Forum RPG Yuri / NC-16
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une longue nuit commence [PV Tala]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucilla Della Gracia
•◦ Fraîchement Arrivée ◦•
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 28
Messages : 23

Identité
Age: 25
Origine: Italie
Métier: Maîtresse d'école

MessageSujet: Une longue nuit commence [PV Tala]   Lun 18 Juil 2016 - 15:24

Lucilla était passée de l'autre côté du portail sans même se retourner, elle entendait encore son époux crier comme un putois et avait peur qu'il la suive, avec ce qu'elle avait dit, cette fois encore il ne serait pas tendre, il ne l'avait jamais été d'ailleurs. Elle se mit à courir aussi rapidement que sa grossesse le lui permettait, son cœur battait à toute allure et le bébé manifestait son mécontentement de se faire ballotter dans tout les sens en donnant des coups de pieds.

Une fois que Lucilla fut assez éloignée du portail et qu'il lui avait semblé n'entendre personne qui la suivait, elle s'arrêta pour reprendre son souffle. Elle regarda derrière elle, le souffle toujours haletant, elle ne voyait plus le portail depuis longtemps et était arrivée en bordure de ville. Elle ne savait pas où elle se trouvait, mais dans tous les cas c'était mieux d'être ici qu'avec son époux et sa famille qui décidait de tous ses faits et gestes. Un sourire se dessina sur son visage, on aurait pu la croire complètement folle, car après-tout quelle personne normale est heureuse de se retrouver complètement perdue ? Quelle genre d'être sensé ne se pose aucune question sur un portail apparu comme par enchantement ?

Lucilla caressa son ventre à présent que sa course folle était terminée, le bébé avait cessé de se débattre dans le ventre de sa mère et ce pour son plus grand bonheur. La jeune femme se dit qu'il fallait qu'elle trouve quelqu'un ou à l'inverse que quelqu'un la trouve. Dans quel genre d'endroit était-elle ? Pourquoi un portail était apparu dans sa chambre ? Pourquoi l'avait-elle traversé ? Non, elle savait pourquoi elle était passée, elle s'était sentie comme appelée, accueillie même par-delà ce portail.

Ou bien était-ce un rêve ? Un coma ? Son époux l'avait frappé si fort qu'elle s'était évanouie ? Non, ce n'était pas possible que ce ne soit qu'une illusion. Lucilla avança d'un pas prudent dévorant avec appétit chacune des vues qui s'offrait à son regard, une ville tout ce qu'il y avait de plus normal. Elle vit des habitantes passer devant elle, beaucoup de femmes et pas un seul homme, mais peut-être avait-elle mal regardé … Lucilla avait faim, elle n'avait presque pas mangé au repas de ce soir avec cette histoire, mais à présent son bébé réclamait à manger et son estomac avec.

Lucilla sentit une très bonne odeur qui l'attira vers la devanture d'un restaurant ou d'un café, bref, un endroit où l'on vendait boissons et nourritures. Elle s'y arrêta pour regarder la nourriture déposée en vitrine et qui lui faisait de l'œil, son ventre gargouilla très fort et elle avait l'eau à la bouche. Le souci c'est qu'elle  n'avait ni argent, ni papier d'identité, rien. De plus le soleil commençait à se coucher et les rayons de lumières se dissipaient, il allait bientôt faire nuit et elle ne connaissait rien ici pour s'abriter. Elle n'allait tout de même pas dormir sous un pont ?
Lucilla repéra un banc sur la place et s'y installa, ce n'était pas très confortable et demain elle aurait mal au dos, mais c'était mieux que de dormir par terre. Elle tenta de s'endormir, demain cela irait mieux, elle trouverait quelqu'un pour la guider. Elle ne parvenait pas à s'endormir entre le souvenir de son époux prêt à tout pour lui mettre la torgnole de sa vie et sa faim qui lui paraissait devenir de plus en plus forte. Le bébé quant à lui semblait avoir plein d'énergie à revendre et il s'amusait à rebondir de partout dans son ventre, Lucilla se demandait bien comment cela serait lorsqu'il n'y aurait plus assez de place pour que sa fille joue les footballeuses ?

Lucilla regarda les étoiles qui brillaient dans le ciel, c'était étrange elle avait regardé les étoiles durant toute sa vie et celles-ci avaient une configuration différente, aucune ne ressemblait à la constellation de la grande ourse, de Cassiopée ou autre…où était-elle donc  tombée ? La future mère se releva interloquée lorsqu'elle sentit une goutte d'eau froide tomber sur son front et longer son nez. Elle tourna la tête pour voir les gens courir se mettre à l'abris et à peine s'était-elle levée qu'une pluie lourde se mit  à tomber, elle n'avait fait que quelques pas sous ce déluge pour se mettre à l'abri en dessous d'un rebord d'immeuble qu'elle était déjà trempée jusqu'au os.

Elle n'avait pas prit la peine de mettre un gilet ou quoi que ce soit qui aurait pu la protéger, n'avait ni papiers ni argent pour dire de s'offrir de quoi se réchauffer et un abris contre la pluie et surtout elle était fatiguée avec un mal de dos qui se faisait de plus en plus pesant sur ses fines jambes. Les cheveux dégoulinant de pluie venaient imbiber sa robe fine et un tremblement de tout son corps lui prit, elle avait froid, il ne manquait plus qu'elle attrape un rhume ou pire. Bien entendu et comme-ci se n'était déjà pas assez comme-ça, elle se sentit inondée d'une grande peine, après avoir eu la peur de sa vie la voilà qui avait l'air misérable sous cette pluie glacée malgré la période estivale et qu'elle se mettait à sangloter pour évacuer toutes les émotions fortes qu'elle avait gardées prisonnières à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Tala Valerius
Âme, Corps et Esprit d'Etiopienne ♞
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 28
Messages : 82

Identité
Age: 21 ans.
Origine: Indienne.
Métier: Eclaireuse du ZEPHIRE

MessageSujet: Re: Une longue nuit commence [PV Tala]   Dim 24 Juil 2016 - 22:01

Le temps tournait à l'orage, c'était bien sa veine. A défaut de pouvoir enfin partir en expédition, elle passait ses heures de travail à sillonnée les quartiers pour maintenir l'ordre. C'était plutôt le rôle des patrouilleuses à ce qu'elle avait compris. Mais elle ne pouvait guère ce tourner les pouces au QG en attendant un ordre de mission. C'était ni dans son caractère, ni dans l'éthique du Zéphire. Sa formation d'éclaireuse progressait bien, elle était plutôt bonne élève sans être le major de sa promotion. Comme elle aimait le dire, on ne reconnaissait un bon élément qu'une fois sur le terrain. Même ce fameux terrain ce faisait désirer, cependant elle comprenait que ses supérieurs ne voulaient en aucun cas ce précipiter. Eden avait beau être un terre d'asile, il en restait pas moins une terre inconnu.

Tala avait longuement réfléchit à la section qu'elle allait intégrée, pesant le pour et le contre de chaque classe. Les pacifistes étaient la force de frappe du Zephire, mais elle savait que ni sa force, ni ses capacités ne correspondait à un tel niveau de puissance. Non pas qu'elle était frêle, mais porter une lourde armure et manié des armes encombrantes n'était pas faite pour elle. Elle admirait d'autant plus son amie Rafaela d'être dans cet section. Les colleteuses était un peu des scientifiques de terrain à ses yeux. Connaissant faune et flore et l'étudiant pour en savoir un maximum sur l'éco système de Eden. Tala était loin d'avoir l'esprit cartésien, pour elle, la nature était un tout qui ne pouvait se résumée en quelques prélèvements visée sur une lamelle de microscope. Ses origines amérindiennes lui avait enseignée une vision tout autre de dame nature, fusse tel d'un autre monde. Les patrouilleuses et les médiatrices furent écarter d'office, sachant d'avance qu'elle ne s'y plairait pas. C'est d'action, de découverte, de frisson dont son esprit avait soif. Mais la jeune indienne ne dédaignait pas pour autant leurs rôles, qui étaient des plus important au sein de Etiopia. Son choix ce porta alors sur les éclaireuses, qui réunissait toute les qualités qu'elle cherchait. Mobile, leur armure légère permettait une grande amplitude, mais plus exposé aux menaces. De plus, elles étaient chargé de cartographié les zones visités grâce à des balises. Un rôle donc essentiel, elles étaient la première ligne de l'exploration. Et étaient les premières à découvrir les merveilles d'Eden et ses mystères.

Son choix dut donc presque évident et fut agréablement surprise de s'adapté si bien aux autres. Peu être grâce aussi à Rafaela, un visage connu facilite toujours les échanges et l’acclimatation. Elle aurait tant aimé que Galatéa soit aussi à ses cotés...à cet pensée, sa main caressa la bague de fiançailles de sa moitié disparu, qu'elle portait en collier. La raison de son intégration au Zephire fut en partie pour honorer la mémoire de sa belle russe. Mais aussi par amitié envers la cyborg. Donner un but à sa vie l'avait aider à surmonter cet douloureuse épreuve.

Des sanglots la sortie de ses pensées mélancolique, ses yeux bleu nuit se tournèrent vers une femme trempée jusqu'aux os. Mais ce qui la frappa de prime à bord fut son ventre rond, nulle doute que la jeune femme attendait la vie. Sa réaction ne ce fit pas attendre pour venir à sa rencontre.

'' Mademoiselle ? Es ce que ça va ? ''

Question idiote à poser, elle pleurait à chaude larmes, bien sur que cela n'allait pas. Mais Tala ne savait que trop dire pour ne pas l'effrayer. Après réflexion, elle se dit qu'elle était une nouvelle arrivante, déduction faite du portail qui n'était pas si loin. Et qu'elle semblait complètement perdu,  mais fut étonnée que Ouz mama ne l'avait pas accueillit. Un empêchement obscur sûrement, quoi qu'il en soit, c'était à elle qu’incombait ce rôle pour l"instant.

'' Vous êtes gelée...''

Ni une, ni deux elle enleva sa veste militaire et en revêtit les frêles épaules de la futur maman pour qu’elle est plus chaud.

'' N'ayez crainte, vous êtes en sécurité ici. Je m’appelle Tala Valerius, je suis la pour vous aider. ''

Offrant un sourire chaleureux, Tala aurait fait mieux en lovant la jeune femme contre son corps chaud. Mais elle avait peur que la nouvelle venue est une réaction de peur à son encontre, ou s'en offusque.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Je porte en moi la fierté de mon peuple, pour toujours et à jamais.

http://i69.servimg.com/u/f69/11/39/53/89/21559310.jpg

http://i69.servimg.com/u/f69/11/39/53/89/blue610.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Lucilla Della Gracia
•◦ Fraîchement Arrivée ◦•
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 28
Messages : 23

Identité
Age: 25
Origine: Italie
Métier: Maîtresse d'école

MessageSujet: Re: Une longue nuit commence [PV Tala]   Mer 3 Aoû 2016 - 12:47

Lucilla pleurait fortement, mais personne ne semblait s'en soucier, c'était comme-ci elle était devenue invisible et avec ce temps elle commençait à avoir peur et à regretter d'avoir poser les pieds dans cet endroit. Qu'avait-elle fait ? Elle avait condamné son confort et celui de son bébé à naître à cause d'un coup de tête, non, elle avait sauvé sa vie et celle de son bébé, elle en était certaine alors pourquoi elle pleurait comme-ça ? Lucilla ne le savait pas vraiment, peut-être que ses hormones étaient tellement concentré qu'un rien la faisait pleurer ? Elle avait une indescriptible envie de désespérer, sans sous, avec rien à manger si cela continuait comme-ça elle allait finir par digérer son bébé. Cette pensée lui arracha un sanglot encore plus fort que le précédant soudain, elle entendit une voix douce.

Lucilla les larmes roulant toujours sur ses joues froides et déjà mouillées par la pluie leva ses yeux rougis vers la personne qui venait de lui poser une question. La future maman ne savait pas quoi répondre, elle n'avait pas l'air d'aller bien, misérable comme elle était, mais en même temps elle n'était pas blessée physiquement non plus. Quelque-chose de chaud s’abattit sur ses épaules et elle agit en réflexe en resserrant ses doigts sur la veste pour s’emmitoufler dedans autant qu'elle le pouvait.

La pauvre jeune femme semblait essayer de l'aider et elle continuait de pleurer comme une petit fille qui avait perdu sa maman dans une foule. Lucilla tenta de respirer profondément et de se calmer, la voix de la jeune femme se voulait rassurante, elle était en sécurité ici, mais c'était où ici ? Lucilla essuya ses yeux avec la paume de sa mains "pardon...je, où suis-je ?" Demanda t'elle tout en ayant un peu peur de la réponse que la jeune femme en uniforme lui fournirait.

Lucilla la regarda de plus près, un uniforme, était-elle policière ou militaire ou autre ? Apparemment la jeune femme avait senti sa peur et se présentait en tant que Tala Valérius, elle voulait l'aider. Lucilla recula, la police, son époux avait peut-être demandé à ce qu'elle soit retrouvée et avec son incapacité à passer inaperçue, mais elle n'avait pas l'air méchante.
"Je vous en prie, ne dites rien à mon époux, il n'est pas aussi gentil et prévoyant qu'il en a l'air...pitié! Cachez-moi ! Je ne veux pas que ma fille ait une vie toute tracée qui ne lui convienne pas ! " Dit-elle tendit qu'elle tremblait comme une feuille plus par peur que par le froid du vent qui soufflait très fort.
Revenir en haut Aller en bas
Tala Valerius
Âme, Corps et Esprit d'Etiopienne ♞
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 28
Messages : 82

Identité
Age: 21 ans.
Origine: Indienne.
Métier: Eclaireuse du ZEPHIRE

MessageSujet: Re: Une longue nuit commence [PV Tala]   Mer 10 Aoû 2016 - 23:40

La futur mère lui semblait hagarde, perdu dans ce nouveau monde qu'était Eden mais qui ne le serai pas ? Elle même était passée par là. Le moins que l'ont puisse dire c'est que plus qu'un dépaysement, c'est une nouvelle vie à appréhender et à comprendre. Et la jeune femme avait grand besoin d'être rassurée sur ce sujet. Tala lui devait des explications, cependant ce n'était pas l'endroit le plus propice pour se lancer dans un long monologue. Mais ne rien lui dire pourrait l'effrayer et la paniquer. Avec un enfant en jeu, elle ne voulait surtout pas déclencher prématurément l'accouchement. Il lui fallait donc répondre en parant à l’essentiel.

'' Vous êtes sur Eden, une planète. Et...ici c'est Etiopia. Je sais, c'est difficile à croire mais je vous assure que c'est vrai. Il n'y a plus aucun danger, calmez vous. Tout va bien. ''

Pour toute réaction, la jeune femme recula de quelques pas, sur l'instant, l’éclaireuse avait eu peur d'avoir fait une gaffe en répondant trop directement à sa question. Elle étati prête à la rattrapé si la nouvelle venue se décidait dans un mouvement de peur, de s'enfuir. Mais ses paroles la surprirent autant qu'elle l’attrista. Bien sur ce n'était pas la seule femme ici qui avait connu des déboires, des traumatismes et la violence des hommes. Cependant voir une femme qui semblait si fragile, si douce lui serra le cœur. Pourquoi les hommes ce comportaient ils si mal ? Elle ne comprendrait jamais comment ils pouvaient prendre leur pied à soumettre plus faibles qu'eux. Et de surcroît une femme si sensible. De suite, elle prit la décision de la prendre sous son aile, prenant la responsabilité de l'aider dans cette nouvelle vie. Ouz mama aurait du boulot en moins. Tala arbora alors son plus doux sourire et posa très délicatement ses mains sur les frêles épaules.

'' Non...je ne suis pas là pour ça. Ici, aucun homme ne peut venir. Ici, il ne vous fera plus jamais de mal. Vous et votre fille allez commencer une nouvelle vie. Je...laissez moi vous réchauffez un peu. Vous êtes gelée ''

Avec des gestes très doux, elle frotta les bras de la jeune inconnu, elle était trempée jusqu'au os et il fallait à tout prix la sécher et lui trouver des vêtements secs. Sinon c'était la pneumonie assurée à ce train la. Fouillant dans sa veste, elle en sortie une barre vitaminée, pour avancer convenablement, la jeune maman devait retrouver un peu de force. A voir son état, elle était épuisée.

'' Mangez ceci, ensuite je vous mènerai en lieu sûr. Dans une chambre qui vous est dédiée. Je répondrai à toute vos questions. Promis, mais là vous allez vraiment attraper la mort. ''

Le vent glacée s'abattait sans pitié sur leurs corps, il fallait faire rempart le temps que sa protégée du jour puisse au moins manger la barre énergétique. Elle fit bloc avec son corps, arrêtant le vent et la pluie qui donna un peu de répit pour l'inconnu. D'ailleurs, elle en avait oublier de lui demander son prénom.

'' Comment vous appelez vous ? Ce serait plus plaisant de le connaître ''



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Je porte en moi la fierté de mon peuple, pour toujours et à jamais.

http://i69.servimg.com/u/f69/11/39/53/89/21559310.jpg

http://i69.servimg.com/u/f69/11/39/53/89/blue610.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Lucilla Della Gracia
•◦ Fraîchement Arrivée ◦•
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 28
Messages : 23

Identité
Age: 25
Origine: Italie
Métier: Maîtresse d'école

MessageSujet: Re: Une longue nuit commence [PV Tala]   Jeu 11 Aoû 2016 - 15:47

Lucilla était complètement paniquée à l'idée que son époux ne l'enferme à nouveau et surtout lui retire son bébé, sa petite fille, elle s'était lancée dans un discours tordu et la regardait avec des yeux qui quémandaient de la pitié. La jeune femme, de police supposait-elle lui expliqua qu'elle n'était plus sur Terre, mais sur Eden et particulièrement dans la ville d'Etiopia et elle lui assura qu'aucun mal ne lui serait fait ni à sa petite fille à venir, une explication folle, toute personne normale ne l'aurait pas cru et aurait probablement agit avec colère, mais Lucilla croisa le regard bleu profond, mystérieux, mais surtout emplit d'une grande sincérité, Lucilla savait que la jeune fille ne mentait pas et son visage se décrispa quelques-secondes à la suite de cette information.

"Il ne me trouvera jamais ici ? " Demanda t'elle plus pour s'en convaincre elle-même qu'autre-chose, voilà un problème de réglé, mais cela n'arrangeait pas vraiment celui qui était le plus important, il fallait qu'elle se trouve un endroit sec et chaud ou dormir ou bien elle risquait de tomber malade. Lucilla sursauta un peu lorsque les mains chaudes de la policière, de sa sauveuse même vinrent lui frotter les bras énergiquement, elle pouvait sentir ses bras se réchauffer sous le tissus imperméable de la veste et ça lui faisait énormément de bien. Elle était protégée et soutenue et réchauffée par quelqu'un qu'elle ne connaissait pas et comme-ci elle avait été sondée, la jeune femme lui proposa de l'emmener à une chambre qui lui était destinée et lui offrit une barre énergétique.

"Merci beaucoup!" Dit-elle en attrapant la barre, elle avait tellement faim que ses doigts tremblaient pendant qu'elle ouvrait la barre de céréale, ce fut un véritable bonheur que d'avoir quelque-chose à mâcher, son tout petit était bien d'accord puisqu'il se remit à bouger, lui aussi revigoré par cette nourriture sucrée et vitaminée. Elle releva un regard gêné, effectivement, elle ne s'était pas présentée, qu'elle sorte d'impolie était-ce ?

" Oh! Veuillez pardonner mon impolitesse, vous me sauver et je n'ai même pas la décense de me présenter, pardon!"
Dit-elle un peu stressée en se mettant une pression supplémentaire sur ses épaules, elle reprit "je m'appelle Lucilla Della Gracia, je vous remercie pour votre gentillesse j'ai été peu habituée à ce que l'on s'occupe de moi comme-ça, merci, merci, merci!"Dit-elle en la regardant chaleureusement dans les yeux.

Elle pouvait sentir la chaleur du corps de cette jeune femme et s'approcha un peu pour en profiter un peu, elle n'avait oublié ce ventre imposant qui vint se comprimer un peux sur celui de la policière. "Pardon...je...nous pouvons y aller, mais pourquoi aurais-je une chambre dédiée ? Je ne suis jamais venu ici ?" Cela c'était une très bonne question qui la taraudait, pourquoi avoir déjà une chambre alors qu'elle n'était jamais venue visiter ce lieux, à moins que cette femme ne lui paie un hôtel ? De l'argent, elle n'avait pas de papiers, ni de sous... "je...je ne peux pas réserver une chambre d'hôtel, je n'ai pas mes papiers d'identités sur moi, ni d'argent..." Lucilla regarda la policière, un éclair de peur dans les yeux, qu'allait-elle devenir ? Elle n'aurait plus son époux sur le dos et c'était une bonne chose, mais sans papiers comment pouvait-elle prouvé son identité ? Comment élever son enfant sans le sous ? Surtout plus urgent où aller se reposer ? Elle était épuisée et ses jambes n'allaient pas tenir longtemps avant de la faire souffrir le martyre.

Elle plongea ses yeux couleur de jade dans ceux de la jeune femme, ils se remplissaient à vue d’œil de larmes prête à couler à cause de cette panique qui l'habitait. Soudain, elle se contracta en faisant une grimace de douleur et en se tenant le ventre. Le médecin lui avait déjà dit plusieurs fois de se ménager parce que trop de stresse lui provoquait des contractions, elle souffla le temps que ça passe et demanda "j'ai besoin de m'allonger un peu...aidez-moi je vous en prie!" Supplia t'elle en s’agrippant à la jeune femme en face d'elle. Elle ne pouvait pas se permettre d'accoucher maintenant, elle n'était pas encore arrivée à terme et en plus n'avait rien de préparé pour l'arrivée de son bout de chou, ni vêtements, ni petite chambre, ni rien. "Je ne veux pas accoucher maintenant...le bébé est encore trop petit!" Dit-elle tout en sanglotant de peur de faire venir un bébé sous la pluie et surtout pas encore assez robuste que pour respirer ou se nourrir sans aide.
Revenir en haut Aller en bas
Tala Valerius
Âme, Corps et Esprit d'Etiopienne ♞
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 28
Messages : 82

Identité
Age: 21 ans.
Origine: Indienne.
Métier: Eclaireuse du ZEPHIRE

MessageSujet: Re: Une longue nuit commence [PV Tala]   Mer 31 Aoû 2016 - 0:30

La suite dans la chambre numéro 38 à la résidence -> Une main tendu pour un nouveau monde.



● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ●

Je porte en moi la fierté de mon peuple, pour toujours et à jamais.

http://i69.servimg.com/u/f69/11/39/53/89/21559310.jpg

http://i69.servimg.com/u/f69/11/39/53/89/blue610.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une longue nuit commence [PV Tala]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une longue nuit commence [PV Tala]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une si longue nuit... [PV Sai Don]
» Une Très Longue Nuit : Immersion au Pays des Nichons ! [LIBRE]
» Une longue nuit au Heaven's Night Feat Shinji
» La nuit va être longue...
» Des VP Pour Obama, la liste est longue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Etiopia, un village pour jeune fille, un petit coin de paradis. :: La Place du Portail :: Le Portail-
Sauter vers: