Forum RPG Yuri / NC-16
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Inventons un sens à cette vie, qui nous en empêchera? [Pv Ouz Mama & Katarina]

Aller en bas 
AuteurMessage
Linia C.Lewis
Moulin à Paroles ツ
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 22

Identité
Age: 23 ans
Origine: Angleterre
Métier: Ecrivain

MessageSujet: Inventons un sens à cette vie, qui nous en empêchera? [Pv Ouz Mama & Katarina]   Lun 4 Juil 2016 - 17:37

Je traverse ce portail... comme si il me disait "Entre". Je ne sais pourquoi, je veux le traverser. Qui me dit que ma vie sera meilleure de l'autre côté? Ici je suis riche, destinée à l'être. Je pourrais même devenir célèbre dans le monde entier. Qu'est-ce qui peut-être mieu? Quel endroit pourrait être meilleur que celui actuel? Le monde entier est comme l'Angleterre, en plus ou moins pauvre. Mon pied droit est posé sur la ligne du portail. Mon pied gauche est encore sur Terre. Et je ne sens aucune différence. Mon pied droit n'a pas plus chaud que le gauche. Il n'est pas plus soulagé que le gauche de supporter mon poid, et il pleut même dessus, comme sur le gauche. D'ailleurs je commence à être trempée...

Je ne traverse pas ce portail... car il me dit "Non tu ne changeras rien". Je suis ce que je suis, jamais ma vie n'aura un autre sens. Mais la vie ici as-t-elle un sens? J'en doute parfois... souvent. J'ai l'impression d'être totalement inconnue à cette vie. Vaut-il mieux être l'inconnue d'une vie, ou être une personne dans une vie inconnue? Mes cheveux sont trempés, mes vêtements aussi. J'ai froid, je grelotte. Il faut que je rentre, mais j'ai l'impression que chez moi, ça se trouve maintenant de l'autre côté de ce portail. Pourtant, mon pied gauche n'a pas moins chaud que le pied droit. Il n'est pas plus fatigué de me porter, ni plus mouillé par la pluie...

... Je traverses donc, je m'aveugle avec la lumière qu'il dégage, et une fois que je l'ai dépassée, je l'entends se refermer derrière moi. Je suis toujours trempée, j'ai toujours froid, et je suis toujours fatiguée de supporter mon propre poids, ma propre intelligence, ma propre personnalité. Je me sens toujours aussi seule, et en même temps je m'en complais toujours autant. Pourtant je sens les rayons d'un soleil dégagé, une odeur que je reconnais facilement : l'odeur du sel d'eau frappée par la chaleur et les rayons d'un soleil d'été. Je suis forcément sur une île ou une région côtière, même si l'odeur est très légère : Le Portail doit se trouver plus loin de la mer. Une mer aimante, berçant le sable et ses côtes.

Je lève les yeux. En effet, le soleil m'aveugle. Mais il ne me réchauffe pas tant que ça. Je resterais sûrement trempée encore une bonne heure, des gouttes coulant de mes cheveux et de mon visage de manière incessante. Les dernières traces d'une vie de non-sens. Je souris, sans le vouloir réellement. En effet, ce portail me disait bien les deux choses : Entre, mais tu ne changeras rien. Mais si je ne change rien, c'est parce que rien n'est à changer, tout reste encore à créer. Si ma vie n'a aucun sens, qui peut m'empêcher de lui en inventer un?
Revenir en haut Aller en bas
Ouz Mama Dijambè
Métamorphe ⁂
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 28
Messages : 25

Identité
Age: 89 Ans
Origine: Afrique
Métier: Shaman responsable du portail

MessageSujet: Re: Inventons un sens à cette vie, qui nous en empêchera? [Pv Ouz Mama & Katarina]   Lun 4 Juil 2016 - 20:55

Ouz Mama avait décidé de prendre un bain de soleil non pas qu'elle avait besoin de bronzer puisqu'elle était déjà foncée de naissance, mais cela ne lui empêchait pas d'aimer la chaleur qui régnait en ce moment sur Etiopia. Elle avait donc installé son transat et était allongée dessus avec son maillot de grand-mère, un chapeau de paille et des lunette de soleil.

Soudain, le portail s'ouvrit et laissa entrer une femme, les cheveux claire et le teint qui va avec. Décidément ce n'était pas encore aujourd'hui qu'Ouz Mama pourrait se reposer et dire que la petite infirmière de l'autre jour allait venir lui passer de la pommade sur son dos douloureux d'une minutes à l'autre.

Ouz Mama releva ses lunettes pour regarder de son oeil fonctionnant encore la petite nouvelle avnt de lui faire un "ppsssst! Pssst!" Audible et de lui faire signe d'approcher.

" Veux-tu bien aider Ouz Mama à se mettre sur ses vieux pieds ? Je n'ai plus vingts ans vois-tu !" Demanda-t-elle tout en papillonnant des cils comme pour la convaincre.

Après un long moment à essayer de se remettre sur les vieilles béquilles qui lui servaient de jambes, elle souffla "pfiou! Il fait chaud et toi tu es toutes trempées, tu devrais te sécher les cheveux ma noisette, tu risques d’attraper froid!" Dit-elle en lui tendant la serviette de bain sur laquelle elle était assise quelques secondes plus tôt.

" On peut dire que j'en vois souvent arriver des comme-toi ma toute belle, mais tu as de la chance, ici d'où que tu vienne tu n'as plus rien à craindre peut importe ton histoire ! " Expliqua t'elle avant de continuer sur un ton inquiète "tu es toute pâle ma toute belle, ça ne va pas ? Tu devrais t'asseoir quelque instant pour reprendre contenance, on dirait que tu vas fondre comme un glaçon au soleil, allez viens avec Ouz Mama, j'ai un petit truc qui devrais te requinquer ma toute belle!"
Revenir en haut Aller en bas
Linia C.Lewis
Moulin à Paroles ツ
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 22

Identité
Age: 23 ans
Origine: Angleterre
Métier: Ecrivain

MessageSujet: Re: Inventons un sens à cette vie, qui nous en empêchera? [Pv Ouz Mama & Katarina]   Mer 6 Juil 2016 - 3:24

J'entends qu'on m'appelle... enfin on me "Psst" plutôt. Je tourne la tête vers ce qui semble être une vieille femme noire... même si ma pensée actuelle est surtout "On peut survivre autant de temps?!" car clairement, même ma "chère" Reine Elizabeth peut paraître jeune à côté... bon j'exagère sûrement. Elle veut que j'approche. Je n'en ai pas très envie mais bon, je ne sais rien de cet endroit. Il serait idiot de ma part de ne pas chercher à savoir où je suis ni pourquoi j'y suis quand j'ai une chance d'avoir les réponses, aussi effrayante que sois l'apparence de la "vérité".

Par contre, en m'approchant, j'hausse un sourcil. "Tu"? Donc comme ça, on se dit "Tu"... Je m'arrête à quelques mètres de la vieille, un sourcil toujours haussé, l'air froid qui me sied à ravir, bras croisée. Mes vêtements colles et mon chemisier légèrement transparent laisse voir mon T-shirt noir quand je presse le tissus avec mes bras, alors que des gouttes continuent de tomber sur le sol, mes cheveux trempés inondant encore mon visage.

" Vous me tutoyez? On ne se connait pas me semble-t-il..."

Je n'ai aucune raison de faire comme tous ces gens qui mentent pour ce faire bien voir. Cependant je vais quand même l'aider. Je ne suis pas une peau de vache, et elle semble réellement avoir besoin d'aide. J'attrape son bras et tire doucement vers moi. Je suis loin d'être assez forte pour soulever quelqu'un. J'attends qu'elle soit stable sur ses appuies.

" Voilà... oh et non merci, ne vous donnez pas cette peine, j'ai l'habitude d'être mouillée."

La vérité c'est que, aussi gentil que soit l'offre, je n'ai aucune envie d'utiliser la serviette sur laquelle elle se tenait pour me sécher. J'essaye de ne pas paraître trop hautaine, ce n'est pas le but, mais avoir son odeur sur moi toute la journée, je préfère un rhume.

" Donc je supposes que vous, c'est Ouz Mama... je suis Linia Caroll Lewis."

Sur ce, je tends la main pour qu'elle me la serre. Mais visiblement, cette vieille femme un peu attendrissante par certains aspects, à décider de commencer un discours à rallonge. Je soupire en la regardant du coin de l'oeil quand elle me demande la suivre. Elle n'est clairement pas méchante, et ne fait que s'inquiéter de la santé d'une inconnue. C'est rare de nos jours, mais bon...

" Très bien, je vous suis. J'espère juste que vous ne parlez pas d'alcools. Et si vous parlez de la pâleur de ma peau, c'est sa couleur habituelle."

Je la suis donc, car comme on le dit souvent "L'hospitalité ne ce refuse pas". C'est le genre de cadeau que l'on ne fait pas à la légère, si on l'offre c'est qu'on a envie de l'offrir par véritable inquiétude, pas un hypocrite "ça va? Non? Dommage", mais bien quelque chose de concret.
Revenir en haut Aller en bas
Ouz Mama Dijambè
Métamorphe ⁂
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 28
Messages : 25

Identité
Age: 89 Ans
Origine: Afrique
Métier: Shaman responsable du portail

MessageSujet: Re: Inventons un sens à cette vie, qui nous en empêchera? [Pv Ouz Mama & Katarina]   Mer 6 Juil 2016 - 20:36

Ouz Mama regarda la jeune fille au teint pâle et aux cheveux clairs qui venait vers elle, elle n'entendit pas très bien ce qu'elle lui disait. Il fallait qu'avec ses 89 ans, tout chez elle ne fonctionnait pas correctement, elle perdait l'ouïe considérablement et l'un de ses yeux était devenu totalement inutilisable, néanmoins, Ouz Mama faisait aller du mieux qu'elle pouvait et elle aidait toujours les nouvelles arrivantes, même celle dans le plus mauvais état.

Décidément, la jeune fille ne semblait pas de très bonne humeur peut-être inquiète par son arrivée récente ? Ouz Mama réussit tout de même à s'aider du peut d'effort que la jeune femme lui offrait pour se remettre sur ses vieux pieds.

La petite nouvelle n'accepta pas son essuie, apparemment elle avait l'habitude d'être mouillée et Ouz Mama dit d'une voix forte puisqu'elle était à moitié sourde "Ah! Vous venez d'un pays pluvieux ! J'espère que vous profiterez de votre séjour ici pour reprendre des couleurs ! "

Ouz Mama avait effectivement pensé à lui donner une petite goutte de son alcool fort, mais la jeune femme refusa et elle demanda d'un air inquiet tout en frottant sa vieille main sur le ventre de Lina "Ah! Vous attendez un petit bout de chou ! Ne t'inquiète pas, Ouz Mama connaît ses choses-là, j'ai moi-même donné naissance à 12 enfants grands et forts et sans péridurales de mon temps il fallait souffrir pour donner la vie !" Ouz Mama l'invita à rentrer à sa suite dans la cabane, cela faisait un petit temps qu'elle n'avait pas fait le ménage et l'odeur de vieux prenait un peu à la gorge, sans parler de la couche de poussière qui avait donné aux surface un teint gris.

Ouz Mama lui désigna une chaise en bois qui devait avoir dans les 100 ans vu son taux d'usure et elle cliquota d'une jambes à l'autre, doucement vers une marmite au contenu bouillonnant dont s'échappait de la vapeur avant de prendre un bol fait de bois et une cuillère taillée elle aussi dans le même matériaux. Elle déposa une grosse loupe de soupe à la couleur verte émeraude où flottait de petit bout de viandes fumée et fit le chemin inverse en titubant pour venir lui servir le bol fumant.

"Attention c'est chaud, mais ça fera le plus grand bien à votre petite crevette! Allez avalez-moi ça, c'est plein de vitamine ça vous redonnera un peu de vie ! " Elle regarda la jeune fille en lui souriant heureuse de pouvoir l'aider à aller mieux et ajouta "ne t'inquiète pas mes légumes sons entièrement bio et ma viande aussi!" Ajouta t'elle toute fière de parler de sa cuisine.

Elle s'assit à côté d'elle et lui demanda "Tu as dû vivre des choses difficile mon petit papillon de nuit, mais ne t'en fit de rien, tu es en sécurité ici et ce village est spécial le sais-tu ? Bien-sûr que non ! Tu viens à peine d'arriver, il faut que tu saches que tu n'es pas décédée et tout ceci est bien réel, Tu te trouves en bordure de la ville d'Etiopia et le portail que tu as passé tout à l'heure est magique et il ne s'ouvre que pour les femmes dont les rêves et les aspirations ont été brisés. ici tu pourras vivre et t’épanouir en sécurité! As-tu des questions ma toute jolie ?" Demanda Ouz Mama.

Elle ne pensait déjà plus au fait que son infirmière favorite allait passer pour s'occuper de son dos entre autre ainsi que  de ses rhumatisme, d'une minute à l'autre elle allait sans doute manifester sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Katarina De Jong
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 22
Messages : 31

Identité
Age: Vingt-quatre ans
Origine: Pays-Bas
Métier: Infirmière

MessageSujet: Re: Inventons un sens à cette vie, qui nous en empêchera? [Pv Ouz Mama & Katarina]   Sam 9 Juil 2016 - 21:17


Aujourd'hui, et encore une fois depuis plusieurs jours : il faisait beau ! Ce n'était pas si exceptionnel, pas que ça me dérangeai, mais quand je devais traverser le village pour aller voir Ouz Mama au portail, je trouvais ça long. Qui plus est, j'avais enchainé de nombreuses heures de travail que ce soit de nuit ou de jour à l'hôpital. En y réfléchissant un peu, ça devait être la même chose pour la pauvre dame. J'avais dormir plus longtemps que prévu, la matinée était bien entamée sous un soleil de plomb. J'attrapais une robe lilas et des talons. Ce n'était pas rare que je porte des talons, mais quand j'allais chez Ouz Mama j'hésitais toujours, ce n'était pas à côté et si je devais me dépêcher... *Non, il y a certes beaucoup de nouvelles et c'est compliqué à gérer à l’hôpital mais ils n'appelleront pas quelqu'un qui est en jour de repos.*

J'arpentai les rues en direction du portail, prenant mon temps et dirigeant des questions à droite à gauche sur la santé des passants que je connaissais bien. Je commençais à m'ouvrir plus aux autres que ce soit à la clinique ou bien simplement dans mon quotidien. Après tout qu'est ce que cela aurait de mal ? Pendant ma marche je divaguai, imaginant une vie agréable ici, pas que la mienne ne le soit pas. Mais je la partageai avec mon chat et la présence d'une autre personne remontait à bien longtemps.

Mais en fait, est-ce que j'étais vraiment prête à être au contact d'autres personnes sans que ça tourne mal ? Non, non, ici tout est censé se passer bien. Il faudrait que je trouve une jolie fille, qui prenne du temps pour moi et qui ne s'en fasse pas qu'il m'arrive d'être bizarre. Enfin si je voulais tout ça, je devrais certainement commencer à sortir de ma chambre ou de l'hôpital. Pourquoi pas me diriger dans des endroits plus fréquenter. Et puis depuis que je travaillais ici, chaque nouvelles arrivantes blessées me connaissait. Mais pour elles, ai-je vraiment été agréable?

Mon cerveau partait en ébullition, ne voulait plus s'arrêter alors que j'arrivais près du portail. Je regardais la cabane, se tenant bien droite. Vu qu'Ouz Mama n'était pas dans mon chant de vision, je me dirigeai vers la porte. Je savais que toutes les dernières fois où j'étais venue elle n'entendait pas lorsque je frappais à la porte.

"Bonjour, c'est Katarina, je rentre" prononçais-je assez fort pour que je l'espère elle m'entende.

J'ouvrais alors la porte, au pire des cas je tomberai sur une Ouz Mama dénudée, mais ce n'était pas comme si j'avais déjà du voir des parties de son corps vieillissant pour appliquer la crème. Bon il aurait été bien de ne pas voir la totale, mais je pense qu'il n'y avait pas trop de risque la dessus. Alors que mes yeux bleus se posaient sur la pièce, j'observais étrangement une demoiselle à la peau très claires avec un regard profond.

Confuse, je commençais à parler.

"Excusez-moi, je ne savais pas qu'Ouz Mama avait de la visite. Vous êtes nouvelle ou vous vivez ici depuis longtemps ?"
Revenir en haut Aller en bas
Linia C.Lewis
Moulin à Paroles ツ
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 25
Messages : 22

Identité
Age: 23 ans
Origine: Angleterre
Métier: Ecrivain

MessageSujet: Re: Inventons un sens à cette vie, qui nous en empêchera? [Pv Ouz Mama & Katarina]   Dim 17 Juil 2016 - 18:56

Je fronce les sourcils en regardant cette vieille femme. Je n'ai jamais aimée les hommes, je ne risque pas d'être enceinte, vieille sénile, ça se verrait je pense. Et reprendre des couleurs? Quelle idée idiote, qui a besoin de changer la couleur de sa peau... je suis d'albâtre comme elle d'onyx. Est-ce que je lui demande si elle veut se pâlir? Non. Je me contente d'être comme je suis, et elle d'être comme elle est : empotée même dans sa façon de parler et d'agir avec les gens. Et j'irais surement pas accouchée dans une loge, mais bien dans un hôpital. Pas qu'elle ne soit pas sympathique cette vieille dame, mais simplement elle devrait peut-être se rappeler qu'elle n'est qu'une inconnue pour moi... Puis j'aimerais bien qu'elle arrête de me tutoyer aussi, ça commence à devenir rapidement agaçant. Je ne lui demande pas la lune, juste de me vouvoyer poliment, de respecter cette façon de parler qui permet justement de ne pas oublier qu'il y a une certaine distance entre nous.

Je regarde sa cabane après coup. L'odeur m'agresse le nez, mais c'est surtout la poussière qui et affligeant. Cette pauvre vieille femme ne devait pas passer beaucoup de temps à l'intérieur, ou bien ne se rendait plus compte de la poussière ou de la saleté. Je hausse un sourcil, le gauche, en me tournant de nouveau vers elle. Et c'est là dedans que tu comptes aider les femmes enceintes à accoucher... Je ferme un moment les yeux, agacée. Elle n'est pas méchante... elle ne l'est pas je le sais, mais qu'est-ce qu'elle peut-être énervante, quand on dit que le Diable est plein de bon Sentiment, que son Enfer est pavé de bonnes intentions, en voici un exemple... Une vieille femme trop gentille, qui ne pense qu'a aider sans se rendre compte qu'elle en fait trop.

-" Merci pour la soupe... mais je ne suis pas enceinte, il va falloir le comprendre. " Je réponds avec mon air neutre habituelle, prenant la soupe sans me soucier de son aspect. Si on m'a bien apprit quelque chose, c'est qu'il ne faut jamais prendre pour comptant ce que l'on voit. " Et je ne doute pas de vos compétences de cuisine, mais plutôt de vos compétences ménagères. Vous devriez demander à quelqu'un de nettoyer votre cabane pour vous si vous vous ne sentez plus capable de le faire, vous pourriez tomber malade. "

Je bois la soupe rapidement, me poussant un peu pour la laisser s'asseoir à côté de moi. Encore une fois, je sens, je sais que ce qu'elle veut, c'est juste aider, ce qui est de bon sentiment, mais le surmenage à son âge ce n'est pas conseillé. Je veux lui montrer que s'en est assez, qu'elle n'est pas obligée d'aller plus loin, alors je tapote le dos de sa vieille main câleuse lorsqu'elle à finit de m'expliquer où je suis, ma main toujours gantée, lui disant un simple "Merci". Je n'ai pas vraiment de question, je suis intelligente, tout du moins assez pour comprendre qu'aucune question n'est réellement utile maintenant. Et puis de toute façon elle en avait déjà bien... assez... fait...

Confuse dans mes pensées, je viens de tourner instinctivement ma tête vers l'entrée de la cabane pour voir apparaître une jeune femme, jolie, blonde, me fixant elle aussi. Je penche la tête en la regardant de haut en bas. Elle semble ici depuis un moment, et elle vient voir ma "bienfaitrice". Je hausse un sourcil, le gauche toujours, m’interrogeant sur sa présence.

-" Je suis nouvelle. Je me nomme Linia Caroll Lewis. Il est rare que l'on m'appel Caroll, plutôt Linia tout simplement. "

Je me tourne vers la fameuse Ouz Mama.

-" Vous attendiez de la visite donc. "

Me levant de ma chaise en inclinant la tête vers elle, je me dirige vers cette nouvelle venue, lui tendant la main, toujours et encore gantée, la fixant droit dans les yeux, mon éternel air neutre ne me quittant pas, je peux le voir dans ses grands yeux bleus.
Revenir en haut Aller en bas
Ouz Mama Dijambè
Métamorphe ⁂
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 28
Messages : 25

Identité
Age: 89 Ans
Origine: Afrique
Métier: Shaman responsable du portail

MessageSujet: Re: Inventons un sens à cette vie, qui nous en empêchera? [Pv Ouz Mama & Katarina]   Lun 8 Aoû 2016 - 16:39

Ouz Mama regarda la petite nouvelle aux cheveux aussi malade que son teint manger tout en lui expliquant qu'elle n'était pas enceinte, elle l'avait peut-être agacée avec ses idées, aussi la vieille dame prit un inquiet "Oh! Pardonnez-moi mon enfant ! Je ne voulais pas vous agacer ! "Dit-elle tout en lui souriant pour se faire pardonner, consciente que son sourire à trou ne devait pas être très beau à regarder, elle reprit un air plus sérieux.

"Une femme de ménage ! Mais oui ! Quelle bonne idée mon enfant ! Vous êtes très intelligente vous ! " Dit-elle en la complimentant avant d'ajouter "vous pouvez commencer quand vous voulez! Je n'ai pas de jour favoris !" Ouz Mama avait comprit que la jeune femme se proposait pour faire son ménage et elle en était ravie, néanmoins elle ajouta "par contre vous devriez vous habiller de façon moins tirée à quatre épingle, ps besoin d'être en tailleur chic pour faire du dépoussiérage ! "

Soudain, Katerina apparut en ouvrant sa porte, ah! Enfin elle était là ! Quel bonheur, son dos lui faisait encore une fois affreusement mal. Ouz Mama ne doutait pas qu'avec une infirmière aussi jolie et douée, son vieux dos allait arrêter de la faire souffrir d'une façon si atroce, enfin elle allait être délivrée, libérée même de la douleur !

" Ah! Katerina! Quel bonheur de vous revoir mon enfant! Ne restez pas dehors! Voici ... ah! Ben elle vient de se présenter !"
Commença Ouz Mama, mais elle fut interrompue par Linia qui se levait et se présentait d'une façon très correcte et polie à l'infirmière.


"Katerina! Je souffre...mon dos va apprécier votre baume !" Lui dit-elle toute heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Katarina De Jong
En Cours de Familiarisation
avatar

Genre IRL :
  • Féminin

Age : 22
Messages : 31

Identité
Age: Vingt-quatre ans
Origine: Pays-Bas
Métier: Infirmière

MessageSujet: Re: Inventons un sens à cette vie, qui nous en empêchera? [Pv Ouz Mama & Katarina]   Sam 20 Aoû 2016 - 20:25

Lorsque je mis les pieds dans la bâtisse, ce ne fut qu'une situation comique. Mise à part le fait que la jeune inconnue se présentait et avait l'air de se nommer Linia, l'on pensait toutes les deux que Ouz Mama attendait de la visite. Drôle de situation, sachant que j'avais décidé de venir car j'étais en repos et que ce n'était pas prévu et que de son côté et bah... Enfin, elle venait d'arriver, la demoiselle n'était pas non plus attendue à cet endroit à ce moment précis. Je ne sais pas pourquoi c'est l'un des choses qui m'a marqué, mais j'en ai esquissé un sourire d'amusement sans trop savoir comment les femmes allaient réagir. J'avais en face de moi la jeune femme, habillée de façon très élégante qui me tendait une main gantée qui semblait dégager une sensation de délicatesse. Ainsi, au moment ou je lui serais la main de mon habituelle douceur, j'observais Ouz Mama.

"Katerina! Je souffre...mon dos va apprécier votre baume !"

Je ne comptais plus le nombre de fois où la vieille femme m'avait appelé "Katerina" mais je trouvais ça drôle, même touchant et n'avait aucunement envie de faire remarquer à Ouz Mama qu'elle s'était encore trompée. Je réalisais que pendant ce temps, je n'avais toujours pas libérée Linia de l'emprise de ma main, ainsi je desserrais immédiatement celle-ci avant de rajouter :

" Excusez-moi Linia, si cela ne vous pose pas de problème je vais aller m'occuper de notre doyenne ici présente. Mais si vous le souhaitez, je pourrais vous accompagner jusqu'à la résidence par la suite. "

Sur ces mots, je me déplaçais vers l'arrière de la maison pour rejoindre Ouz Mama. Je lui souriais et lui adressait la parole en parlant plus fortement qu'auprès de la jeune femme. Après tout, il valait mieux qu'elle m'entende trop que pas assez ! Sinon elle allait s'inventer de nouvelles phrases avec les brides de conversations qu'elle allait entendre.

" Ouz Mama, quand tu es prête je peux te passer de la crème pour soulager ton dos, regarde, je l'ai emmené avec moi. " lui dis-je en lui désignant le petit pot. " Je pourrais même accompagner Linia jusqu'à chez elle, tu auras moins à marcher, tu pourras te reposer. "

Je commençais à m'installer, ne doutant pas que la vieille dame souhaiterai surement que j'applique la crème sans tarder vu ses douleurs habituelles. Ainsi j'ouvrais le pot et adressait la parole à la nouvelle.

" Linia, savez-vous quelle chambre vous a été attribuée ? Oh et je me demandais, d'où venez vous ? "

Il fallait que je m'ouvre plus aux inconnues, quoi de mieux que de commencer maintenant, alors que je reste malgré tout dans un cocon de sécurité grâce au fait que j'exerce mon métier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inventons un sens à cette vie, qui nous en empêchera? [Pv Ouz Mama & Katarina]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inventons un sens à cette vie, qui nous en empêchera? [Pv Ouz Mama & Katarina]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Même si la vie n'a pas de sens, qu'est-ce qui nous empêche de lui en inventer un ? ~Alice Knighltey~
» ◮ ❝la caresse et la mitraille, et cette plaie qui nous tiraille.
» Même si la vie n'a pas de sens, qu'est-ce qui nous empêche de lui en inventer un ? [Livre II - Terminé]
» Même si la vie n'a pas de sens, qu'est-ce qui nous empêche de lui en inventer un ? ☼ seven.
» Si la vie n'a pas de sens, qu'est-ce qui nous empêche de lui en inventer un ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuri-Etiopia, un village pour jeune fille, un petit coin de paradis. :: La Place du Portail :: Le Portail-
Sauter vers: