trop. Mena desserra sa prise et se leva d’un coup, essayant de ne pas se faire mal à son tour.
Elle ne regarda pas Era, elle ne se tourna même pas et s’éloigna. Dans sa précipitation elle murmura un "je reviens" et s’échappa dans la salle de bain. Elle ferma la porte derrière elle et s’appuya sur le lavabo.

- "Tain’ ressaisis toi ma grande !"

Elle tapota ses joues, se regardant toujours dans le miroir et se passa un peu d’eau sur les pommettes et dans la nuque. Elle devait faire attention à son maquillage tout en essayant de se rafraichir un maximum.
Mena savait qu’au fond d’elle la soirée allait être difficile à gérer mais elle se mit alors à penser à leur prochain contact, à leur prochain regard et ses joues se remirent à rosir.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Ven 19 Aoû 2016 - 21:26



Era se trouvait assez idiote en cet instant. Elle voulut passer une main sur sa joue pour s’occuper mais se ravisa, ne voulant se mettre du sang partout. Elle était encore gênée, elle avait agi sans réfléchir et elle se retrouvait dorénavant dépendante de l’aide de Mena. Peut-être aurait-elle dû rester tranquille. Cette femme lui faisait perdre la tête mais il fallait bien se reprendre à un moment ou un autre. Elle se redressa légèrement, essayant de faire le vide dans sa tête. Elle suivit des yeux la blonde qui se dirigeait vers son sac, s’excusant à son tour. Machinalement elle fit quelques pas vers elle.

« Ouais, ça va aller.. » Lui répondit-elle simplement.

Ce n’était qu’une simple coupure, après tout. Le saignement s’était quelque peu stoppé. Son hôte fouillait dans son sac et lorsqu’elle se saisit de son paquet de bonbon, Era fit une petite moue. Elle ne comprit pas sur l’instant ce qu’elle souhaitait en faire. Puis elle ne comprit tout simplement plus rien. Mena était en train de la soulever légèrement et l’emmenait jusqu’à son lit, la faisant s’asseoir. Même si elle trouva que sa réaction était légèrement exagérée face à la situation, la jeune infirmière se laissa faire et délégua son travail un moment à Mena. Elle était très attentionnée, et elle devenait très autoritaire, de plus. Cela lui plaisait, dans un sens. Era hocha silencieusement la tête, se faisant prendre alors sa main par son infirmière.

La jeune femme ne broncha pas lorsque Mena s’occupa de sa coupure. Elle s’y prenait bien, d’ailleurs, ne pouvant s’empêcher de regarder chacun de ses faits et gestes, étant infirmière. Lorsqu’elle l’avertit de la possible douleur, elle sourit. Cela lui rappelait leur premier contact à l’hôpital, bien que les rôles étaient inversés. Ce sourire se transforma en grimace à l’application du désinfectant ; Era avait toujours eu du mal à supporter la douleur. De temps à autres elle croisait son regard et elle sentit sa gêne refaire surface. « Merci. » Souffla-t-elle doucement. Finalement, elle n’avait pas tenue bien longtemps. Puis les minutes s’écoulèrent, interminables. Mena compressait légèrement sa blessure, évitait son regard. Même si cela lui permit de l’observer un peu plus, elle n’aimait pas réellement cette situation. Peut-être que la blonde craqua la première, se relevant d’un coup, fermant la porte de la salle de bain derrière elle. Era resta là, pensive.

Cette situation commençait à l’ennuyer, en premier face à son propre comportement. Prenant un bonbon et le portant jusqu’à sa bouche, elle regarda sa coupure puis la porte derrière laquelle était Mena. Elle ne pouvait rester plus longtemps entre ces deux attitudes, l’une désirante et l’autre fuyante. Elle était adulte, après tout. Et elle savait ce qu’elle désirait, au fond. En attendant que sa patiente daigne revenir, elle revint jusqu’à la cuisine, constata ce qu’il restait par terre. Cela était tout de même dommage. Dommage pour le plat, dommage de nier ce qu’elle désirait faire depuis le début.

Mena revint alors dans la pièce. La jeune femme tourna alors la tête vers elle, se demandant ce qu’elle avait pu faire pendant ce temps. Elle pouvait se montrer imprévisible, aujourd’hui encore elle avait pu le constater. Era se dirigea vers elle, ne la lâchant pas du regard. Peut-être avait-elle repris un peu de sa confiance habituelle, même si elle n’était que de façade. Elle se demandait ce qu’elle était en train de faire, à se rapprocher de la sorte. Elle avait pourtant réfléchi à ce qu’elle voulait, lui dire qu’il fallait s’occuper de son pansement et aviser pour la suite des évènements, ou passer à autre chose. Elle s’arrêta devant la blonde, assez proche d'elle, son regard dans le sien.

« Ose. »

C’était presque sorti tout seul. Oser de la regarder, oser de faire ce qu’elle avait envie. Oser de ne rien faire. Era avait les joues légèrement teintées, mais ne bougea pas. Finalement elle ne savait pas réellement pourquoi avait-elle réagit ainsi, peut-être se lassait-elle de la situation. Si elle devait changer à un moment ou un autre, peut-être préférait-elle s'épargner cette attente gênante.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



« You're not going through it. It's going through you.
And once it's all gone, you'll become the new you, with a different perspective from the same point of view.
Fully unaffected by the old truth you once knew. »
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Sam 20 Aoû 2016 - 1:42

Et elle restait là, à se regarder devant le miroir, à remettre sa tignasse blonde en ordre. Une de ses tresses s’était défaite et elle la refit en un rien de temps. Elle se regardait encore et encore, essayant de reprendre ses esprits. Il fallait que cela stop, il fallait qu’elle arrête d’avoir un tel comportement. Ce n’était absolument pas malin ni sain de réagir ainsi, bien au contraire, elle mettait Era dans une position plus que compliquée.

Elle sécha son cou avec une de ses serviettes, soupira une nouvelle fois et ferma les yeux. Son comportement ne pouvait plus durer. Elle allait prendre sur elle et arrêter de réagir ainsi. Elle allait se comporter enfin comme une adulte.
Elle se décida donc à sortir de la pièce. Era n’était plus sur son lit et Mena sentit son coeur se serrer légèrement. Était-elle partie ?

Elle s’avança alors dans la pièce et la vit dans la cuisine l’air pensif. Elle ne comprit pas vraiment ce qui se passait mais elle la vit s’avancer vers elle, son regard dans le siens. Bon ok, peut-être que ça va être un peu plus compliqué que prévu.
Sa démarche était déterminée et ses yeux la fixaient sans relâche. Elle la revoyait, la Era du début, pleine d’assurance et de confiance.
La blonde n’eut pas le temps de reculer qu’elle était là, à quelques centimètres. Et elle parla. Un seul mot, un simple petit mot qui fit changer l’attitude de la blonde en un rien de temps.

Oh elle veut que j’ose ? Et elle était prête à oser. Elle avait totalement oublié ce qu’elle venait de se dire dans la salle de bain. D’ailleurs elle oublia tout, elle oublia ses restrictions, elle oublia son passé, elle oublia qu’Era était son infirmière, elle oublia le fait qu’il fallait qu’elles prennent leur temps. Elle oublia tout. Tout sauf ses lèvres, tout sauf son regard, son visage, sa belle cicatrice, ses longs cheveux, son corps qu’elle voulait prendre dans ses bras. Et elle avait chaud, elle avait extrêmement chaud.

Alors sans perdre une seconde de plus et sans un mot, Mena se rapprocha. Elle passa ses mains sur les bras de l’infirmière, les remonta délicatement tout en caressant sa peau de ses doigts. Des frissons se firent ressentir et la blonde ne s’arrêta pas.
Elle la regarda, puis regarda ses lèvres et elle approcha les siennes, tout doucement. Son souffle pouvait à présent s’entremêler au siens. Tout était dans la retenu, tout était délicat et fragile. Mena remonta sa main dernière la nuque de l’infirmière et dégagea son épaule et son cou de ses cheveux. Elle caressa et posa ensuite cette même main sur sa joue, caressant sa cicatrice de son pouce. Son souffle se déplaça alors, passant de sa bouge, à sa joue pour finir par se perdre dans ce cou qui s’offrait à présent à elle.
Elle y posa ses lèvres délicatement, les remontant un peu plus à chaque baiser. Sa langue ne put se retenir et vint à son tour danser sur la peau d’Era, se délectant de son odeur, se délectant de son gout.
Elle remonta encore et embrassa le haut de sa joue, près de son oreille. Son visage se déplaça encore et son souffle lui s’accéléra.
Elle ferma les yeux, posa ses lèvre sur la commissures des siennes puis vint finalement réclamer ce qu’elle attendait tant.

Elle attrapa sa bouche de la sienne et l’embrassa tendrement, langoureusement même. Sa langue se perdit à son tour et elle ne put s’empêcher de lâcher un gémissement. Elle posa une main sur sa taille et l’autre derrière sa nuque, venant la resserrer un peu plus contre elle. Elle voulait la sentir, elle voulait la sentir toute entière.

- "Tu vas me rendre folle" murmura t-elle contre son visage.

Et sans vraiment y penser Mena s’avança un peu, la faisant reculer à son tour. Elle recula, recula encore et vint alors être plaquée contre le mur de la chambre. Ce baiser devenait de plus en plus torride, de plus en plus intrépide. Elle plaça les deux mains de sa belle dans les siennes et les leva contre la mur. Elle la maintenait là, elle était à sa merci. Enfin du moins jusqu’à ce que la douleur revienne. Et elle revient d’un coup.

La blonde laissa échapper un gémissement, différent cette fois-ci. Elle se mordit les lèvres et grimaça. Ce n’était pas le moment d’avoir mal.
Mais quand elle voulu l’embrasser à nouveau, l’infirmière de bougea pas. Ella la regardait, le souffle cours, elle la regardait et Mena ne su plus quoi penser.






● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Sam 20 Aoû 2016 - 20:23



Era la regardait dans les yeux et résistait pour ne pas que ses prunelles se dérobent. Elle se sentait rougir, encore une fois. Peut-être avait-elle parlé un peu trop vite, peut-être craignait-elle une autre de ces réactions qu’elle n’arrivait à prévoir. En cet instant, elle la voulait. Cela pouvait se sentir et elle ne le cachait pas.

Au moins, Mena n’évitait plus son regard. Même si elle n’avait que peu le choix en cet instant, l’infirmière avait senti que son mot ne l’avait laissé indifférente. La jeune femme se laissa alors faire lorsqu’elle se rapprocha d’elle. Elle frissonna. Cette simple caresse, ce simple contact faisait battre son cœur un peu plus vite, comme lors de leur première rencontre. Et il s’accéléra encore lorsque Mena se rapprocha un peu plus, sentant son souffle contre sa peau. Ses lèvres l’effleuraient presque. Era avait envie de l’embrasser, là et sans attendre, mais elle se retint. Elle profita simplement de cet instant, de l’attente et du désir que sa blonde était en créer et de grandir. Elle était bien entre ses mains, délaissée au gré de ses lèvres qui se posaient dans son cou. Elle n’avait pas réagi lorsqu’elle avait caressé sa fine cicatrice, chose dont elle avait horreur en général. Presque elle avait apprécié. Elle avait simplement passé ses bras autour de sa taille, ces dernières se perdant dans le bas de son dos.

L’infirmière avait laissé échapper un léger soupir lorsqu’elle avait senti sa langue contre la peau de son cou ; elle avait toujours été sensible à cet endroit. Elle avait chaud. Celle qui lui faisait peu à peu perdre pied remontait lentement jusqu’à son visage, bien trop lentement à son goût. Pourtant, lorsqu’elle arriva de nouveau devant ses lèvres, elle sentit son cœur se serrer légèrement. A son tour elle fermait les yeux. C’était un sentiment bien étrange qui l’avait parcouru, mais s’en ficha. Elle l’embrassa.
Si douce au début puis, cela dégénéra. Elle pressait ses lèvres contre celles de sa patiente qui n’en était plus tellement une en cet instant, répondit à chacune de ses demandes silencieuses. Lorsqu’elle entendit son gémissement, Era se laissa un peu plus emporter par ses émotions. Mena était réellement désirable, attirante. Elle avait un peu remonté ses mains, l’une ayant remonté jusqu’à sa joue. Elle avait son corps contre le sien et elle voulait le sentir bien plus encore. Lorsqu’elle lui murmura entre deux baisers qu’Era allait la rendre folle, celle-ci ne put s’empêcher de sourire, de rougir un peu plus. La rendre folle était quelque chose qu’elle envisagea un instant, se ravisant l’instant d’après. Era voulait simplement l’embrasser.

Son dos se colla contre un des murs de la pièce, ce qui la fit sourire une seconde fois. La blonde l’avait lentement poussé jusqu’à ce dernier, l’embrassant encore et encore. Era sentait d’ailleurs que cela dégénérait peu à peu ; elle voulait rien faire pour arranger les choses, malgré tout. Mena pris ses mains et les plaqua contre le mur. La douceur et la délicatesse qu’elle avait connu au début était bien loin, dorénavant. Qu’allait-elle faire d’elle ? Elle devenait accro à ses lèvres. Ses pensées furent cependant stoppées par le gémissement de sa belle, traversée par la douleur.
Elle voulut l’embrasser mais Era ne bougea pas. Elle se mordit légèrement la lèvre, elle se contenta de la regarder, reprenant son souffle tant bien que mal. Cela avait été un peu trop intense pour un baiser avec une simple fille. Peut-être un peu trop brutal, Mena s’était fait mal après tout. Doucement elle baissa le bras qui était tenu par celui blessé de Mena. Elle était son infirmière, après tout. Elle ne lui lâcha pas la main pour autant.

« Ne te fais pas mal pour autant. »

Il y avait peut-être un peu plus de sens dans ses paroles que le simple avertissement. Il était vrai que la jeune blessée devait faire attention à elle. Durant cette petite pause, elle la regarda quelques instants de plus, et un sourire naquit peu à peu. Un de ces sourires qui en disait long sur ses intentions, alors que son regard se perdait une nouvelle fois dans ses yeux bleus. Elle n’allait pas pour autant la lâcher de la sorte. Era tira alors la belle blonde contre elle, attrapant une nouvelle fois ses lèvres. Presque ce contact lui avait manqué.

Elle roula doucement sur le côté et plaqua à son tour Mena contre le mur. Elle tenta de ne pas se laisser emporter aussi rapidement que la dernière fois. Elle prit alors appuis sur le mur d’une de ses mains, tandis que l’autre pressait légèrement son épaule contre le mur. Mena lui donnait terriblement chaud. Cela était bien différent de tout ce qu’elle avait connu, elle le sentait, elle en frissonnait. Après un petit moment, elle remonta sa main jusqu’au menton de sa belle. Elle le lui leva alors délicatement, le poussa pour s’offrir son cou. Cette même main finit par redescendre, frôlant sa poitrine, se perdant sur ses hanches. Finalement, c’était plutôt Mena qui la rendait folle, en cet instant. Elle avait d’ailleurs glissé l’une de ses jambes entre les siennes. Era laissa son souffle parcourir sa peau, ne résista pas longtemps à mordiller doucement son cou.

Morsure qui dégénéra un peu alors que les secondes s’écoulaient. Elle finit par se redresser, passant une main dans sa chevelure pour les remettre en place. « Je suis peut-être allée un peu loin… » Lâcha-t-elle doucement, ses yeux posés sur la petite marque rouge qu’elle lui avait laissé.

Elle avait peur que Mena prenne mal ce petit écart. Puis ses lèvres s’étirèrent, puis elle laissa échapper un petit rire. Elle avait complètement laissé de côté son rôle d’infirmière et elle en était satisfaite. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas passé un moment tel que celui-ci, à profiter simplement de l’autre sans se soucier d’autre chose.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



« You're not going through it. It's going through you.
And once it's all gone, you'll become the new you, with a different perspective from the same point of view.
Fully unaffected by the old truth you once knew. »
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Dim 21 Aoû 2016 - 15:55


Ne te mords pas les lèvres..

Ses pensées la trahissaient, ses yeux la trahissaient, son corps tout entier la trahissait. Mais dans un geste tendre elle lui abaissa le bras, dans un geste tendre elle garda sa main dans la sienne et lui murmura quelques mots. Ne pas me faire mal pour autant.. ?
Oh elle aurait tout fait en cet instant, elle aurait combattu la douleur si cela avait été nécéssaire, car le seule chose qu’elle voyait à présent c’était ses grands yeux parsemés de bleu et de rose qui étaient à présent noirs, noirs de désir sans nul doute.

Alors elle la regarda plus intensément se concentrant sur ce petit sourire qui venait de naitre à la commissure de ses lèvres. Elle approcha alors son visage et lui souffla à l’oreille.

- "Ne t’inquiète pas pour moi ma belle.."

Elle était confiante, elle était plus que confiante et il n’y avait plus de retenue dans sa drague, moins du subtilité, moins de finesse. Elle la voulait contre elle, elle la voulait rougissant de plus belle, elle la voulait simplement.
Mais la situation changea, les positions changèrent et les rôles s’inversèrent. Era captura alors ses lèvres ne lui laissant plus le choix. Elle vint la plaquer à son tour sur le mur, la sentant se rapprocher, la sentant à présent entièrement sur son corps.
Mena lâcha un nouveau gémissement. Elle sentait sa main sur son épaule, elle avait chaud extrêmement chaud. Une autre s’était posée à coté de son visage. Mon dieu la voila qui était à présent dominée, sans échappatoire. Et elle aimait ça.
Elle sentit ses doigts sur son visage, elle le sentit être tourné légèrement sur le côte et elle ne put s’empêcher de se mordre la lèvre tant le désir était insoutenable.
Sa main descendit alors et la blonde remua légèrement à ce contact. Elle agrippa ses épaules lorsqu’elle sentit sa jambe entre ses cuisses.

Un autre gémissement.

Se sentant de plus en plus à sa merci, elle passa ses mains dans son dos et lui tira son T-shirt, ses morsures se perdant dans son cou. Ses morsures qui se faisaient de plus en plus intenses. Le haut d’Era remontait de plus en plus et il ne fallut pas longtemps avant que la blonde ne puisse griffer le haut de son dos.

Mais l’infirmière se recula légèrement regrettant peut être son acte, regrettant peut-être cette petite marque rouge qui trônait à présent dans le cou de l’artiste.
Ses cheveux tombaient en cascade sur ses épaules et à ce moment là, la blonde ne put s’empêcher de la fixer, plus intensément que jamais. Un sourire vint orner son visage quand elle l’entendit rire doucement. Ce son était comme une mélodie à ses oreilles.. Elle était attirante mais pas que. Elle était belle mais pas que.
Il y avait quelque chose chez Era qui lui plaisait, bien au delà de son physique. Elle avait un regard qui pouvait la toucher au plus profond d’elle-même et ce sourire, ce sourire la rendait tout simplement heureuse à chaque fois. Comme si tout ce qu’il y avait autour disparaissait. Elle avait le don d’apaiser toutes ses peines, toutes ses souffrances en étant juste près d’elle.

Elle lâcha alors son T-shirt qu’elle tenait toujours dans sa main et la prit dans ses bras tout simplement. Elle posa sa tête dans son cou et ne bougea pas, respirant son odeur, sentant ses cheveux contre son visage. Elle la serra fort avant de lui chuchoter quelques mots.

- "Ne t’en fais.. Là, je suis toute à toi."

Elle la sentit alors se figer et Mena comprit alors que ses mots ne l’avaient pas laisser indifférente. Elle se recula légèrement et la vit se mordre la lèvre. Il n’en fallut pas plus à la blonde pour lui redonner envie d’elle. Car clairement elle avait envie d’elle. Elle essayait de se contrôler tant bien que mal, mais la voir ainsi, voir ce regard qui ne la lâchait plus, elle ne put résister une seule seconde de plus.
Alors elle l’embrassa à pleine bouche sans aucune hésitation. Machinalement elle lui agrippa les fesses et machinalement elle la souleva, la douleur de son épaule disparaissant totalement. Elle la cala sur ses hanches et l’amena directement au dessus de son lit. Elle l’allongea doucement, se mit au dessus d’elle et la regarda avec toute l’affection possible. Era semblait aussi perdue qu’elle, même plus. Elle devait se contrôler, si elle voulait quelque chose de vraie avec elle, il fallait qu’elle s’arrête là.

Ses mains étaient de part et d’autre de son visage. Alors elle serra les draps entre ses doigts essayant de se concentrer du mieux qu’elle le pouvait. Elle ferma les yeux, se calma un instant et la regarda à nouveau. Ses longs cheveux défais ornaient à présent son lit. Ses yeux était à la fois craintifs et désireux. Elle lui sourit à nouveau, affectueusement, et vint déposer un doux baiser sur ses lèvres. Il était tendre et délicat. Alors elle prit sa main dans la sienne et se laissa glisser contre son corps. Elle posa sa tête contre sa poitrine et sa main sur son ventre.

- "Ça ne te gène pas qu’on reste un peu comme ça…?"

Son souffle était encore un peu court et elle essayait toujours de calmer ses ardeurs. Elle caressa son ventre de son doigt parcourant sa peau délicatement. Elle était bien, tout était parfait.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Lun 22 Aoû 2016 - 11:57

Elle n’arrivait pas à détacher son regard du sien. Si elle avait envie d’elle, d’entendre une nouvelle fois ses gémissements auxquels elle ne résistait pas, elle voulait aussi la regarder, se perdre avec elle et ne jamais la quitter. Mena n’était pas qu’une simple fille ; peut-être était-ce la raison de ce petit écart. Malgré ce moment de répit, son cœur ne voulait cesser de battre aussi vite. Il était pourtant préférable de ne pas aller trop loin. Elle ne le voulait pas, et pourtant voulait encore sentir les mains de sa blonde dans son dos. Elle avait même encore son t-shirt entre ses mains, alors qu’elle la fixait, alors qu’elle lui souriait. L’instant d’un souffle et ses doutes s’envolèrent.

Mena l’avait prise dans ses bras, une simple étreinte qui fit pourtant bondir de plus belle son cœur. Peut-être s’était-elle calmée elle aussi. Era était heureuse, en cet instant. Presque elle voulait rester ainsi jusqu’à ce que les obligations les séparent enfin. Elle passa ses bras autour d’elle, la serrant contre elle. Mena n’était pas qu’une simple fille ; peut-être était-ce la raison de cette envie de ne pas la lâcher. Et ses mots virent tout changer. Ce simple chuchotement la fit frissonner, alors qu’elle avait arrêté les caresses qu’elle lui faisait machinalement. L’avait-elle fait exprès ? Elle se mordit la lèvre alors que la blonde relevait son visage, la regardant une nouvelle fois. Elle était attirante.

Finalement, la trêve n’avait duré que quelques instants et, cela n’avait pas d’importance. Mena n’avait résisté et elle l’embrassait déjà, sans retenue. Malgré sa volonté, elle laissa échapper un léger gémissement, à son tour, lorsque la blonde posa ses mains sur ses fesses, la soulevant. L’infirmière n’était pas bien lourde puis, elle entoura ses jambes autour de sa taille, appuyant un peu plus ce baiser qui se brisa l’instant d’après. Elle avait et n’avait pas l’envie. Allongée sur le lit, Mena au-dessus d’elle, elle ne savait plus quoi faire. Ce regard était si affectueux. Cette façon de poser ses lèvres contre les siennes, si douce. Ce sourire, si beau. Peut-être était-ce une douceur de façade pour cacher les envies derrières. En cet instant, son cœur ne battait plus réellement pour les mêmes raisons qu’avant.

Sa main remonta jusqu’à la chevelure de sa blonde, la caressant doucement. Cette dernière s’était allongée, sa tête contre sa poitrine. Sa main sur son ventre la faisait frissonner, mais Era ne bougea pas. Elle ferma les yeux, se calmant peu à peu.

« Pas du tout. » Souffla-t-elle doucement.

Era était bien, ainsi. Elle ne voulait pas penser à son travail qui l’attendait encore, a son futur départ de cette pièce. Elle soupira, joua un instant avec l’une des tresses de Mena de sa main libre, puis la posa au-dessus de sa tête. Elle heurta quelque chose de dur. Machinalement elle le prit en main, le levant jusqu’à hauteur d’yeux ; c’était un carnet, vraisemblablement de dessin. Elle respirait plus calmement, maintenant. Curieuse, elle laissa presque contre son gré la main de Mena et ouvrit le carnet au-dessus de sa tête.

« J’ai remarqué que tu dessinais beaucoup, j’aime bien ce que tu fais. » Commença-t-elle, laissant les pages défiler sous ses yeux. Puis, après un moment, elle s’arrêta sur l’une d’elle. « Tiens. »

Mena avait du talent, la reconnaître n’avait pas été bien difficile. Puis, peu à peu vinrent les doutes sur l’origine de ces dessins. Elle avait eu comme patiente celle sur qui son regard s’était stoppé quelques instants. Etait-ce ses rencontres ? Elle avait eu un aperçu du caractère cette dernière. Malgré tout, Era était devenue légèrement méfiante, depuis son arrivée à Etiopia. Finalement, il restait de nombreuses questions en suspens que ce rapprochement n’avait pas fait disparaître. Si elle était bien en cet instant, Era n’arrivait à deviner les intentions de sa blonde. Si doux et si intense à la fois, elle ne s’y retrouvait plus.

« Ce sont toutes tes rencontres ? »

Rencontre était un mot assez vague. Etrangement, elle en attendait beaucoup de cette réponse, qui pourtant n’allait rien changer à la situation. Peut-être que l’infirmière voulait simplement en savoir un peu plus sur celle qui était contre elle, allongées sur son lit.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



« You're not going through it. It's going through you.
And once it's all gone, you'll become the new you, with a different perspective from the same point of view.
Fully unaffected by the old truth you once knew. »
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Lun 22 Aoû 2016 - 19:19

Elle était bien dans ses bras. Tout était parfait et à vrai dire elle n’avait encore jamais ressenti ça depuis son arrivée. Era était douce, une main dans ses cheveux, la respiration de plus en plus calme, elle était simplement apaisante.
Mena appréciait son comportement, elle appréciait le fait de pouvoir rester sur elle, juste comme ça pendant quelques instants. Elle en avait besoin, d’une part pour se calmer mais surtout car il y avait quelque chose chez l’infirmière qui la faisait se sentir bien.

Le temps passait doucement et c’était tant mieux. Elle aimait l’avoir près d’elle, jouant encore une fois avec ses cheveux, elle aimait son odeur, elle aimait la douceur de sa peau. Finalement elle pouvait enfin la toucher sans vouloir lui sauter dessus. Enfin pas trop.
Era se redressa un peu ce qui sortit la blonde de sa rêverie. Elle se redressa sur son coude pour comprendre la situation. Sa belle lâcha sa main et ouvrit un de ses carnets. Les joues de Mena rosirent directement. C’était toujours si perturbant pour elle d’afficher ses dessins, ou du moins de les montrer. Surtout au niveau de ses carnets. De tout ce qu’elle dessinait ou peignait, ils représentaient son jardin secret, ils représentaient chaque moment important de sa vie, chaque personne ayant compté ou l’ayant marqué.

Mena la regarda faire et la fixa du regard. À ses quelques paroles, elle sourit, timidement. Elle appréciait qu’on parle de ses oeuvres d’une manière positive, en général. Mais là c’était différent, là c’était elle, elle qui posait ses yeux sur son travail, elle qui venait de lui faire un compliment.
Alors, tout en essayant de suivre ses mouvements, elle balbutia un "Merci" assez réservé. Elle la regardait faire.
Les premières pages de ce carnet était réservées à Reika. Il y avait quelques dessins d’elle. Les derniers qu’elle fit. Puis en tournant un peu, Era tomba sur ceux d’Akira. On pouvait d’abord la voir jouer du piano. C’était lors de leur première rencontre à la bibliothèque. Puis il y avait des dizaines d’esquisses de ses yeux vairons, puis au fils des pages les esquisses se concentraient davantage sur son corps, sa nuque, ses mains. Elle y était entièrement dessinée et redessinée. Mena rougit alors de plus belle, ne sachant plus trop ou se mettre. C’était gênant. C’était entrer dans son monde, dans sa vie privée. Mais elle la laissa faire, elle avait confiance en elle.

Mais celle-ci arrêta de tourner les pages. Fixant à présent le visage d’Akira. Oh elle la connaissait et elle semblait bien la connaître. Son visage se figea légèrement. L’infirmière ne semblait pas en colère, ni triste mais plutôt méfiante. Et la blonde sentit son coeur se serrer. Mais elle n’eut le temps de s’expliquer que la belle aux longs cheveux parla. Mes rencontres .. Mh ?
Ces dessins représentaient clairement ses rencontres.. toutes ses rencontres. Et le regard d’Era devint de plus en plus suspect ce qui activa Mena à s’expliquer. Après tout si elle voulait qu’elle reste dans sa vie, il fallait bien qu’elle se confit à elle.

Elle se replaça dans ses bras de manière à pouvoir voir le carnet se trouvant maintenant au dessus de leur visage.
Elle posa ses deux mains sur celles de l’infirmière et soupira un instant. Cette conversation risquait d’être longue et en réalité elle n’avait pas envie de revenir là dessus. Mais elle se questionnait et attendait surement une réponse claire, une réponse qui semblait déterminer le futur de leur relation.

- "Oui, ce sont toutes mes rencontres, toutes les personnes qui ont compté pour moi."

Elle sentit alors les mains d’Era se crisper légèrement. Elle lui retira doucement le carnet des mains et le garda dans les siennes. Elle se rendit alors à la première page de celui-ci et commença à faire une chose qu’elle n’avait jamais fait avec personne, ni avec Reika, ni avec Akira, ni avec qui que ce soit. Elle lui raconta sa vie.
Elle commença par sa tendre Reika. Sa voix était légèrement tremblante lorsqu’elle s’exprima mais ça allait, ça devait aller.

- "Voici Reika, c’était mon premier amour. Mon grand amour si je peux dire."

Era ne bougea pas.

- "Elle.. Elle est morte une semaine avant que j’arrive ici, tuée par un cinglé à la fac. Elle était tout pour moi et sa mort.. sa mort fut compliquée à gérer.. Je pense que c’est la raison pour laquelle j’ai atterri ici."

Elle tourna alors les pages et tomba sur Alina, la fameuse danseuse rencontrée le premier jour sur l'île.

- "Alina, je ne sais pas si tu l’as déjà croisé. C’est une danseuse merveilleuse. J’ai aimé sa grâce et son élégance, alors je l’ai dessiné, tout simplement."

Quelques feuilles plus tard elles retrouvèrent les esquisses d’Akira. Sa voix devint plus sérieuse, plus grave.

- "Akira.. Je ne sais pas tellement ce que l’on était l’une pour l’autre. Nous avons passé la nuit ensemble, je l’ai vu dans des états incroyables. Mais je pense qu’aujourd’hui elle à trouvé quelqu’un qui.. qui lui correspond et qui la rend heureuse."

À ses mots ses doigts froissèrent légèrement les pages de son carnet, un geste à peine perceptible mais qui voulait en dire long. En vérité Mena avait encore du mal à lui pardonner. Mais ce n’était nullement le sujet du jour.
Elle s’arrêta ensuite sur Alphard, sa grande amie, celle qui avait su l’écouter et la conseiller lors de son arrivée sur l’île.

- "Alphard, une amie à moi. Comme tu peux le voir elle est membre du Z.E.P.H.I.R.E et est souvent absente, mais dès qu’elle revient je me plais toujours à la dessiner. "

Les dessins suivant étaient consacrés à Erelinn. La belle Erelinn.

- "Ma colocataire, Erelinn. La copine d’Akira, enfin je crois, je ne sais pas si c’est officiel ou non. Mais c’est elle. Malgré tout elle à une place particulière dans ma vie. C’est une personne en or."

Elle tourna encore un peu les pages et ce fut au tour de Jodie. Le regard d’Era changea à nouveau, il était plein de questionnement.

- "Ce n’est pas Reika. C’est Jodie, une amie. Elle travaille ici. Je ne sais pas à quoi joue le destin, mais il à fait en sorte qu’elle soit son sosie. "

Elle rigola un peu nerveusement. Elle s’était faite à la situation, même si c’était parfois encore gênant. Mais ça allait maintenant.
Elle hésita un instant avant de tourner les dernières pages restantes. Elle regarda Era un instant, se mordit la lèvre et ferma les yeux quelques secondes.

- "Ne m’en veux pas pour ça s'il te plait.." murmura t-elle.

Et elle tourna la page. Era, Era, Era. Il y avait là des esquisses d'elle, des dessins au fusain, un peu d’aquarelle même. Puis il y avait quelque chose de plus dans son travail. Les traits étaient fins, précis, il n’y avait pas de zones d’ombre comme si la blonde avait su mémoriser chaque parcelle de son corps, de son visage. Sa cicatrice avait même sa place sur une des pages.

Elle la regarda tremblante, apeurée par son jugement. Elle venait de lui présenter sa vie. Et elle, qu’elle ne connaissait que depuis peu, avait déjà prit un place si importante. Elle la regardait et la regardait encore.. Attendant une réaction.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Mer 24 Aoû 2016 - 22:26


Elle avait senti son regard se poser sur elle, ce depuis un moment maintenant puis, elle sentit sa blonde bouger, sentit ses mains se poser sur les siennes. Et entendit ce soupir. Peut-être n’aurait-elle pas dû aborder ce sujet ; tout se passait si vite. Et pourtant, l’infirmière attendait qu’elle prenne la parole. Lorsqu’elle le fit enfin, Era ne sut quoi en penser. Ce doute était encore plus présent. Un doute, de la jalousie, de la curiosité. Lorsqu’elle lui retira le carnet des mains, elle les laissa doucement retomber, enlaça Mena.

Elle revint au début du carnet, et commença à lui présenter chacune des personnes s’y trouvant. Era écouta attentivement ses paroles, ne fit aucun commentaire. Celle qu’elle avait dessiné, Reika, était belle. Elle la laissa parler, la serrant légèrement plus fort. Era savait que perdre quelqu’un n’était pas facile ; elle y était confrontée tous les jours à cause de son métier, elle-même y avait été confronté. Même si la compassion n’était pas l’une de ses qualités, Mena était différente. Cette dernière tourna la page. D’un signe de la tête Era lui répondit négativement. Il était vrai qu’elle pouvait croiser beaucoup de monde, travaillant dans le domaine de la médecine, mais ce visage, celui d’Alina ne lui disait rien.

Rapidement, Mena arriva là où s’était arrêté l’infirmière quelques temps auparavant. A ces mots, Era souffla légèrement. Le pélican se réveilla. Etrangement, penser que cette femme avait passé une nuit avec elle ne la laissait pas indifférente. Beaucoup de dessins lui étaient dédiés. Malgré tout, la jeune femme n’avait pas à être jalouse, elle ne le pouvait pas ; elle sentait son cœur se serrer légèrement. Puis ce sentiment reparti aussi vite qu’il était venu, alors que déjà Mena passait à une personne différente. Les visages défilèrent, la blonde lui exposait une partie de sa vie. Elle appréciait ce geste, alors qu’elle-même ne savait rien d’elle. Elle entrait peu à peu dans sa vie.

Puis son murmure attira un peu plus son attention. Era ne compris guère sur le coup puis, lorsque ses yeux se posèrent sur le premier dessin d’elle, elle sentit ses joues rosirent légèrement. C’était tellement bien fait. Tous ses moindres détails avaient été retranscrit sur le papier. Mena tournait les nombreuses pages en silence. Après quelques instants, elle finit par reposer son regard azur sur la bouseuse, comme si elle attendait une quelconque réponse de sa part à cela. L’infirmière était gênée, et heureuse d’être présente dans ce carnet. Elle regarda un instant la blonde, et releva les yeux vers le carnet. Même sa fine cicatrice avait été dessinée. Elle sourit.

« Cette cicatrice, je me la suis faite lorsque j’étais enfant. J’avais pour habitude d’aller dans la forêt, avec mon frère. Un jour, nous sommes allés un peu plus loin que d’habitude, et nous sommes tombés. C’est assez idiot, en fait. »

Era ne savait pas réellement pourquoi elle racontait cela. Ce n’était qu’un souvenir, anodin. Doucement elle prit le carnet des mains de Mena, le ferma et le posa à côté d’elles. Era ne voulait pas revenir sur ce qu’elle lui avait dit ; cela était peut-être un peu tôt pour en savoir plus sur son passé. Elle se redressa alors légèrement, reposant son regard dans le sien.

« Pourquoi je t’en voudrais ? Je te l’ai dit pourtant. J’aime ce que tu fais. »

Elle aimait son style artistique, ce talent qu’elle avait, indéniablement. Era n’avait jamais été talentueuse dans ce domaine, ce qui la rendait encore plus admirative ; elle, n’excellait pas dans un domaine particulier, outre le piano. Machinalement elle posa doucement une de ses mains sur le côté de son visage, le caressant doucement.

Cela faisait un moment qu’Era était au plus proche de sa patiente. Au fond, elle ne pouvait oublier la raison première de sa venue ici. « Il faudrait peut-être s’occuper de ton pansement. » Souffla-t-elle alors, lui souriant encore. Elle ne voulait pas réellement quitter ce lit. mais, une fois fait, peut-être lui resterait-il encore un peu de temps pour profiter de sa blonde. Ce soir, elle n’avait pas réellement envie de travailler. L’infirmière se redressa alors, déposant un petit baiser sur la joue de la blonde, puis se leva complètement. Elle jeta un coup d’œil à sa propre blessure qui lui faisait légèrement mal ; cela n’allait pas être pratique pour les jours à venir. Elle se dirigea vers son sac et sortit le nécessaire pour Mena, puis se retourna vers elle. Elle allait devoir se changer, ou retirer sa robe ; elle allait de toute façon bien y songer à son tour et ainsi, elle ne lui épargna la réflexion. Un petit sourire étira ses lèvres à cette pensée. Elle n’avait pas envie de travailler.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



« You're not going through it. It's going through you.
And once it's all gone, you'll become the new you, with a different perspective from the same point of view.
Fully unaffected by the old truth you once knew. »
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Ven 26 Aoû 2016 - 16:06


Elle l’écouta quelques instants ce confier à elle, lui parler de son enfance, de sa famille. En quelques secondes Mena se sentit privilégiée. Elle ne savait pas pourquoi ni comment, Era arrivait à lui faire ressentir un bien être qu’elle ne ressentait nul part ailleurs. Elle le savait, dès le premier instant, au moment ou elle posa ses beaux yeux bleus sur son doux visage, qu’elle serait vite perdue. Tout était allé si vite, tout était si intense et rapide à la fois et la blonde ne comprenait juste plus ce qui se passait dans sa tête. Dès que son regard se posait sur elle, elle avait chaud, elle se sentait faible, tremblante même, buvant même un verre d’eau vide. Et c’était si dur de se concentrer sur autre chose finalement.

Puis Era lui prit son carnet et se redressa un peu. Mena posa à nouveau ses yeux sur elle, sur elle sur son lit, ses longs cheveux caressant son beau visage blanc, ses belles joues, ce sourire, mon dieu, son coeur battait fort, tellement fort pour elle. Elle parla et il rata une nouvelle pulsation.
Mais qu’est ce qu’elle m’a fait bon sang.. Jamais personne ne l’avait mise dans cet état, jamais personne ne lui avait fait ressentir autant de chose et si vite, encore une fois. Car tout allait si vite. Et la blonde se mit alors à penser à ses sentiments, à elle, au fait qu’elle ne voudrait personne d’autre qu’elle à ce moment. D’ailleurs il n’y avait plus personne d’autre.

Sa main frôla sa joue et Mena frissonna. Elle ferma les yeux à ce doux contact et machinalement chercha sa main de ses lèvres. Elle y déposa un léger baiser, puis dans son poignée et soupira un moment restant collée à ce dernier. Era la sortit de ses pensées un instant, lui rappelant le pourquoi de sa visite. Il fallait qu’elle s’occupe d’elle, enfin de ses blessures.
Son sourire.. Rah Mena concentre toi deux minutes. Elle secoua la tête et sentit les lèvres de sa belle sur sa joue. Bon ok ça pouvait être plus difficile que prévu. Elle la regarda se lever et scruter sa main, puis la scruter elle.

La belle aux yeux couleur azur crispa d’abord un peu son visage, s’inquiétant de la blessure d’Era, puis elle déposa son regard sur son visage, celui-ci était orné d’un de ces fameux sourires qui valait tout.

- "Quoi ?" Chuchota t-elle avant de déglutir.

Elle regarda alors ses mains, celles-ci tenaient tout le matériel nécéssaire aux soins qu’elle devait recevoir. "Oh". Elle déglutit à nouveau. Cette situation était tellement, tellement.. Tellement tout. Elle était là devant elle, lui souriant d’une manière si particulière. Mena comprit de suite que son coeur, son corps allaient une fois de plus se perdre pour elle. Elle soupira alors, imaginant la scène qui allait à présent se dérouler dans cette pièce, dans sa chambre. Elle ferma à nouveau les yeux. C’était chose courante depuis qu’elle était arrivée dans sa vie. Elle les ouvrit pour venir se placer à quelques mètres de l’infirmière. Elle regarda sa propre tenue et ses joues rosirent directement. Oh elle n’avait pas penser à ça une seule seconde. À trop vouloir être parfaite pour ce rendez-vous - rendez-vous qui n’était pas censé en être un - elle en avait oublié le principal. Elle songea pendant quelques secondes à retourner dans la salle de bain se changer. Enfiler un short et un tshirt peut-être. Quelque chose de plus décent. Mais elle se ravisa, après tout elle ne savait pas vraiment si elle voulait être plus décente ou non. Elle fixa son regard quelques instants, puis ce sourire qui était toujours fixé sur ses lèvres. Oh non, elle ne lui ferait pas le plaisir d’être si faible une nouvelle fois. Elle voulait jouer à ça, Mena allait jouer à ça. Elle lui sourit à son tour, se mordant la lèvre subtilement.

- "J’imagine que tu dois accéder à mes blessures donc. " lui dit-elle sur un ton légèrement malicieux.

Elle plia légèrement ses genoux et défit ses chaussures d’une main. Elle se redressa attrapant le bas de sa robe de cette même main. Elle serra le tissu entre ses doigts et le remonta tout doucement. C’était bien trop lent, évidemment. Mais le regard d’Era s’intensifiait de plus en plus et c’était une chose qui valait tout le temps du monde. Elle continua sur sa lancée, effleurant lentement ses cuisses, son tatouage.. Les côtés de son boxer en dentelles noires apparurent alors, puis ses hanches et doucement elle vint s’aider de sa deuxième main laissant se découvrir à présent une poitrine accompagnée du même genre de tissu. Elle passa sa robe au dessus de ses épaules puis de sa tête et la laissa tomber par terre.
Elle la regarda la fixer un moment. Elle connaissait ses charmes. Sa peau était légèrement bronzée, ses tatouages lui allaient parfaitement bien au corps et ses formes étaient tout ce qu’on pouvait attendre d’une femme. Elle passa sa main dans ses cheveux qui tombèrent sur ses clavicules découvertes. Elle se sentait attirante et elle l’était clairement.
Elle s’approcha alors d’Era, sensuellemment, ce sourire toujours accroché à son visage. Elle se mordit à nouveau la lèvre. Elle n’était plus qu’à quelques centimètres d’elle. Elle approcha sa bouche de l’oreille de sa belle, et lui chuchota quelques simples et innocentes paroles.

- "C’est quand tu veux".



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Dim 4 Sep 2016 - 21:01


« C’est ça. »

Elle avait soufflé ces mots, doucement, alors que son regard n’avait quitté celui de la jeune blonde. Elle devait accéder à ses blessures, c’était évident. Mena avait quelque chose d’envoutant ; peut-être le ton qu’elle avait employé l’avait fait sourire un peu plus. Elle savait être douce. L’infirmière compris bien vite que la tension n’allait guère s’envoler avec les soins, alors qu’elle était retombée quelques temps auparavant. Mena s’était levée, avait semblé hésiter quelques instants puis répondait à ses désirs non-exprimés.

Sa main se referma un peu plus sur ses affaires. Il y avait une certaine manière de faire les choses et celle-ci était particulière pour une simple visite. Elle savait être provoquante. Era ne quitta pas sa patiente des yeux alors qu’elle se déshabillait lentement, si lentement. Elle ne le pouvait et ne voulait pas. Elle se sentit vacillante et ne le montra guère, ne voulant empirer la situation. Il faisait légèrement plus chaud dans cette chambre ; peut-être commençait-elle à réellement perdre pied face à tout cela. Il était vrai que la jeune femme était perdue face à toutes les émotions et sentiments qui la traversaient, lorsqu’elle regardait Mena. Elle ne savait comment réagir. Cette dernière était à présent en sous-vêtement devant elle, attirante, charmante.

Elle souriait, elle aussi. Il était certain qu’Era ne la laissait pas indifférente, elle l’avait remarqué par ses gestes, ses expressions, mais il y avait autre chose. Alors qu’elle se rapprocha, son cœur s’accéléra de nouveau, rata un battement quant à son chuchotement près de son oreille. L’instant d’un souffle et Era se voyait déjà abandonner les soins pour s’abandonner à elle. Peut-être était-ce une chance qu’elle avait les mains prises en cet instant. Ainsi, elle approcha simplement son visage de celui de la blonde, s’arrêtant alors que ses lèvres effleuraient les siennes puis, elle se recula légèrement, souriant de plus belle et la dépassa. L’infirmière se dirigea vers la table, y posa ses affaires et tira une chaise pour sa patiente.

Puis elle craqua. Alors que Mena était proche d’elle, proche de s’assoir et de commencer les soins, l’infirmière la prit par la taille et la rapprocha d’elle puis, l’embrassa sans réelle hésitation. Elle savait qu’agir au gré de ses pulsions était loin de convenir à son travail et à ce qu’elle devait faire, mais Era oublia cela un instant. Ce baiser langoureux valait bien un petit contretemps de plus.
Elle ne voulait pas s’emporter mais déjà ses mains se baladaient sur son corps dénudé, la caressant délicatement. Elle les laissa descendre jusqu’à ses hanches, ses fesses. Elle s’y attarda un moment avant de la pousser contre la table et de l’y faire asseoir. Cette blonde lui faisait peu à peu perdre la tête, Era en avait conscience. Elle se jouait d’elle, jouait avec elle et elle ne voulait pas la fuir. « Ne bouge plus. » Dit-elle alors qu’elle brisait enfin ce contact qu’elle adorait tant. L’infirmière resta un instant à la regarder, si proche, puis se recula légèrement.

Si elle ne s’occupait pas de ses soins maintenant, Era craignait qu’elle n’ait plus d’autres occasions de le faire. Cela allait, de plus, faire une coupure dans ses envies qui la dépassaient doucement. Après tout, elle n’arrivait pas à se fixer sur ce qui allait se passer dans cette pièce. L’infirmière posa alors ses mains sur le pansement de sa patiente, le retira. Sa blessure ne s’était pas beaucoup arrangé mais n’avait pas empiré, ce qui était satisfaisant. Au final, Era était ici depuis un long moment maintenant, pour un soin qui ne prenait qu’à peine cinq minutes. A cette pensée, ses lèvres s’étirèrent une nouvelle fois ; peut-être était-ce simplement parce que ses yeux s’étaient égarés sur sa lingerie, ses formes. La jeune femme nettoya la plaie, remis un bandage neuf.

Era se redressa et posa de nouveau son regard dans celui de la blonde. Dorénavant, il n’y avait plus l’excuse des soins pour les arrêter. Devaient-elles pour autant continuer ? Elle passa une main dans ses cheveux, restant devant Mena.

« Tu veux faire quoi maintenant ? Il me reste un peu de temps. »

Elle se contenta de le lui demander, tout simplement. Elle avait regardé brièvement l’heure et il lui restait encore un peu de temps avant d’être rattrapée par ses obligations ; elle pouvait abuser encore un peu. Elle avait envie de l’embrasser une nouvelle fois ; cela pouvait se voir. Pourtant, elle avait aussi envie de passer le reste du temps en sa compagnie à discuter, ne voulant trop précipiter les choses. Alors qu’elle allait reprendre la paroles, Era se fit couper par un gargouillement de son ventre. Un silence. Ses joues rosirent légèrement, elle sourit nerveusement face à ce bruit qui n’avait pas pu passer inaperçu.
Indéniablement, elle avait faim. Peut-être d’elle.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



« You're not going through it. It's going through you.
And once it's all gone, you'll become the new you, with a different perspective from the same point of view.
Fully unaffected by the old truth you once knew. »
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   Dim 25 Sep 2016 - 23:13


Sa belle Era la regarda un instant, ses yeux semblaient se perdre sur le corps de la blonde mais celle-ci resta calme et s’avança simplement vers elle pour déposer un baiser sur ses douces lèvres. Un baiser chaste et délicat avant de s’éloigner d’elle et d’inviter Mena à s’asseoir sur une des chaises afin de commencer ses soins.

La déception de la jeune artiste pu se voir alors sur son visage. Pas qu’elle espérait autre chose, enfin si mais non, mais elle ne s’attendait pas à ce qu’elle s’éloigne si rapidement. Elle soupira légèrement et se dirigea alors vers la fameuse chaise.
Elle sentit alors deux mains lui saisir la taille et un sourire s’afficha alors sur son visage. Elle se retourna et Era emprisonna ses lèvres des siennes. Plus farouchement que ce qu’elle pensait, que ce qu’elle aurait pu prévoir en fait. Mais elle ne se plaignit pas, loin de là, très loin de là et bien au contraire. Elle passa ses mains autour de sa nuque, lui laissant son corps à porté. Elle l’embrassa encore et encore, jouant avec sa langue, avec ses lèvres.. Ses baisers la perdaient à chaque fois et sans hésitation elle y retournait en demandant toujours plus. Elle sentit les mains de l’infirmière se faire baladeuse sur son corps presque nue. Elle frissonna. Les poils de son corps s’hérissèrent à cette sensation si subtile et si douce. Car ses caresses n’étaient que douceur et tendresse. Puis celles-ci se rapprochèrent de ses fesses et une énième sensation s’empara du corps de Mena. Elle avait envie d’elle, clairement. Elle se cambra un peu plus à se contact et écrasa son corps contre celui de sa belle. Quelques secondes plus tard celle-ci lui ordonna de ne plus bouger et la regarda. La blonde comprit alors que tout cela allait cesser et la frustration fut grande.


Elle se recula et Mena finit enfin par s’asseoir. Elle se redressa enfin de rendre sa blessure accessible. Era s’occupa d’elle et il faut dire que chacun de ses gestes devenaient torture. Pas par douleur, loin de là, mais par désir. Elle frôlait sa peau de ses longs doigts fins ce qui déconcentra Mena quelques instants, elle se perdit alors sur son beau sourire si ravageur.
Les soins finis, l’infirmière se recula, satisfaite d’avoir enfin accomplit son devoir. Elle passa la main dans ses cheveux ; elle était belle, tellement belle. C’est à ce moment là que Mena su. Elle en était totalement et follement amoureuse.
Elle la contempla encore et secoua la tête aux paroles d’Era. Faire quelque chose ? Évidemment qu’elle voulait faire quelque chose.. Elle voulait clairement lui enlever ses vêtements, clairement la serrer contre elle, l’embrasser et lui faire l’amour avec toute la tendresse du monde. 
Et en la fixant encore une fois elle se rendit vite compte qu’elle n’était peut-être pas la seule à vouloir tout ça, à ressentir tout ça. Elle fit un pas quand elle entendit des gargouillis et vit la gène sur les joues de sa belle. Mena sourit, Era était tellement mignonne en réalité, elle semblait même légèrement fragile à ce moment. Mais elle n’en oublia pas son envie pour autant. Ce n’était peut-être pas le moment après tout mais elle s’approcha d’elle une nouvelle fois et fixa ses beaux yeux.

- "Ce que j’ai envie de faire.. ? Mh.. ce que j’ai envie de faire hein.." murmura t-elle.  

Elle approcha son visage, mordit sa propre lèvre avant de la lécher délicatement. Puis elle posa simplement son front sur celui d’Era, un petit sourire sur son visage.

- "J’vais m’habiller et j’vais te faire à manger ma belle, je reviens."

Elle avait beau la désirer plus que tout, tout, n’était pas sa santé et son bien être. Era n’avait clairement pas mangé et il fallait remédier à ça. Elle sentit pousser en elle un nouveau sentiment, celui de s’inquiéter pour elle, celui de prendre soin d’elle.
Elle se recula donc et s’abaissa pour ramasser sa robe toujours au sol. Ses courbes s’exposèrent d’elles-même à la vue d’Era, puis elle se releva doucement. Elle se dirigea ensuite vers la salle de bain. Elle referma la porte derrière elle et s’adossa à celle-ci tout en soufflant un bon coup. Elle posa sa robe sur le panier à linge et attrapa son tshirt blanc qui lui servait généralement de pyjama. Elle l’enfila rapidement. Elle se regarda un instant, se recoiffa un peu. Mh.. bon ok tu es beaucoup moins sexy et désirable.. mais ça ira. Elle était attirante en réalité dans son long tshirt blanc et son boxer noir. Mais là n’était pas la question elle devait avant tout être à l’aise afin de montrer ses talents de cuisinière.

Elle sortit de la salle de bain, ferma la porte derrière elle et se retourna vers celle qui faisait battre son coeur. Elle passa devant elle en lui attrapant la main pour l’entrainer vers la cuisine. Elle tira une chaise à son tour et l’invita à s’y asseoir. Elle déposa un baiser sur son front avant de s’avancer vers le frigo, de l’ouvrir et de se pencher afin d’y attraper quelques ingrédients.

- "Mh.. J’ai de quoi faire un burger ? C’pas très équilibré je sais mais tant pis hein ?"

Elle lui fit un grand sourire avant de se retourner vers son meuble de cuisine et d’y attraper sa poêle. Elle commença à cuire son steak tranquillement laissant Era dans ses pensées.
Tout était parfait finalement, tout était juste comme cela devait être.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Soins particuliers [Pv Mena]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Soins particuliers [Pv Mena]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo
» ─ Demande de dons particuliers.
» [PV] Divers Soins.
» salle de soins des femmes n°1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Etiopia, un village pour jeune fille, un petit coin de paradis. :: La Place du Portail :: La Résidence Temporaire :: Les Appartements De La Résidence :: Chambre 13: Erelinn, Rachel, Mena-
Sauter vers: