Forum RPG Yuri / NC-16
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petit bobo [pv Mena]

Aller en bas 
AuteurMessage
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Petit bobo [pv Mena]   Mer 10 Aoû 2016 - 15:24



Il n'y avait que peu de monde et l'endroit était assez calme. Le bruit de ses pas raisonaient dans ces longs couloirs, s'arrêtant parfois le temps de saluer ses collègues; elle n'était pas réellement pressée, après tout. La jeune femme enfila sa blouse blanche, la boutonnea en tenant quelques dossiers sous le bras. Cette fois-ci, elle ne l'avait pas oublié. Elle passa devant de nombreuses portes, entra dans une salle pour en ressortir quelques instant plus tard, un dossier s'étant ajouté aux siens. Après quelques minutes à traverser le bâtiment principal de l'hôpital, elle arriva devant une porte et s'y arrêta. Elle frappa doucement, son regard se posant sur la fenêtre en face. Le soleil était en train de se coucher.

Era avait passé une journée épuisante, elle ne s'ennuyait plus. Depuis le réveil de Misato, son quotidien avait quelque peu changé et s'y habituer prenait du temps et de l'énergie. C'était un travail sans heure de pose ou congé, après tout ; elle l'avait voulu. La docteur avait accepté ce travail et se devait de l'assumer entièrement. Peut être etait-ce pour se pardonner de n'avoir été là pour sa propre famille, bien que ces réflexions furent vite chassées par un petit contre temps qu'on lui imposait presque, au détour d'un couloir. Une jeune fille venait d'arriver à l'hôpital et avait besoin d'être examinée et soignée si besoin. Era avait un peu de temps devant elle, alors elle accepta d'aider le personnel en ces temps quelque peu débordé.

Après tout,  c'était son métier.

La jeune femme entra dans la pièce. Il faisait légèrement sombre, maintenant que le soleil n'était plus, ainsi elle appuya machinalement sur le bouton de la lumière. Elle fit quelques pas, se demanda un instant si la jeune blessée n'avait pas attendu trop longtemps comme cela était courant dans les hôpitaux, puis posa sa pile de dossier sur une des étagères.

« Holy Mena... c'est bien ça ? » dit-t-elle en posant son regard sur la personne qui se trouvait en face.

C'était une petite salle d'auscultation, ce qui signifiait ainsi que la raison de sa venue ici n'était pas trop grave. Era n'avait pas encore pris le temps de regarder en détail les informations de son dossier médical, et cela n'était pas important.
Demander était toujours plus simple.

Attachant ses cheveux en une simple queue, elle reprit, ne voulant pas laisser le silence retomber trop longtemps. Après tout, elles allaient passer un moment ensemble et la jeune infirmière était de bonne humeur en ce début de soirée.

« Que vous est-il arrivé ? »
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   Jeu 11 Aoû 2016 - 4:33

Cela ne faisait que quelques jours que Mena avait enfin pu essayer sa nouvelle moto. Elle n’était pas très puissante et c’était un vieux modèle qu’elle avait réussi, avec l’aide de quelques amies, à retaper en un rien de temps. Elle avait jetté son dévolu sur une ancienne Honda GOLDWING, un modèle US de 78 qu’elle trouvait plus que magnifique. Elle était à présent d’un noir brillant tirant sur le bleu nuit par endroit. Elle en était fière.
Les premiers essais furent un succès. Après tout ce n’était pas la première moto sur laquelle elle montait. Elle décida, ce jour là, d’aller faire un tour à la mer. Elle en avait besoin, elle devait décompresser un peu de tout ce qui lui arrivait en ce moment.
Elle n’allait pas vite à vrai dire et malgré le fait qu’elle aimait la vitesse, Mena n’aimait plus prendre de risque, enfin en vrai, elle n’aimait pas risquer la vie des autres. Elle était à présent sur un chemin de campagne. La route était légèrement accidentée mais rien d’insurmontable pour son petit engin. Elle serait bientôt arrivait de toute façon.

Le soleil tapait fort en cette journée d’été et Mena avait décidé qu’il n’était pas nécéssaire de porter son équipement de moto, si ce n’est son casque qui lui avait été offert récemment. Elle roulait, parcourait les chemins sans trop se soucier des virages, de cette route si étroite et jonchée de pierres en tout genre. Elle accéléra un peu mais son pneu dérapa légèrement. Sa moto zigzagua et Mena en perdit le contrôle. Elle fonçait droit dans un arbre et il était hors de question qu’elle se le prenne en pleine face. Elle lâcha alors le volant et essaya de s’éjecter de son siège. En vain, sa chaussure était restée coincée sur la pédale. Elle chuta, fracassant son coude contre le sol et tapant alors son dos contre sur une multitude de cailloux et morceaux de bois. Sa moto la traina quelques mètres sur le sol et Mena sentit alors tout son corps se déchirer au contact de la route.
Sa Honda ralentit enfin un peu et vint heurter le beau cerisier devant elle qu’elle avant tant redouté. Le choc fut tout de même violent et la blonde fut alors écrasée sous l’engin, les membres en sang, le coude totalement broyé. Elle souffrait, elle souffrait le martyr. Il fallait qu’elle sorte de là.
Elle essaya alors de pousser son deux roues mais une vive douleur la paralysa. Elle observa alors ses côtes. Une d’entre-elles sortait à présent de sa peau tandis qu’un morceau de bois la traversait de par et d’autre au niveau de son côté gauche.
Elle hurla de douleur. Son souffle s’accéléra, elle avait chaud et sa tête commençait  à lui tourner.

Dans un dernier élan et utilisant le peu de force qu’il lui restait, elle attrapa son sac toujours accroché à moitié sur ce qui lui servait, à présent, de bras. Elle tira son téléphone de sa poche avant. Elle composa le numéro d’urgence d’Eden et donna sa localisation s’aidant des quelques paysages qu’elle pouvait encore voir. Sa vision se troubla davantage et elle perdit connaissance.

* * * * *

Elle se retrouva alors dans une chambre. Elle paniqua d’abord mais n’eut le temps de se débattre qu’une pointe se fit ressentir sur ses côtes bandées.

- "Et mer… "

Elle avait été soignée certes mais les docteurs s’étaient succédés dans sa chambre. Son coude était en piteux état et elle aurait besoin d’une rééducation, surement plusieurs séances par semaine. La peau de ses jambes et de ses bras étaient en piteux état. Elles ne nécessiteraient pas de greffes mais auraient besoin d’être nettoyées pendant un moment. Ses côtes, elles, mettraient sans doute quelques mois à se soigner. Quand à sa blessure, elle n’engageait en rien son pronostique vital. Mais elle était mal. Son corps entier souffrait. Des hématomes ornaient sa peau de sa joue entaillée jusqu’à sa cheville légèrement faillée.
Elle resta alitée plus d’une semaine avant de pouvoir rentrer chez elle. Son prochain rendez-vous planifié pour dans trois jours.


* * * * *

Elle était assise sur une table d’occultation et attendait. Cela faisait près de dix minutes qu’on l’avait emmené là et plus d’une heure et demi qu’elle attendait son passage. Mena souffrait, elle souffrait et elle voulait juste rentrer se terrer dans son lit et dormir pendant des mois. Elle voulait que la souffrance cesse mais elle ne passait pas, ce qui la rendait légèrement irritable.

La porte s’ouvrit enfin. Mena ne daigna lever la tête. Elle en avait marre et voulait juste partir. Elle entendit son prénom être cité et hocha la tête pour acquiescer, un "hmm" accompagnant ce mouvement. Elle ne voulait pas parler, ni même bouger. Elle avait encore bien trop mal pour ça.

- "Que vous est-il arrivé ?"


Que m’est-il arrivait ?
Devait-elle encore une fois expliquer sa stupidité ? Expliquer que madame avait trop chaud pour porter son équipement ? Surement encore une qui allait lui faire la leçon, encore une qui allait complètement se moquer de son habilité à conduire un deux roues. Mais bon avait-elle le choix ? Après tout elle n’allait pas non plus rester muette éternellement.

- "Je suis tombée à moto. J’ai été stupide et j’me suis éclatée contre un arbre. Contente ?"

Mena releva alors son visage si glacial. Son expression changea immédiatement. Qu’est ce qu’elle était belle. La blonde n’avait encore jamais vu pareille beauté sur l’île. Ses magnifiques cheveux blonds, non blancs retombaient dans son dos avec légèreté et grâce. Ses yeux.. son regard était emplie de teintes de bleus et de roses. Mena était abasourdie. Rapidement elle vint frotter ses cheveux, gênée par sa précédente remarque.

- "Je.. Je suis désolée je ne voulais pas être impolie."

Elle essaya de se relever tant bien que mal. Chaque geste était difficile, douloureux. Elle traversa la petite salle et attrapa son sac, sa feuille de soin étant à l’intérieur.

- "Je ne sais pas si cela vous sera nécéssaire mais tout es marqué là dedans. Vous trouverez mes notes également, sur les médocs que je supporte et ceux qui me filent la nausée."

Vas y Mena, parle lui de ta gerbe, c’est si charmant. Ses joues rosirent un peu. Mon dieu qu’elle était charmante. Mon dieu que Mena en perdait ses mots.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   Sam 13 Aoû 2016 - 4:03


Lorsqu’elle avait levé son regard sur la jeune femme assise devant elle, cette dernière n’avait pas fait beaucoup d’effort pour lui répondre. Bien qu’elle s’en contentât, l’infirmière resta un moment pensive face à cette réaction. Après tout, la patiente faisait ce qu’elle voulait et elle n’attendait pas de réponse particulière. Peut-être mettait-elle cela sur le compte de la fatigue. Il se faisait tard, de toute façon. Era avait cependant haussé un sourcil, sa question restant un moment en suspens.
Elle resta un moment les bras en l’air, ses doigts emmêlés dans ses cheveux alors que le silence retomba soudainement. Etait-elle contente ? Finalement, elle-même n’en avait pas la réponse et ainsi, elle n’eut rien à lui rétorquer. Au moins, la seule phrase de la blonde qui se tenait là avait été assez clair, tant sur la raison de ses blessures que sur son humeur du moment. Era la regarda, ne bougeant pas. Elle avait laissé ses bras retomber le long de son corps, presque étonnée de sa réaction. Lorsqu’elle avait relevé la tête, elle avait remarqué cette expression froide, puis confuse. Si amusant.

Amusant, mais seulement pour l’infirmière qui, malgré tout, pouvait enfin voir autre chose que la chevelure blonde de sa patiente. Elle était plutôt mignonne, bien que ces pensées fussent vite écartées par sa conscience professionnelle. Elle pouvait voir certaine de ses blessures d’ici ; elle avait eu de la chance. Cette dernière repris la parole, s’excusant aussi rapidement qu’elle lui avait lâché sa première réponse. Cela n’était pas important. Elle ne reviendrait pas sur le sujet pour le moment, elle n’avait de toute façon rien à lui dire. Ainsi Era sourit, n’arrivant cependant pas à détacher son regard de la demoiselle. Elle avait de beaux yeux bleus. Un grain de beauté, là, au-dessus de sa lèvre. Des blessures, aussi. Et elle s’était levée, avait traversé rapidement la petite salle, fouillé dans son sac et elle se tenait maintenant devant l’infirmière. Son sourire s’estompa quelque peu, laissant peut-être son regard s’exprimer à sa place. Era la regardait, tout simplement.

De près, cette femme était des plus charmante. Pourtant les yeux de la jeune femme ne s’attardèrent que peu sur ses joues ayant pris des couleurs pour une raison qui lui était inconnue, ces derniers glissant sur la feuille qu’elle lui tendait. Elle devait en avoir une copie dans son dossier. Elle n’avait de toute façon pas encore regardé.

« Merci. » Dit-elle doucement, relevant ses yeux sur son vis-à-vis alors qu’elle prenait la feuille.

Elle avait presque oublié le premier contact quelque peu désagréable qu’elle avait eu avec sa patiente. Ou du moins, elle le laissa s’oublier peu à peu. Elle appréciait ce geste. Era baissa le regard. Survolant rapidement la feuille des yeux, elle nota quelques informations qui lui semblait utile puis posa la feuille à côté, reposant son attention sur celle qui se trouvait devant elle. Seulement ce geste ? Peut-être un peu trop longtemps elle s’attarda sur son visage.

« Je m’appelle Era. Je suis celle qui s’occupera de vos soins pour les jours à venir. » Elle marqua une petite pose, ne sachant quoi dire de plus. Elle sourit alors une nouvelle fois, et reprit : « Enchantée. »

Elle ne comprenait pas. Malgré son sourire, elle avait bien senti que son regard n’arrivait pas à se détacher de cette femme. Peut-être cette dernière l’avait-elle aussi remarqué, et de ce fait, l’infirmière bougea rapidement vers le lavabo pour se laver les mains. Rester ainsi n’avait pas de sens, elle n’avait pas à être elle-même gênée.
Elle devait sûrement être fatiguée.

L’infirmière se retourna de nouveau vers sa patiente, sortit des bandages et pansements neufs d’un tiroir. Quelques médicaments, vérifiant un instant sur la feuille qu’elle ne vomirait pas après cela et posa le tout à côté de la table d’auscultation. Elle se concentra pour ne penser qu’à son travail, et pourtant son regard trahissait ses petites pensées qui la déconcentrait. Après tout, elle la trouvait belle, et la seule chose qui retenait ses mots était la situation.

« Je vais juste vérifier que tout va bien, aujourd’hui. Je vais cependant avoir besoin d’accéder à votre blessure sur le côté. » Elle n’allait pas non plus la déshabiller elle-même. Du moins… Era secoua légèrement la tête.

Cela devait être la fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   Sam 13 Aoû 2016 - 17:02


Elle la regardait, la belle aux cheveux blancs fixait Mena et qu’est ce que son regard était intense. La blonde ne pouvait qu’être déstabilisée, cela faisait un moment qu’elle n’avait été autant regardée. Elle songea alors à son état. Elle devait être horrible. Cela faisait des jours qu’elle n’avait pas dormi et son corps, son pauvre corps commençait à peine à cicatriser.
Mena avait eu du mal à bouger chez elle, elle avait eu du mal même à se lever. Elle ne pouvait pas prendre de douche chaude, ne pouvait pas frotter son corps, ne pouvait pas se baisser ou laisser sa plaie à l’air libre. Elle était infirme et son bras paralysé par son attèle n’arrangeait rien.

L’espace d’une instant et sans savoir pourquoi, elle eut honte de son état. Elle eut honte d’apparaitre ainsi devant une personne si magnifique, devant une femme si.. désirable ?
Mais Mena ne l’était-elle pas à son tour ? Elle était peut-être blessée mais son regard lui ne changeait pas et on pouvait toujours voir autant de passion, de vie dans ses yeux. Ses cheveux se voulaient rebelles et tombaient devant son visage couvert d’égratignures. Elle avait un certain charme ainsi et ses tresses dans sa chevelure faisaient, en plus de tout cela, penser à une guerrière. En fait non, Mena était franchement belle. Sa peau s’était teintée avec le soleil et chaque blessure sur son corps lui donnait un air plutôt.. sauvage.

Mais la blonde ne s’en rendait pas compte. Elle baissa son visage une nouvelle fois fuyant le regard persistant de l’infirmière.
Elle releva la tête quand celle-ci s’exprima. Elle s’appelait donc Era.. Quel beau prénom. Ça lui allait bien, précis et fin comme les traits de son joli visage. Elle allait donc s’occuper d’elle cette semaine. Peut-être même la semaine d’après. Car Mena ne savait pas combien de temps tout cela allait durer, elle ne savait pas combien de temps elle allait devoir être suivie avant de retrouver un peu de liberté dans sa vie.

La jeune femme la regardait toujours, elle attendait peut-être quelque chose. Mena fixa alors ses grands yeux rosés sans faiblir. À quoi pouvait-elle bien penser.
La blonde lui sourit alors. C’était la première fois depuis leur rencontre et celui-ci se fit timide mais au moins il était présent.

- "Enchantée.. Ravie de faire votre connaissance. "


Elle voulu lui tendre la main, mais Era était déjà bien loin, allant se laver les mains. Elle la vit s’armer de bandes, médicaments et autre matériel en tout genre. Oh l’auscultation allait donc commencer.


L’infirmière se rapprocha alors d’elle. Elle était près, bien trop près, pensa alors Mena. Et mon dieu elle ne cessait de la regarder. Son regard trahissait ses pensées et la blonde comprit rapidement ce qu’il se passait ici. Elles n’étaient pas indifférentes l’une de l’autre et ça allait donc être bien difficile.

La réplique d’Era lui fit alors monter le rouge aux joues. Evidemment qu’elle devait accéder à ses blessures, c’était NORMAL. Relax Mena..
Celle-ci souffla un bon coup comme pour essayer d’évacuer tout le stress présent à cet instant.

- "Oui.. euh oui d’accord.. "

La blessée se concentra un peu, fermant les yeux légèrement. Elle s’allongea alors sur la table et leva délicatement son débardeur kaki. Elle le remonta un peu mais celui-ci se coinça derrière son dos ce qui l’énerva grandement. Elle se redressa alors d’un coup, se crispant un peu à cause de la douleur de ses côtes et retira entièrement son haut. Après tout, elle commençait à avoir l’habitude de se déshabiller à la première occasion.
Elle se rallongea. Voila c’était mieux pour tout le monde. En effet l’infirmière pouvait à présent avoir accès intégralement à sa blessure, à ses côtes cassées, à sa peau, à sa poitrine. STOP Mena.

Malgré qu’elle se soit exposée un peu au soleil cet été, la peau de Mena restait blanche. Son petit tatouage en forme de triangle, lui, n’avait pas bougé et se trouvait toujours entre ses seins. Son épaule elle, était à présent recouvert d’un magnifique dessin tout en couleur, elle avait eu de la chance que sa chute n’abime pas cette oeuvre. Elle y tenait tellement.
Mais ce n’était pas tout, d’énormes hématomes recouvraient à présent la totalité de ses côtés allant de son ventre à son dos et le tour de son pansement était d’un rouge vif, anormalement vif.

Era la fixait comme à son habitude et son regard la trahissait une nouvelle fois. Mena se sentit gênée un moment, puis fière. En effet elle n’avait pas à avoir honte de son corps et de ses formes, bien au contraire. Elle était pulpeuse et attirante à souhait, même dans cet état là.

L’infirmière s’approcha et posa ses mains sur sa peau, sur son ventre. Ça y est le supplice allait commencer.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   Sam 13 Aoû 2016 - 19:32


Etait-elle réellement enchantée ? Après tout, elle n’avait pas le choix d’être ici et n’avait sûrement pas voulu venir. Partir, c’était une envie commune entre les deux femmes. Mais elle, avait mal. Et pourtant, Era avait vu ce regard. Son sourire, charmant, pour l’oublier l’instant d’après en se retournant, ne voulant se laisser bercer par des pensées inadéquates avec son travail. Pour presque l’oublier.

Elle songea que son regard s’égarait peut-être un peu trop souvent dans celui azur de sa patiente, alors qu’elle attendait que cette dernière retourne sur la table. Quelque chose la dérangeait, outre le fait qu’elle la trouvait simplement belle. Elle avait vu ses joues se teinter légèrement. D’un mouvement, Era rabattit quelques mèches s’étant détachés sur le haut de sa tête, souriant une nouvelle fois à la blonde qui s’exécutait face à sa demande. Peut-être un peu trop brusquement. Une fois le haut retiré, l’infirmière le posa un peu plus loin sur une étagère sans faire de commentaire, voulant éviter de le salir malencontreusement. Le rouge carmin de son pansement avait vite attiré son regard, après tout. Elle ne le posa guère autre part ; elle n’avait pas à faire cela. Elle avait malgré tout remarqué ses formes, ses tatouages, particulièrement son triangle car ressemblant au sien, mais ne s’y attarda pas. De temps à autres, elle reposait ses prunelles dans celle de sa patiente.

Il fallait avouer que son corps avait particulièrement souffert de cette chute en moto. Et il avait eu de la chance. La jeune femme avait de nombreux hématomes, certains réellement important et l’infirmière songea un instant à une crème plutôt efficace contre la douleur que ceux-ci pouvaient causer. Elle posa ses mains sur son ventre, commençant par le pansement ayant anormalement changé de couleur. L’infirmière se concentra un minimum et l’ôta délicatement ; lui faire mal était inutile. Une petite moue se dessina sur son visage, un instant, lorsqu’elle vit la blessure rouverte à un petit endroit. Au moins le saignement s’était arrêté, mais elle allait devoir la désinfecter.

« Ça va piquer un peu… » Souffla-t-elle, alors qu’elle cherchait son désinfectant.

Piquer n’était peut-être pas le bon mot, mais si elle avait survécu à cet accident, cette douleur allait être plus ou moins supportable. Une fois trouvé, Era s’attela à laver la plaie, la désinfecter, puis replaça un pansement neuf. Cela avait duré plusieurs minutes où elle avait travaillé silencieusement, relevant son regard de temps à autres afin de s’assurer que tout allait bien. Ou peut-être autre chose.
Peut-être aurait-elle voulu la toucher ainsi dans d’autres conditions.

« Vous allez devoir faire attention à ne pas faire de mouvements trop brusques, votre blessure risque de s’ouvrir de nouveau. »

L’infirmière souffla légèrement. Elle se fichait de savoir si elle allait l’écouter, mais lui fit tout de même cette remarque. Son rétablissement allait simplement prendre plus de temps. Elle porta alors son attention sur ses hématomes, ses égratignures sur son visage et le reste de son corps. « Pour le reste ça devrait être bon… » Continua-t-elle, alors qu’elle était toujours penchée sur une blessure particulièrement grosse et moche. Elle se redressa soudainement, la regardant une nouvelle fois. « Ah, si. J’ai une crème pour vos hématomes mais elle n’est pas indispensable. Mais je pense que je vais tout de même vous en mettre, au moins ici, cela calmera un peu la douleur. »

Elle n’allait pas non plus s’amuser à la tartiner entièrement de crème. Le haut du corps était suffisant. Era fouilla dans un placard de la petite pièce, puis revint auprès de sa patiente et s’assit sur le bord de la table. Au final, elle ne pouvait être indifférente à la blonde à côté d’elle.

« Pour les prochains rendez-vous, vous préférez que l’on se retrouve à l’hôpital, ou chez vous ? »

Peut-être distrayait-elle elle-même son esprit. Elle reprit une nouvelle fois la parole, se demandant si elle devait changer de sujet par la suite. Ses collègues le faisaient souvent, et elle aussi, parler de tout et de rien avec les patientes pour les distraire un peu de cet endroit. Cependant, aujourd’hui l’infirmière n’y arrivait pas. Elle ne trouvait pas ses mots, se contentait de la regarder et ce depuis un bon moment. Era espérait qu’elle choisisse la résidence, en vue de son emploi du temps quelque peu chargé. Mais le choix était sien, cela lui était égal après tout du moment qu’elle pouvait la voir.
Nouveau sourire.
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   Dim 14 Aoû 2016 - 10:45

Era la regardait, elle la regardait toujours aussi intensément. Sauf que cette fois-ci Mena était légèrement découverte, exposant son corps, exposant ses plaies.
Elle s’en voulait tellement d’avoir été si stupide, d’avoir était inconsciente à ce point, risquant sa vie pour une simple question de chaleur.

Oh non elle n’était pas fière d’elle, elle n’était pas fière d’être là devant cette jeune femme, le corps meurtrie et douloureux. Elle avait pitié d’elle, réellement, cela se dessinait sur son beau visage, elle semblait inquiète. Mena paniqua une fraction de seconde regardant alors sa plaie s’être légèrement réouverte. P’tain.. j’suis vraiment co.. Elle n’eut pas le temps de finir sa pensée qu’elle entendit l’infirmière.
Piquer ? Elle la prévenait vraiment pour du simple désinfectant alors que son corps entier était broyé. Mignonne.. Mena sourit un moment avant de sentir l’alcool contre ça chair. Ok ça brulait un peu, enfin non ça arrachait la peau.

Era n’avait pas à s’en faire, la blonde ferait doucement à présent, voulant éviter au maximum de souffrir encore de la sorte. Elle dut comprendre rapidement ses pensées car elle lui proposait à présent une crème pour l’apaiser.
Mena ne put s’empêcher l’espace d’un instant de la trouver à la fois douce et à la fois irrésistible. Était-elle si attentionnée avec tous ses patients ? Mena s’en fichait bien au fond, à ce moment précis elles étaient deux dans une petite pièce à essayer au maximum d’ignorer l’autre, d’ignorer ce malaise naissant.  

Elle la regarda alors s’asseoir non loin d’elle. La blonde ne pouvait réellement pas s’empêcher d’être gênée, d’être totalement gênée par sa présence. Elle analysa alors chaque parcelle de son corps. Sa peau était un blanc pur comme la neige. Son visage était fin et ses cheveux semblaient si doux. Quant à son regard, lui, il se faisait parfois charmeur, parfois sérieux. Mena ne savait plus quoi penser au fond.

Elle en avait marre, elle en avait clairement marre de jouer à ça, de devoir sans cesse deviner chaque expression de chaque personne pour les comprendre. Elle était fatiguée, encore énervée et là ses nerfs étaient une nouvelle fois mis à l’épreuve.
Chez elle ou ici ? C’était pareil, elle, elle voulait simplement réenfourcher sa moto et repartir à l’aventure. Elle voulait voir ses amies, elle voulais bouger, sortir, elle voulait être capable de se doucher seule, de se mouvoir seule.

Elle ne savait pas trop pourquoi elle réagissait comme ça, pourquoi il y avait tant de haine à présent dans son regard. L’infirmière l’avait-elle regardé un peu trop ? Cela l’avait-il troublé au point de la gêner et lui donner envie de partir ? Sans doute.

L’ambiance était plus que tendue et Era ne parlait pas, elle ne parlait plus depuis un moment. Elle ne faisait que la regarder encore et encore et ce fut trop pour Mena.
Elle se leva de la table d’un coup, son visage se tordant de douleur une nouvelle fois. Elle mit alors sa main sur son pansement.

- "Putai.. mais c’est pas vrai !"

Elle en avait clairement marre d’avoir mal et encore plus d’être là. Elle s’avança alors vers son sac et entreprit de le porter jusqu’à ses épaules. Tant bien que mal elle le passa par dessus sa tête.
Celui-ci retomba alors près de sa plaie toujours légèrement rosée. Mena ferma les yeux à ce contact. Elle bouillonnait, elle avait clairement envie de tout casser.

Era quant à elle était toujours là, attendant sa réponse. Elle ne bougeait toujours pas et Mena se demandait bien ce qu’il pouvait lui passer par la tête pour qu’elle lui soit si froide. Car malgré le fait que ses yeux semblaient la désirer un minimum, son corps lui ne bougeait pas. Elle ne faisait clairement rien.
Cela eut le dont d’énerver davantage la blonde. Elle s’avança alors vers elle voulant la sortir de son rêve.

- "Ici ou chez moi, j’en ai strictement rien à foutre !"

Elle lui hurla presque au visage, ne se rendant pas compte qu’elle n’était plus qu’à quelques centimètres de celle-ci. Era la fixa alors et Mena comprit qu’elle venait de faire une erreur. Elle n’aurait jamais du crier de la sorte, surtout sur une personne ayant été si gentille avec elle.
Le regard de la blonde changea et un air triste s’abattit sur son visage.

Machinalement elle regarda Era dans les yeux et posa alors sa main sur son bras.

- "Je.. Je suis vraiment désolée.. Je.."

Elle ne savait quoi dire d’autre. C’était la deuxième fois aujourd’hui et il fallait clairement qu’elle se calme. Son bras était toujours sur la belle aux cheveux blancs, le serrant délicatement entre ses doigts.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   Dim 14 Aoû 2016 - 16:16


Elle attendait, elle attendait une réponse qui ne venait pas. Alors Era la regardait, ne voulant reprendre la parole encore une fois. Elle avait toujours son tube de crème entre les mains, jouait inconsciemment avec. Elle s’était assise pour ne pas avoir à être penchée pendant un long moment inutilement lorsqu'enfin elle commencerait à le lui étaler. Si elle commençait un jour. Que pouvait-elle bien penser ? Au final, elle ne pouvait le deviner, ne sachant elle-même quoi penser. Elle la trouvait belle, elle la trouvait dérangeante. Peut-être sentait-elle un certain malaise, même si elle l’ignorait, au début. Mais elle était silencieuse.

Et les secondes s’écoulèrent, interminables. Era avait vu son regard qui s’était peu à peu empli de haine, les traits de son visage se faisaient si dur. Peut-être l'avait-elle froissée avec ses paroles. La voir ainsi en était presque mignon, et effrayant à la fois. L’infirmière se redressa légèrement, l'observant donc  un peu plus pour essayer de comprendre sa réaction ; peut être c'était elle. La voir changer aussi rapidement d'humeur la destabilisait, ce qui retient sa réaction un moment.
Elle n'eut cependant pas eut le temps de trop réfléchir. Sa patiente s'était levée d'un coup, n'ayant vraisemblablement pas écouté son conseil, en colère. Era avait quelque peu écarquillée les yeux, la voyant prendre son sac sans même avoir remis son t-shirt. Outre ce détail amusant, la situation était loin de l'être et elle fronça par la suite les sourcils. Et sa patiente était déja revenue vers elle, se tenant à quelques centimètres.

Elle resta un moment à la regarder. De l'incompréhension, puis l'énervement commença à tirer ses traits. Même si c'était sa patiente, elle n'apprécia peu que celle-ci se permette de lui hurler dessus. Elle l'avait blessée ; au moins elle avait enfin eu sa réponse. Encore assise sur la table, elle toisait du regard la blonde, essayant de ne pas se laisser emporter. Cette dernière semblait déjà regretter ses paroles, son visage changeant une nouvelle fois d'expression. Era ne savait pas quelle attitude adopter face à cela. Sa main s'était posé sur son bras, et elle s'excusait. Si douce après avoir déchaîné sa colère sur elle.

« Pars si tu veux, mais rhabille-toi avant. »

Cela lui avait échappé, des mots dit sur un ton assez dur. Finalement, elle n'avait pu rester complètement calme face à la situation. Au moins, elle le lui faisait remarquer si ce n'était pas déjà fait. Et presque elle regrettait déjà ses paroles, elle aussi. Il était vrai qu'elle pouvait s'en aller si elle le souhaitait, mais l'infirmière ne voulait pas rendre la situation encore plus compliquée qu'elle ne l'était déja. Elle se calma.

Elle ferma les yeux un instant, laissant échapper un soupir. Elle était réellement fatiguée, et assez perturbée. Il fallait de toute façon changer l'ambiance tendue qui régnait dorénavant dans cette pièce, peut-être écourter l'entrevue pour calmer les choses. Elle ne pouvait pas simplement partir en claquant la porte ; elle devait s'occuper de la jeune femme qui se tenait devant elle. Era remarqua d'ailleurs qu'elle l'avait tutoyé. La politesse n'avait plus tellement lieu d'être en cet instant, de toute façon. Alors elle se releva, posa sa main sur celle qui se cramponnait délicatement à son bras. Mena était légèrement plus petite qu'elle. Elle reposa son regard dans le sien, pour le dévier aussi rapidement. Elle se devait d'agir en tant que médecin et ne pas se laisser emporter. Un flottement.
Puis elle la prit dans ses bras.

Là, elle ne comprenait réellement plus. C'était tout sauf ce qu'elle avait voulu faire. Era resta quelques instants ainsi, se demandant ce qui lui était passé par la tête. Elle étreignait sa patiente et celle-ci allait sûrement mal le prendre. Alors rapidement, bien qu'il s'était déjà passé quelques secondes, Era se recula, confuse. Cette étreinte était totalement illogique et pourtant elle en avait eu envie. Drôle d'envie, après s'être fait crié dessus. Elle passa une main dans ses cheveux blancs, et s'éloigna un peu plus de la jeune femme.

Etait-ce réellement à cause de la fatigue et de la situation ? Elle en avait totalement oublié la crème et n'était même plus certaine que cela soit une bonne idée. Pour Era, la situation était des plus gênante et cela pouvait se voir. Si en ce moment sa vie avait changé du tout au tout avec le réveil de Misato, elle ne pensait pas que cela l'affectait autant pour se mettre à faire n'importe quoi. Ses joues s'étaient légèrement teintées ; presque elle était honteuse. C'était tout sauf professionnel, après tout. Après avoir fait quelques pas - elle ne pouvait pas aller bien loin de toute façon, elle s'adossa à un meuble et reposa enfin son regard sur Mena.

« Je... bon. Il faut que tu prennes au moins tes médicaments. Ils sont là, à côté de la table. »

Elle les avait préparé dans un petit récipient, avec un verre d'eau. Elle avait accompagné ses paroles d'un geste, les désignant. Era essayait de se reprendre, d'en finir avec cette auscultation. Elle ne pouvait guère faire comme si de rien n'était, mais Era ne savait pas quelle attitude adopter face à elle. Elle passa sa main sur la fine cicatrice sur sa joue, un tic qu'elle avait depuis longtemps.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



« You're not going through it. It's going through you.
And once it's all gone, you'll become the new you, with a different perspective from the same point of view.
Fully unaffected by the old truth you once knew. »
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   Lun 15 Aoû 2016 - 3:55


- "Pars si tu veux, mais rhabille-toi avant. "

À ces mots, Mena devint écarlate. Elle n’avait pas pensé une seule seconde à la situation, à son débardeur. Elle se regarda, honteuse d’elle-même. Elle ne pouvait tellement plus gérer ce genre de situation qu’elle avait totalement oublié de se couvrir un peu. Elle était embarrassée, clairement embarrassée.
Sans s’en rendre compte elle resserra légèrement sa main quand l’infirmière haussa la voir, lui proposant de partir. En réalité Mena voulait partir loin de cet enfer, loin de l’hôpital, loin de tout ce qui pouvait lui rappeler sa chute, mais étrangement ce qui lui fit le plus mal ce n’était pas le ton employé par Era mais bien le fait qu’elle ne se souciait pas de son potentiel départ.

Mena ne comprenait pas ce sentiment qui naissait en elle. Pourquoi diable cela la préoccupait-elle ? Elle avait d’autre chat à fouetter, d’autre chose en tête en ce moment pour penser à une inconnue. Mais non la seule chose qui était dans sa tête à présent, c’était elle, elle et ce soupir qu’elle venait de lâcher, elle et sa main qui venait d’attraper son bras, elle et son regard gênée qui venait de fuir le sien, elle et son corps qui venait de se col
ler contre la blonde.

Et là Mena fut perdue, totalement perdue. Son coeur s’accéléra, son corps se mit à trembler. Jamais auparavant elle n’avait été autant déstabilisée par quelqu’un et cela faisait un moment déjà que personne ne l’avait prit dans ses bras. Alphard était en mission et Akira.. Akira elle.. Bref, Mena ne voulu plus y penser. La seule chose qu’elle pouvait à présent voir ou sentir était la chaleur que dégageait Era.
C’était étrange, plus qu’étrange même. Elle se connaissait depuis une demi heure peut-être et Mena se retrouvait là au creux de sa nuque, toujours à moitié nue, ses mains ne sachant pas quoi faire. Devait-elle à son tour la serrer dans ses bras ? Devait-elle rester là sans bouger ? Non elle en avait envie, son coeur battait fort et elle en avait envie.

Mais elle pensa trop longtemps et quand enfin elle eut voulu lever ses bras afin de la serrer contre elle, l’infirmière était déjà bien loin et semblait aussi déstabilisée que Mena. Il se passait clairement quelque chose entre elles, quelque chose qui allait bien au delà de la relation docteur/patiente.
Se sentait-elle si seule ces derniers temps que le moindre signe d’affection pouvait lui faire tout oublier en quelque seconde ? Non, ce n’était pas ça, Mena n’était pas comme ça.

Dès le premier coup d’oeil, dès qu’elle posa son regard dans celui d’Era, la blonde su qu’il serait difficile pour elle de lui faire face, de gérer ses pulsions de gérer ses envies. Elle lui plaisait, clairement elle était le style de Mena. Des cheveux clair, un corps fin, de beaux yeux et une prestance, quelque chose dans sa façon de bouger qui pouvait capter son attention pendant des heures.

Mena sortit alors de ses pensées et la regarda. Celle-ci semblait gênée, des joues roses illuminaient son visage et elle ne put à cet instant s’empêcher de la trouver belle, beaucoup trop belle pour être réelle.
L’infirmière s’adossa au mur, confuse. Mena quant à elle la fixait et la fixait encore. Elle scrutait le moindre recoin de son visage, de son corps, de ses longs cheveux à la finesse de ses mains en passant par cette belle cicatrice qui ornait son visage.
Tout était parfait chez elle et la blonde fut soudant prise d’envie, d’envie de la serrer à son tour dans ses bras, d’envie de sentir son parfum, de voir son sourire.

Elle regarda machinalement ses médicaments lorsque celle-ci les lui présenta et hocha la tête. À ce moment là, elle n’en avait que faire. 
Elle s’avança alors près d’Era d’un pas délicat mais franc, toujours à moitié nue et s’arrêta alors devant elle, la tête baissée. Elle n’osait la regarder ayant bien trop honte de ce qu’elle allait faire dans les prochaines secondes.

Elle regarda alors ses mains posées sur le rebord du meuble. Elle s’avança encore un peu n’étant plus qu’à quelques centimètre du corps de l’infirmière. Elle posa alors délicatement la paume de ses mains sur celles du docteur, venant glisser ses doigts entre les siens.
Elle décida alors que ce n’était pas assez. Toujours devant elle, les mains entremêlées, elle posa alors son front dans le coup du médecin et soupira.
Qu’est ce que ça faisait du bien, qu’est ce que ça faisait du bien de sentir un contact, un contact désiré. Désiré non ? Car elle ne semblait bouger. Alors Mena passa ses bras autour de son propre corps, ramena ceux d’Era autour d’elle, l’incitant à recommencer son étreinte. Elle les lâcha et dans un élan l’entoura à son tour, la ramenant davantage contre elle.

Une de ses mains se posa alors derrière la tête de la belle aux cheveux blancs et commença à caresser délicatement sa chevelure. L’autre descendit machinalement vers les reins de l’infirmière. Appuyant légèrement sur sa cambrure, elle sentit son corps se serrer davantage contre le sien. Elle la sentit tout entière.
C’était intense, trop intense et Mena ne savait plus quoi penser. Elle aurait voulu rester là des heures, mais était-ce son as à elle aussi ?
Elle ne savait que faire et se recula un peu. Era la regardait, elle la regardait fixement et la blonde posa alors son front sur celui de son amie et soupira légèrement.
Elle fit glisser alors ses doigts tout le long du corps de l’infirmière pour venir à nouveau lui prendre les mains dans les siennes.

- "Je suis désolée. " lui murmura t-elle.




● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   Lun 15 Aoû 2016 - 12:09


Era la regardait. Elle aussi, elle ne la quittait pas du regard. La jeune blonde qui se trouvait à quelques mètres avait déjà fait volé en éclat son assurance, elle l’attirait et l’inquiétait, et ce regard n’arrangeait pas les choses. Elle ne savait réellement plus quoi faire, coincée ici avec elle. Elle espérait qu’elle s’exécute et parte enfin. Et elle voulait qu’elle reste, encore un peu. Cet échange de regard, en cet instant, était assez étrange. Du désir ? Elle la désirait et la fuyait, même si elle n’avait fui bien loin. Elle respirait calmement et pourtant elle frémissait de sa propre inconscience. Elle était dans un hôpital, elle était infirmière. Et elle ne pouvait mettre de côté aussi facilement son envie de la reprendre une nouvelle fois dans ses bras.
Mais ce n’était qu’une fille, non ?

Era la regardait et elle n’était pas niaise. Mena l’attirait, l’inverse aussi. Elle la trouvait belle même avec ses égratignures, craquante même avec son impulsivité. Elle ne pouvait pas ignorer sa peau découverte, ce qui accentuait quelque peu l’étrangeté de la situation. Elle sentait le regard de cette dernière sur elle, comme si chacune parcelle de son corps était examinée. Presque en était-elle contente. L’avoir prise dans ses bras n’avait donc pas améliorer la situation ; elle avait senti son corps réagir et pourtant ne rien faire.

Et maintenant elle s’approchait d’elle, lentement et pourtant arriva en un instant devant ses pieds. Ses mains se crispèrent légèrement. Elle rougit un peu plus. Adossée ainsi, Era ne pouvait plus réellement s’échapper. Elle ne le voulait pas, de toute façon. Et elle se laissa faire. Lorsque Mena posa ses mains sur les siennes, elle entremêla ses doigts aux siens sans presque y songer. Elle ne pensait qu’à son corps contre le sien, son souffle caressant dorénavant son cou, ce contact, apaisant. L’infirmière l’avait senti venir, ce moment, elle l’avait vu dans ce regard et lorsque Mena avait acquiescé sans conviction face à sa demande, mais ne bougea pas sur l’instant. Pourquoi son cœur s’accélérait-il ainsi ? Peut-être était-elle tiraillée entre sa conscience professionnelle et son simple désir de la prendre dans ses bras, encore une fois. Mena choisit alors à sa place, et Era la serra alors doucement contre elle.

La jeune femme posa ses mains dans son dos nu, alors qu’elle sentait les douces caresses de Mena. Elle les aimait. Elle était totalement perdue et pourtant calme ; elle ferma un instant ses paupières jusqu’à ce que sa patiente bouge de nouveau. Cette étreinte pouvait pourtant être des plus étranges, l’une à moitié nue se collant contre l’autre. Et c’était presque trop court. Elle la regarda, et ses joues rosirent un peu plus lorsqu’elle posa son front contre le sien. Elle savait que rougir était courant chez elle, mais Mena lui faisait de l’effet. Elle sentait son souffle, Era se surprit à jeter un bref coup d’œil à ses lèvres. De près, ses yeux étaient encore plus beaux. Elle était si proche, bien trop proche.
Ses mains vinrent de nouveau chercher les siennes et elle ne les rejeta pas. Elle ne pouvait pas la rejeter, quand bien même elle était sa patiente et elle son infirmière. Quelques secondes s’écoulèrent, Era se contentant de regarder sa blonde. Elle lui avait murmuré des excuses, se rendant un peu plus attirante qu’elle ne l’était déjà. Elles n’avaient de toute façon pas lieu d’être.

« Ne t’excuse plus. »

Elle lui souffla ces mots, la fixant encore. C’était difficile. Si elle n’avait pas été en pleine séance d’auscultation, peut-être que les choses se seraient passées autrement. Era lâcha délicatement l’une des mains de Mena, la remonta jusqu’à son visage. Elle dégagea une petite mèche blonde de son front, et Era vint y poser ses lèvres. Un baiser à sens unique, auquel on ne pouvait guère répondre. Si elle ne pouvait lui résister, elle se devait de se contenir. Elle ne savait pas réellement pourquoi, ne comprenait pas, mais l’infirmière ne voulait aller trop loin. Ce simple geste d’affection était suffisant. Elle avait une séance à finir, après tout.
Sa main s’était glissée dans sa chevelure blonde, et elle ne savait plus quoi faire. Elle était descendue pour arrêter sa course dans son dos, glissa jusqu’à sa hanche pour enfin briser le contact. Elle ne voulait pas la quitter. Elle ne se voyait pas reprendre le cours de la séance, comme si de rien n’était, ou de rester éternellement ainsi. Après son baiser, la jeune femme avait légèrement reculé son visage. Cette situation était des plus étrange et à la fois si simple. Era sourit, peut-être plus timidement, plus sincèrement.

« Tu ne me laisses pas indifférente. » Era ne voulait pas lui mentir, ne pouvait pas, et cela devait s’être de toute façon remarqué. Mais le lui dire la détendit légèrement, ne sachant réellement pourquoi. Elle ne savait pas grand chose en ce moment, de toute façon. Ces mots était cependant un peu déplacé, en vue de la situation. Son sourire s’était quelque peu étiré. « Mais… » Era ne finit pas sa phrase. Finalement, elle ne savait pas quoi lui dire. Prendre ses médicaments, et se quitter comme ça ? Rester encore un peu ? Elle était son infirmière et c’était idiot.  

Elle prenait toujours une des mains de Mena, chose qu’elle avait presque oublié. Era souffla légèrement, se résigna. Elle était son infirmière, tout de même. Elle baissa légèrement les yeux. Il n’y avait rien à dire de plus.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



« You're not going through it. It's going through you.
And once it's all gone, you'll become the new you, with a different perspective from the same point of view.
Fully unaffected by the old truth you once knew. »
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   Mer 17 Aoû 2016 - 2:45

Ce contact, ce doux contact chamboula le corps de Mena. Elle sentit sa main dans son dos, ses doigts glisser dans sa cambrure. Elle ferma les yeux un instant essayant de se calmer un peu. C’était beaucoup trop tôt pour ressentir quoi que ce soit. Beaucoup trop tôt. Et pourtant elle ne pouvait rien faire, elle était inconsciemment attirée physiquement et mentalement pas la belle se trouvant devant elle. Celle-ci se recula légèrement et vit ses joues rosirent au contact de son front. Elle était plus que craquante, gênée et craquante. Son regard se perdait sur les lèvres de la blonde ce qui ne lui échappa pas. Elle n’était apparemment pas la seule à vouloir entremêler leurs lèvres. Elle entremêla ses doigts aux siens à la place.
Era la regardait, elle la regardait toujours intensément, non, plus intensément encore, comme si ce contact venait de réveiller une nouvelle chose en elle.
Elle lui demandait de ne plus s’excuser. Comment le pouvait-elle alors qu’elle avait été si ingrate avec l’infirmière. C’était peut-être cette alchimie, peut-être tout ça qui la rendait si compréhensive.

Compréhensive au point d’effleurer son visage ? Au point de délicatement dégager une mèche de son visage ? Au point d’embrasser son front.. Mon dieu qu’il faisait chaud tout à coup. Elle ne devait pas avoir si chaud. Évidemment la situation était étrange, évidemment, que ça n’avait rien de normal mais c’était un simple baiser, chaste et pure..
Elle sentit alors la main d’Era parcourir son corps, glissant contre sa peau, glissant sur sa hanche.. Tout n’était que subtilité, tout n’était que tendresse. Elle frissonna.

Il fallait qu'elle se contrôle, il fallait réellement qu'elle fasse attention. Mena se mordit la lèvre légèrement, passant sa langue sur sur celle-ci en espérant qu'Era n'ait rien vu. Chaque mouvement du docteur était un suplice pour elle. Elle ne comprenait tellement pas son geste. Elle qui avait pensé être repoussée ou du moins ignorée, s'était faite embrassée, effleurée, caressée et il y avait tellement de tendresse dans ces gestes que la blonde en fut plus que troublée.
Oh oui elle la troublait et la patiente ne savait plus quoi faire.. Elle hésitait, fallait-elle qu'elle se recule, qu'elle sorte de la pièce et respire un bon coup, ou fallait-elle qu'elle lui saute dessus pour assouvir ses pulsions ?

L’infirmière lui sourit alors et les yeux de Mena ne pure s’empêcher de passer de son regard à ses lèvres. À son tour la gêne lui vint aux joues. Mais les paroles d’Era la rappela à l’ordre. Le petit «mais» de la fin était clair et Era avait raison.
Il y avait un tas de «mais» qui se dressait entre elles.

Tout d’abord elle était son médecin et en tant que tel il fallait qu’elle reste objective, il fallait qu’elle puisse se concentrer et Mena ne voulait pas lui causer des problèmes.
Ensuite elles venaient tout juste de se rencontrer et même si leur attirance était plus que mutuelle, la blonde s’était promis de faire les choses différemment cette fois. Elle ne la connaissait pas et ne voulait plus prendre de risque.
Et puis il y avait Akira, encore et toujours Akira. Tout était devenu si compliqué, si dur à vivre. Mena ne pouvait plus la voir sans en avoir le coeur en miette. Il fallait qu’elle avance mais était-elle prête ? Elle hantait encore ses pensées et Era ne méritait pas de commencer quelque chose avec elle de la sorte.
Elle lui sourit alors à son tour, avec toute la tendresse possible.

- "Mais c’est trop tôt. Mais tu es mon docteur. Mais.. Ne t’en fais pas, il y a aussi de nombreux mais de mon côté. "

Son regard était tendre et Mena se voulait rassurante. Elle se sentait étrangement liée à elle.
Sa main était toujours dans la sienne et la blonde la porta à ses lèvres pour y déposer un doux baiser.

- "Mais quand tu seras prête et que je le serais aussi, j’aimerais bien t’amener diner un soir. "

Ses joues rosirent légèrement. Elles pouvaient être patiente, ça en valait la peine, Mena le savait. Elle lui lâcha délicatement la main et se recula légèrement.

- "Maintenant fini de me soigner."

Un petit sourire en coin vint alors orner son visage. L’ambiance était à nouveau devenue supportable. Du moins pour Mena.




● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Era Ewans
En Cours de Familiarisation
avatar

Age : 20
Messages : 45

Identité
Age: 23 ans
Origine: Estonie
Métier: Infirmière de Misato

MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   Mer 17 Aoû 2016 - 19:36


Un mot qui voulait tout et ne rien dire. Era était franche, et pourtant les mots ne voulaient sortir de sa gorge en cet instant. Elle regardait simplement Mena. Ce n’était qu’une fille, qu’une patiente. Et pourtant, si singulière, lui semblant si familière alors qu’elle ne connaissait d’elle que son nom. Elle ne voulait de toute façon plus se poser de questions pour le moment ; elle ne voulait pas comprendre.

Un mot qui était partagé. La blonde avait continué sa phrase, ce qui la soulagea quelque peu. Peut-être était-ce ce regard qui la soulageait, au final. Elle la laissa faire lorsqu’elle porta sa main à ses lèvres, souriant un peu plus. Etrangement, sa gêne se dissipait quelque peu, malgré le fait qu’elle lui avait partagé son envie de l’inviter dîner. Prendre son temps, voilà une envie qui était partagée entre les deux femmes et cela lui convenait.

« C’est entendu. » Souffla-t-elle, hochant la tête.

L’infirmière ne pouvait taire son attirance face à ce qu’elle dégageait, lorsqu’elle rougissait, lorsqu’elle souriait de la sorte. Elle était belle. Mena se recula enfin, lâchant sa main, prête à retourner à sa séance. Era l’était aussi, malgré tout ce qu’il s’était passé. « Mh. Si tu te décides à rester enfin calme. » Rétorqua-t-elle, la taquinant un peu. Elle n’avait malgré tout pas oublié ses sautes d’humeur. Allait-elle être tout le temps ainsi ? Elle n’allait pas s’ennuyer, au moins.

Era revint alors vers la table et attendit que sa patiente y reprenne place. Elle allait se concentrer et en finir avec cette journée ; il faisait déjà nuit dehors. Elle devait se concentrer, de toute façon en vue de ce qu’elle allait faire. Elle reprit le tube de crème dans ses mains, commença à en appliquer dans son dos, sur ses hématomes. Elle essayait de ne pas trop appuyer. Elle essayait de ne pas se focaliser sur sa peau. Mena avait réellement eu de la chance de s’en sortir de la sorte, mais cela lui avait permis de la rencontrer, malgré tout. Elle finit d’appliquer sa pommade sur son torse, jeta un dernier coup d’œil à sa blessure, puis releva son regard dans celui de la blonde.

« C’est enfin fini. » Dit-elle simplement. Alors qu’elle la laissait enfin se rhabiller, l’infirmière se lava les mains, ajouta quelques notes à son dossier. Elle enleva sa blouse blanche qui était légèrement trop grande pour elle, détacha ses cheveux. A vrai dire, la jeune femme avait hâte de rentrer, malgré Mena. Elle posa ses prunelles sur elle, puis avant qu’elle ne l’oublie lui donna ses médicaments.

« Si cela ne te dérange pas, je préférerais que je vienne changer ton pansement chez toi, plutôt en fin de journée. Je suis assez occupée en ce moment. »

Era revint sur le sujet, prenant en compte que la belle blonde s’en fichait. S’occuper de Misato n’était pas de tout repos, surtout en ce moment. Ne s’étalant pas sur le sujet, elle espérait que cela ne la dérangerait pas. Même si elle avait un petit pressentiment en vue de la tournure des choses aujourd’hui, elle passa outre, souriant simplement.
Puis elle passa sa main dans ses cheveux. Devait-elle simplement la laisser ? Lui dire au revoir ainsi était étrange. Tout était étrange de toute façon, et pour ne pas laisser une certaine gêne revenir, l’infirmière coupa court à ses pensées.

« Bon... Je vais te raccompagner jusqu’à la sortie, c’est facile de se perdre ici. »



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●



« You're not going through it. It's going through you.
And once it's all gone, you'll become the new you, with a different perspective from the same point of view.
Fully unaffected by the old truth you once knew. »
Revenir en haut Aller en bas
http://i.imgur.com/2jsfax6.jpg
Mena Holy
Habituée De La Région ✤
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 160

Identité
Age: 20 ans
Origine: Australie
Métier: Professeur d'Art

MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   Mer 17 Aoû 2016 - 23:48

Aux mots de la belle Era, Mena sourit davantage. Oui elle pouvait rester tranquille parfois ça lui arrivait. Mais elle était impulsive par nature et laissait souvent ses pensées dicter ses actes. Elle n’avait fait que bien trop le voir depuis son arrivée sur l’île. Elle s’était laissée aller et avait assouvie toutes ses envies. Toutes exceptées celles concernant Era. Pour une fois Mena avait un temps soit peu réfléchit. En puis elle avait tellement souffert ces derniers temps qu’il lui semblait logique de réfléchir un peu plus maintenant et d’arrêter de penser avec son coeur.

La blonde lui sourit à nouveau et la suivit du regard. Elle comprit alors que la séance allait continuer tranquillement maintenant que tout était clair entre elles.  
Elle s’appuya sur la table, s’y assit avec un peu de difficulté et s’allongea sur le ventre. Elle sentit alors du froid dans son dos et elle frissonna. Mais ce frisson se renforça quand des fines mains se posèrent alors sur sa peau. Reste concentrée..
Elle soupira un peu essayant de cacher sa gêne. Era était douce et elle n’avait pas mal mais pourtant chacun de ces contacts était extrêmement douloureux.
Elle se tourna et sentit une nouvelle fois ces douces mains sur sa peau. Elle ferma les yeux essayant de ne pas se faire remarquer, essayant d’oublier la situation, essayant de l’oublier quelques minutes.

- "C’est enfin fini."

Enfin comme elle le disait si bien, enfin Mena pouvait souffler et enfin elle pourrait rentrer chez elle. Elle alla chercher ses affaires, se rhabilla et capta alors le regard d’Era, celui-ci était si tendre, comme à son habitude et cela faisait un bien fou.
Celle-ci la questionna sur ses prochains rendez-vous. C’était donc à Mena de choisir. Elle réfléchit un instant et le choix fut vite fait. Il était hors de question de revenir ici alors qu’elle pouvait tranquillement rester chez elle. Elle n’allait une nouvelle fois pas attendre des heures même si au final cela en avait valu la peine.

- "Je préfère aussi qu’on fasse ça chez moi. Je ne pense pas que ça gène mes colocs. Et de toute façon elles ne sont pas souvent là. "

La fin du rendez-vous arrivait et Mena devait à présent partir et étrangement c’était dur. Malgré toute l’envie qu’elle avait de retrouver son lit, son canapé et ses affaires elle n’avait pas envie de quitter l’infirmière.
Elle prit alors son sac, le passa une nouvelle fois au dessus de sa tête et s’avança vers la porte.
Son visage s’illumina alors lorsque Era lui proposa son aide. C’est vrai que l’hôpital semblait grand et sincèrement elle n’avait aucune envie de se perdre dans les couloirs à une heure pareil. Après tout ce n’était que la deuxième fois qu’elle venait et la première elle était restée là pendant une semaine certes mais uniquement enfermée dans sa chambre.
Elle ne connaissait pas les environs. D’ailleurs elle ne savait même pas comment rentrer. Mais elle se débrouillerait, elle se débrouille toujours.

- "Merci, c’est gentil, mais ne te sens pas obligée."

Elle ne voulait pas la forcer non plus, celle-ci semblait déjà bien assez occupée comme ça. Mais Era ne se déroba pas et l’accompagna à la porte.

C’était réellement agréable de marcher en sa compagnie. Elle faisait attention à chacun de ses gestes évitant soigneusement d’aller trop vite pour ne pas fatiguer la blonde. De temps en temps Mena sentait ses doigts se frôler les siens, de temps en temps elle sentait son bras frôler le siens, de temps en temps.. de temps en temps..
C’était dur de ne pas s’arrêter dans un des couloir dérobé à la vu de tous. C’était dur de ne pas se laisser aller pour Mena, c’était dur d’éviter son regard pour ne pas être gênée. Il fallait qu’elle sorte d’ici et enfin la porte d’entrée de l’hôpital était devant elles.

Le regard de Mena se vida tout à coup. Elle ne voulait pas partir, elle ne voulait terriblement pas partir. Elles s’avancèrent jusqu’a dehors et s’arrêtèrent devant l’établissement. La blonde remit une de ses mèches derrière ses oreilles et regarda alors sa montre par réflex. 22h10. Soit il était tard et Mena ne connaissait rien aux transport d’Eden. Heureusement pour elle un abris de bus se trouvait juste devant l’hôpital. Il était temps de dire au revoir et de partir.

Elle se retourna alors vers Era et s’approcha doucement d’elle. Elle ne savait pas trop comment s’y prendre ni quoi faire. Après tout elle était en dehors de l’hôpital à présent, elle pouvait donc se permettre d’être plus.. tactile.
Elle s’avança encore un peu et saisit le visage d’Era se ses douces mains pour venir poser ses lèvres aux coins des siennes.
Elle soupira légèrement et se recula avec tout autant de délicatesse.

- "Je.. Je vais y aller, merci pour tout. Je te souhaite de passer un excellente soirée."

Elle lui adressa un grand sourire et s’éloigna en direction de l’arrêt de bus. Elle chercha alors et trouva enfin les horaires.

«Derniers bus : 20h»

M*rde. Bon il faudrait qu’elle marche. La résidence n’était qu’à quelques kilomètres et ça lui prendrait peut-être une heure mais au moins elle en profiterait pour observer les alentours.
Elle s’étira alors et avança près du chemin menant à la résidence. Elle jeta un dernier coup d’oeil à Era qui était toujours en train de la regarder.

Alors dans un élan de joie elle tendit sa main en l’air et lui fit un grand signe.

- "Aller j’y vais ! À plus tard ! "

Son sourire ne quitta pas ses lèvres et elle se retourna.







● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

"In peace, may you leave this shore.
In love, may you find the next.
Safe passage on your travels, until our final journey to the ground.
May we meet again."
Revenir en haut Aller en bas
http://holymena.tumblr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit bobo [pv Mena]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit bobo [pv Mena]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Etiopia, un village pour jeune fille, un petit coin de paradis. :: La Place du Portail :: L'Hôpital-
Sauter vers: